Nous suivre

NBA

NBA : Les Detroit Pistons, une reconstruction par la draft

Publié le

NBA Les Detroit Pistons, une reconstruction par la draft
Photo Icon Sport

NBA – Franchise avec le plus faible nombre de victoires sur les 3 dernières années, les Detroit Pistons sont en train de se reconstruire petit à petit pour redevenir compétitifs. Un projet qui passe par la draft avec de nombreux joueurs récupérés au premier tour. 

Quelques heures avant le début de la draft 2022, le General Manager des Detroit Pistons, Troy Weaver, a reçu un appel de son propriétaire Tom Gores. Ce dernier lui disant « Je veux que tu sois agressif ». Une consigne parfaitement respectée par son GM, puisque lors de cette draft, les Pistons, qui avaient le choix numéro 5, ont organisé un trade à 3 équipes avec les New York Knicks et les Charlotte Hornets pour récupérer le choix numéro 13 de Charlotte, ainsi que Kemba Walker qu’ils ont coupé. Avec ce double choix du premier tour, Detroit a pu se renforcer aux postes qu’il souhaitait avec des top talents. Le premier joueur sélectionné en cinquième position fut Jaden Ivey, tandis que celui choisi à la treizième place était Jalen Duren. Deux choix plein de sens pour la franchise du Michigan, qui va tenter par le biais de ses jeunes talents de se construire un avenir glorieux.

Le projet « restauration » est en cours

Depuis leurs derniers playoffs disputés en 2018-2019, avec un effectif emmené à l’époque par Blake Griffin et Andre Drummond, les Pistons ont décidé de partir sur de nouvelles bases. Exit donc les joueurs âgés à gros contrats,  un nouveau GM, Troy Weaver, débarque en 2020, et décide de tout miser sur la jeunesse et la draft. En attestent les résultats catastrophiques de l’équipe. En 3 ans, aucune équipe de la NBA n’a remporté moins de matchs (63) qu’eux. En terminant respectivement 13ème, 15ème et 14ème de la conférence Est sur les dernières années, la franchise a pu obtenir le 7ème, 1er et 5ème choix des dernières drafts. L’occasion pour elle de choisir le Français Killian Hayes, mais aussi le très attendu Cade Cunningham, et cette année Jaden Ivey, ainsi que Jalen Duren à la 13ème position.

« Restauration » c’est le terme utilisé par Weaver et les Pistons, pour décrire les efforts afin de ramener Detroit en haut de la ligue. Une formation qui pourrait très bien compter un cinq de départ avec uniquement des joueurs draftés sur les deux dernières années, avec Cade Cunningham à la mène, accompagné de Jaden Ivey en tant qu’arrière, Saddiq Bay sur l’aile et Isaiah Stewart qui devrait jouer dans la raquette avec Jalen Duren. Ils peuvent aussi compter sur Killian Hayes, Marvin Bagley, Hamidou Diallo et Kevin Knox sur le banc ou en doublure. Les Pistons vont afficher un effectif très jeune avec une moyenne d’âge de 21 ans entre les joueurs cités.

Retour vers le futur

Voulant renforcer leur backcourt pour disposer d’un arrière capable d’épauler Cade Cunningham, le franchise player, les Pistons souhaitaient à tout prix récupérer Jaden Ivey. Quand les quatre franchises draftant avant eux ont pris des postes 4 ou 5, Weaver a tout de suite sauté sur l’occasion pour prendre le meilleur guard de la draft. Le joueur d’1m93, qui a évolué à Purdue dans l’Indiana à l’université, a un lien spécial avec Detroit. En effet, La mère d’Ivey, Niele, a joué pour les Detroit Shock lors de leur dernière saison dans la WNBA. Son grand-père, James Hunter, a passé toute sa carrière en  NFL avec les Lions. Et son père, Javin Hunter, a grandi dans le Michigan et a joué au football américain au lycée de la ville.

Un choix qui a rendu extrêmement heureuse et fière la famille lors de sa présentation à la conférence de presse. De quoi rendre le nouveau rookie ému à propos de sa nouvelle franchise. “Je connais bien la ville, je suis venu ici tout le temps quand j’étais jeune”, a déclaré Ivey cet après-midi-là. “Être ici et être un Piston est une bénédiction.” Une bénédiction qu’il va falloir rendre sur le terrain. Avec 157 matchs perdus sur les trois dernières saisons, il va avoir la lourde tâche de ramener le goût de la victoire à une équipe qui n’a plus disputé de finale NBA depuis 2005.

Un nouveau duo star ?

Si Ivey est un point complémentaire de Cunningham qui déclare de son nouveau coéquipier qu’il est très rapide, et qu’il est même plus rapide que lui, Jalen Duren est lui la bonne surprise de la draft. Si Detroit a été la première équipe avec laquelle Duren a fait un workout avant la draft, ses performances ont impressionné la franchise, au point de monter un trade le jour de la draft pour le récupérer. Une volonté qui s’inscrit des deux côtés puisque l’ancien des Tigers de Memphis, avait dit à son agent après l’entraînement qu’il voulait jouer à Detroit. « C’est là que je voulais être tout au long du processus« , a déclaré Duren. « Detroit a l’habitude de gagner, alors revenez définitivement à la restauration de la culture. J’ai l’impression que l’effectif est une excellente équipe de jeunes. Une franchise qui peut grandir ensemble. »

L’arrivée de ce duo ravit visiblement le franchise player de l’équipe, content d’être entouré de très jeunes mais gros prospects avec lesquels il pourra évoluer dans le futur.  « Je suis heureux que nous ayons deux grands talents », a déclaré Cunningham. « Troy a fait une sorte de magie. Je pense que tout a parfaitement fonctionné. » Avec le duo Cunningham – Ivey, les Pistons pourraient bien s’inspirer de jeunes duos qui marchent actuellement parfaitement en NBA, qui ont été draftés à un an d’intervalle chacun. Comme Jayson Tatum et Jaylen Brown, ensemble depuis déjà 5 saisons et qui ont disputé une finale NBA cette année. Ou encore Ja Morant et Jaren Jackson Jr qui ont atteint la demi-finale de conférence après seulement 3 saisons ensemble.

Un duo que connaît d’ailleurs bien Niele Ivey, la mère de Jaden. Actuellement coach de l’équipe féminine de l’université Notre Dame, elle fut assistante des Grizzlies en 2019-2020, l’année où Ja Morant fut couronné Rookie Of the Year. Un duo qui pourrait bien se reproduire du côté du Michigan selon elle, « J’ai fait partie d’une jeune franchise avec les Grizzlies et je sais à quelle vitesse ils ont renversé la situation. Honnêtement, j’ai l’impression que c’est ce que les Pistons vont faire ». Avec l’objectif fixé par le coach Dwane Casey de jouer les playoffs dans un an, l’entraîneur de 65 ans annonce même que ses jeunes pousses vont être « l’une des équipes les plus amusantes à regarder. »


Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une