Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA : les tops et flops de la semaine

Tanguy Le Jeune

Publié

le

Photo Elsa/Getty Images/AFP

NBA 2020-2021 – Alors que les franchises vont entamer leurs derniers matchs de la saison la semaine prochaine, les classements semblent quasiment définis et ne devraient plus réellement bouger. Entre la folle remontée des Wizards à l’Est et la chute libre des Blazers à l’Ouest, voici les tops et les flops de la semaine. 

Les franchises

Tops

Les Washington Wizards sont la sensation de cette fin de saison. En effet après une première moitié de saison en dents de scie, les Wizards étaient loin, très loin de là où ils sont aujourd’hui. Et aujourd’hui justement, ils sont dixièmes de la conférence Est grâce à une série de 8 victoires d’affilée. Avec un Bradley Beal en feu et un Russell Westbrook en triple-double de moyenne, cette équipe-là peut faire peur à beaucoup de monde. Ils auront mis beaucoup de temps à démarrer mais leur lancée actuelle les qualifient pour le Play-in Tournament avec cette dixième place. Reste à savoir s’ils sauront performer dans des matchs à enjeu comme il pourra y en avoir en post-season. En tout cas, le duo Beal-Westbrook est déchaîné et semble avoir de l’énergie à revendre. A noter la grosse série des New York Knicks qui sortent aussi les crocs ces derniers temps.

Invaincus cette semaine, les Los Angeles Clippers retrouvent depuis quelques semaines un rythme conséquent, de bonne augure pour les playoffs. En effet, avec leurs quatre victoires cette semaine, ils portent leur compteur à 11 victoires en 12 rencontres. Et même si leurs adversaires de cette semaine ne se situent pas en haut du classement, les Clippers ont su se montrer dominateurs sur le terrain. Seul le match face aux Blazers remporté en fin de match, grâce à un Paul George en très grande forme, a été un petit peu plus compliqué à aller chercher. Mais, même sans un Kawhi Leonard blessé, les Clippers sont en forme et montrent qu’ils seront de la partie en post-season.

Flops

Quatre défaites en autant de rencontres pour les Philadelphia Sixers cette semaine. Malgré un calendrier compliqué avec une double rencontre face aux Bucks en fin de semaine, les hommes de Doc Rivers ont perdu tous leurs matchs cette semaine. Il faut dire que l’absence de Ben Simmons semble peser sur cette équipe. Même avec un Joel Embiid en forme au scoring, les Sixers n’ont pas su concrétiser en fin de match que ce soit face aux Warriors, aux Suns ou face à Milwaukee. Ils ont même terminé la semaine sur une lourde défaite face à Milwaukee avec un écart de 38 points au score final. Rappelons cependant l’absence de Joel Embiid, laissé au repos et celle de Ben Simmons, toujours à l’infirmerie. Malgré cette série noire, les Sixers conservent leur deuxième place de la conférence Est.

On l’a dit, les Blazers sont à la peine en ce moment. En 5 rencontres disputées cette semaine, Damian Lillard et ses coéquipiers n’en ont remporté aucune, signe d’un manque de compétitivité total ces derniers temps. Alors que l’équipe est pratiquement au complet depuis le retour de Lillard suite à une blessure aux ischios jambiers, ses résultats inquiètent et questionnent ses capacités à briller cette saison. Son manque de compétitivité récente l’a même amenée à concéder sa sixième position de la conférence Ouest à Dallas. Actuellement septièmes, les Blazers devront passer par le Play-in Tournament si la situation restait telle quelle. Une déconvenue pour ces derniers, compte tenu du potentiel de leur effectif sur le papier.


Les joueurs

Tops

Julius Randle et Bradley Beal sont les têtes de gondoles des franchises les plus en forme cette semaine. En effet, l’homme fort des Knicks a une nouvelle fois signé une semaine de grande classe avec 3 matchs au-dessus des 30 points dont une pointe à 40 points face à Atlanta. Il incarne complètement la renaissance des Knicks sous l’impulsion de son coach Tom Thibodeau qui a redonné de jolies couleurs à la franchise new-yorkaise. A l’instar de Randle, Bradley Beal est l’homme fort de la saison chez les Wizards. Il aurait sans doute pu faire partie des débats pour la MVP si le bilan de sa franchise était plus élevé. Mais avec la dynamique actuelle qu’il imprime avec son équipe, Beal est redoutable. De plus, Beal n’est pas descendu en dessous des 29 points cette semaine Tout simplement hors normes !

Stephen Curry est probablement le joueur le plus en forme dans cette conférence Ouest. Comme Bradley Beal, Stephen Curry signe une saison de MVP tant il est spectaculaire à chaque rencontre. Que dire des Warriors si ils avaient étés accompagnés de Klay Thompson cette saison… En tout cas, malgré le manque de compétitivité de ses coéquipiers (en témoigne le bilan de la franchise), Stephen Curry rayonne et impressionne par son adresse toujours aussi insolente à longue distance. Avec 49 points face aux Sixers, 32 face aux Nuggets ou encore 37 face aux Kings, Stephen Curry montre à n’en pas douter qu’il est une légende de la balle orange comme la NBA en connait 2 ou 3 par générations.

Flops

Après des débuts retardés, puis des débuts qui auguraient le meilleur pour Fournier chez les Celtics, un protocole Covid pour des raisons assez floues ont empêché le Français de poursuivre sa (bonne) lancée avec les Celtics. De retour depuis quelques jours, Fournier n’a pas encore retrouvé le rythme. Même si cela semble bien normal après une période d’absence comme celle-ci, l’international français n’a marqué que deux petits points sur ses deux dernières rencontres. Et encore, il ne s’agissait que de lancers francs. Avec 20 minutes par match sur ses deux dernières rencontres, ce manque de réussite au shoot intrigue sur la forme du Français. Il n’y a plus qu’à espérer que ce ne soit que passager et qu’il retrouvera très vite ses standards habituels pour retrouver son élan perdu avec les Celtics.

Portland est à la peine dans la raquette cette saison. Sans Zach Collins dans la peinture, et avec un Jusuf Nurkic qui peine à retrouver son meilleur niveau, Portland laisse de nombreux matchs lui passer sous le nez à cause de sa défense. Robert Covington ne déroge pas à la règle chez les Blazers autant défensivement qu’offensivement. En effet, la nuit dernière face aux Grizzlies, Covington a signé un 0/7 au shoot et a terminé à -6 d’évaluation. Les matchs se suivent et se ressemblent pour ce dernier qui peine à être réellement décisif pour son équipe dans le dur actuellement. Avec son expérience en NBA, Covington saura à n’en pas douter retrouver plus fréquemment le chemin des paniers et aider son équipe à retrouver le chemin de la victoire.


Journaliste/rédacteur depuis novembre 2020 - Lionel Messi, Kobe Bryant, Lewis Hamilton. Quel rapport entre ces trois légendes ? Aucun, hormis leur statut de légende. Mais, pour moi, ces stars ont quelque chose en commun. Ce sont mes idoles, mes exemples et les grands créateurs de ma passion pour le sport. Malgré mon cruel manque de talent pour pratiquer le sport au haut niveau, mon amour et ma passion me poussent, chaque jour, à vous partager l’actualité au travers de ce que je sais probablement faire le mieux : écrire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une