Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA : Cinquième victoire d’affilée pour des Brooklyn Nets qui montent en puissance

Publié le

NBA Cinquième victoire d’affilée pour des Brooklyn Nets qui montent en puissance
Photo Icon Sport

NBA 2021-2022 – L’affiche de ce dimanche soir opposait les Nets, candidats au titre NBA, à des Raptors qui cherchaient à confirmer leur bon début de saison. Malheureusement pour ces derniers, ils sont tombés sur un Kevin Durant intenable (31 points), grand artisan du succès 116-103 de son équipe, désormais lancée dans cette saison où ils sont attendus.

De façon surprenante, les Raptors avançaient vers ce match avec un bilan quasiment équivalent à celui de leurs adversaires (6-4 contre 6-3). L’occasion était donc belle pour le club canadien de confronter son niveau avec celui d’un poids lourd de la conférence Est, après avoir notamment battu des outsiders tels que les Celtics ou les Knicks depuis le début de la saison NBA. Les Nets, eux, étaient à la recherche de leur cinquième succès consécutif après un début de saison hésitant, mais ces matchs en début d’après-midi pour eux sont par essence piégeux.

De surprenants Raptors mettent à mal les Nets

Et cet état de fait se confirme d’entrée de jeu. Boostés par le retour de Pascal Siakam, absent depuis le début de saison NBA, dans le cinq de départ, les Raptors démarrent pied au plancher, avec le rookie Scottie Barnes en tête de gondole. Heureusement, Kevin Durant (12 points dans le premier quart) est là pour maintenir son équipe dans le rythme, malgré un début de match indigent de James Harden. Brooklyn est dans le coup malgré une défense suspecte et mène 29-26 à l’issue du premier quart.

Brooklyn est bien décidé à se rendre le match facile et accélère en début de deuxième quart, prenant six points d’avance grâce à un Joe Harris qui semble retrouvé. Mais comme depuis le début de la saison, Toronto est accrocheur et revient au score, dans la foulée d’un Siakam entreprenant, à l’instar de Fred VanVleet en réussite au shoot. Le jeu des Nets est unidimensionnel et repose principalement sur Kevin Durant, alors que Toronto varie beaucoup, et chaque joueur apporte sa pierre à l’édifice. Hormis Durant et Harris, les Nets sont peu en réussite et cèdent dans les deux dernières minutes, ce qui permet à Toronto de rentrer au vestiaire avec sept points d’avance suite à une interception de Barnes conclue par un dunk arrière, puis un dernier panier de VanVleet (60-53).

Brooklyn se met en place et étouffe Toronto

Steve Nash a dû souffler dans les bronches de ses joueurs, puisque ceux-ci entament le troisième quart-temps en collant en 9-0 à leur adversaire, sous la houlette d’un Bruce Brown combatif en défense. Joe Harris retrouve de l’allant, et c’est toute la machine Nets qui se remet en marche. Brooklyn creuse un écart de 10 points (77-67), et semble nettement supérieur quand son jeu est en place. Les Raptors continuent de s’accrocher, bien aidés par 8 points d’affilée de Gary Trent Jr, mais Kevin Durant est inarrêtable (13 points dans ce quart). Les Nets infligent un implacable 35-17 dans le troisième quart à des Raptors dépassés et mènent 88-77.

Nick Nurse remet VanVleet, Siakam et Barnes sur le parquet en début de quatrième quart pour tenter de boucher rapidement le trou. Mais c’est peine perdue car les Nets gèrent bien leur affaire. Malgré un Precious Achiuwa incisif (13 points au total), Toronto ne revient pas à moins de sept points. James Harden est pourtant toujours en galère avec son shoot (2/9 à trois points), mais mettra tout de même 13 points dans le dernier quart, alors que Bruce Brown et Patty Mills font le travail pour maintenir les Raptors à distance. Malgré les 21 points de Fred Vanvleet, et une dernière tentative de comeback des Raptors, Brooklyn clôt l’affaire proprement et s’impose 116-103.

Septième victoire de la saison donc pour les Nets, la cinquième consécutive. Brooklyn grimpe sur le podium de la conférence Est, avant un déplacement intéressant à Chicago, le tout toujours sans Kyrie Irving. La machine Nets semble lancée, et l’on ignore encore les limites de la bande à Kevin Durant, qui ne vise rien d’autre que le titre cette saison.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une