Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA 2021/2022 : Les favoris de la course au MVP

Joris Schamberger

Publié le

NBA 20212022 Les favoris de la course au MVP
Photo Icon Sport

NBA 2021-2022 – Alors que les sélections des joueurs all-stars battent leur plein, une autre course très disputée attire les regards : celle au titre de Most Valuable Player. En effet, l’an dernier déjà, la lutte avait été rude entre Embiid et Jokic. C’est finalement le Serbe qui l’a emporté, mais cette année, conserver son titre sera loin d’être chose aisée.

Avant de nous concentrer sur les 6 dossiers les plus brulants, revenons sur quelques noms qui méritaient d’être mentionnés. Tout d’abord, le King, Lebron James, qui porte de décevants Lakers sur ses larges épaules. Dans un style différent, l’explosif Ja Morant a définitivement franchi un cap cette saison, et se hisse parmi les meilleurs joueurs du monde. Il y a également des leaders qui méritent d’être mentionnés pour le bilan de leur équipe. C’est le cas de Jimmy Butler à Miami, ou de Chris Paul à Phoenix. Enfin, on peut penser à James Harden à Brooklyn, qui pâtit de la présence d’un autre grand joueur dans la même équipe.

Kevin Durant (Nets)

Le serpent le plus redouté de la NBA a encore frappé cette saison. Actuellement blessé pour plusieurs semaines au genou, il est tout à fait possible que cette absence lui coûte le titre de MVP. Pourtant, il ne faut pas minimiser la saison monstrueuse de KD. Tout d’abord, il est le meilleur scoreur de la ligue, avec 29,3 points marqués par match. Ajoutez à ça 7,4 rebonds et presque 6 passes décisives de moyenne, et vous obtenez un clair candidat. D’autant que les Nets occupent la première place à l’est, malgré les absences de Kyrie Irving, et un supporting cast pas toujours au rendez-vous. Pourtant, les absences risquent de lui coûter très cher pour cette course. En effet, il a déjà manqué 9 matchs, et il y a des chances qu’il en rate encore un bon paquet, puisque les échos à Brooklyn parlent d’une absence allant jusqu’après le All-Star break.

Nikola Jokic (Nuggets)

Le MVP en titre part sur les bases d’une saison du même acabit que la précédente. Avec ses 26 points, 13 rebonds et 7,5 passes par match, le Joker se place comme un candidat sérieux à sa propre succession. Ici, le principal défaut est le classement des Nuggets. En effet, à l’heure actuelle, Denver, décimée par les blessures, se traîne à la 6ème place. Pourtant, les blessures de tous les lieutenants de Jokic, comme Jamal Murray ou Michael Porter Jr ne l’empêchent pas de dominer outrageusement à son poste. A l’heure actuelle, il est dur d’appeler Denver un contender, mais si le Serbe a été sacré MVP la saison dernière, il n’y a aucune raison de ne pas l’inclure dans la discussion cette saison.

Giannis Antetokounmpo (Bucks)

Après le MVP en titre, le MVP des finales 2021. Le double MVP grec continue de ravager tous les pauvres gens qui ont la mauvaise idée de jouer au basketball contre lui. Certes, les Bucks ne sont pas aussi dominants que d’habitude en saison régulière, payant notamment un début de saison compliqué par les blessures. En effet, le Greek Freak n’a par exemple pas pu compter sur Middleton pendant une partie de la saison. Sans parler de la situation de Brook Lopez. Ainsi, à l’heure actuelle, Milwaukee occupe la 4e place à l’est. Cependant, Giannis n’a absolument pas ralenti le rythme cette saison. Bien installé dans le top 5 des meilleurs scoreurs de la ligue, tout en ramassant plus de 11 rebonds par match, le Grec est définitivement un des principaux candidats à ce titre, encore une fois.

Joël Embiid (Sixers)

Encore un qui risque de pâtir du bilan de son équipe. Deuxième au classement l’an dernier, Embiid est toujours l’un des deux pivots les plus dominants de la ligue. Avec 28 points et 10 rebonds, le Camerounais porte à bout de bras son équipe à la 6e place à l’est. Il faut dire qu’il n’est pas aidé par la perte de Ben Simmons et la saison catastrophique de Tobias Harris. C’est bien le seul problème de son dossier, car autrement, tout est là. Dans la raquette, il fait des carnages en attaque, tout en étant propre à 3 points. Et même en défense, une raquette gardée par Embiid, n’est clairement pas un endroit où on a envie de passer des vacances. En bref, il serait bon pour lui et son équipe que Simmons soit vite remplacé. Cela permettrait de mieux entourer le monstre de Philadelphie.

DeMar DeRozan (Bulls)

L’ancien Raptor est le leader de l’une des équipes les plus surprenantes de la saison. En effet, les Bulls sont actuellement deuxièmes à l’est, derrière un duo Lavine/ DeRozan flamboyant. Cependant, c’est bien ce dernier qui attire les projecteurs de Chicago. Avec ses 26 points par match, à presque 49% de réussite, il permet à cette équipe attendue en milieu de tableau de se hisser comme un potentiel contender. La période un peu creuse de San Antonio semble bien loin. Cependant, si sa saison statistique est très bonne, elle ne suffit pas à concurrencer les autres monstres de cette liste. Cela lui suffira très probablement à avoir des voix, mais il y a peu de chances de le voir sacré  à la fin de la saison.

Stephen Curry (Warriors)

Le Chef était il y a moins d’un mois le favori de la course. Pourtant, en quelques semaines, il s’est fait rattraper par les noms que nous avons cités plus tôt. Revenons au début de saison, où Curry était le leader incontesté d’une équipe à la lutte pour la première place tout en étant bouillant au scoring. On se demandait même s’il ne repartirait pas sur les bases individuelles de ses saisons de MVP. Cependant, depuis Noël, Curry est méconnaissable. En effet, il n’a passé qu’une seule fois la barre des 30 points depuis le 25 décembre, et a sorti plusieurs matchs bien crades. Cela ne nous empêche pas de le considérer comme un des favoris au titre de MVP, mais il va devoir très vite repartir du bon pied pour ne pas perdre toutes ses chances. Son buzzer beater contre Houston nous a bien rassuré à ce niveau-là.

Six candidats, six dossiers avec leurs qualités et leurs défauts. Bien-sûr, la saison n’en est qu’à la moitié, et il est compliqué à l’heure actuelle de savoir lequel de ces 6 joueurs sera consacré en fin de saison. Cependant, il y a fort à parier que notre MVP 2022 se cache parmi ces 6 noms.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une