Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Play-in Tournament : Brooklyn domine Cleveland, Minnesota bat les Clippers

Publié le

Photo Icon Sport

NBA 2021-2022 – Le Play-in Tournament a démarré cette nuit. A l’Est, les Brooklyn Nets se retrouvaient opposés aux Cleveland Cavaliers. L’objectif des deux équipes étant d’obtenir un ticket pour les playoffs, et surtout d’éviter de rejouer un match décisif ce vendredi contre Atlanta ou Charlotte. Et on peut dire que le match était à la hauteur de l’enjeu. À l’Ouest, Minnesota affrontait les Los Angeles Clippers.

Il y avait un favori évident au moment de démarrer ce match. En effet, la 7e position de Brooklyn à la fin de la saison régulière ne reflète pas du tout le niveau potentiel de l’équipe. On parle ici d’un groupe qui vise le titre cette saison. Face à eux, les Cavaliers privés de leur pivot Jarrett Allen, et ayant eu une fin de saison compliquée par les blessures, faisaient clairement office d’outsiders.

Les Nets dominants d’entrée

Le premier quart-temps est clairement le segment pendant lequel les Nets ont été les plus impressionnants. En défense, le groupe est resté soudé, et a pu profiter des tirs manqués par les jeunes Cavaliers. Car il faut le dire, les joueurs de Cleveland ne se sont pas facilités la tâche lors de ce match. On pense ici particulièrement à Caris Levert, qui a fini la première mi-temps avec un ridicule 1/9 au tir. A cela on peut ajouter le match catastrophique au tir d’Isaac Okoro et Cedi Osman et l’entrée fantomatique de Rajon Rondo. Avec ce genre de prestation, difficile d’espérer mieux qu’un triste 20-40 à la fin du premier quart-temps.

D’autant qu’à Brooklyn, les deux stars Kevin Durant et Kyrie Irving ont décidé de ne rater aucun shoot. Et quand on dit aucun, ce n’est pas qu’une façon de parler. En effet, Durant termine sa première mi-temps à 4/5 au shoot avec une défense d’élite, mais surtout Kyrie Irving finit avec 20 points à 9/9 au tir, dont un tir improbable juste avant le buzzer de la mi-temps. De plus, Andre Drummond fait un chantier dans la raquette de Cleveland. En effet, l’ancien all-star a pu profiter du manque de poids engendré par la perte de Jarrett Allen pour enchaîner les rebonds sur la tête de Mobley ou Markkanen. Seuls Darius Garland, et surtout un excellent segment de Kevin Love pendant le 2e quart-temps permettent aux Cavs de rester dans le match.

Les Cavaliers accrocheurs en fin de match

Malgré le coup de massue de Kyrie juste avant la pause, la deuxième partie du match est plutôt à l’avantage des Cavs. Une des principales causes de ce retour est le réveil du vétéran Rajon Rondo. En effet, le meneur et Kevin Love ont montré la voie aux jeunes Cavaliers. Suivant les pas de leurs aînés, Darius Garland et Evan Mobley ont encore élevé leur niveau de jeu en deuxième mi-temps. Le rookie termine la rencontre avec 19 points à 9/13 au shoot. Pour le meneur, son premier match de post season en carrière se solde par 34 points. Ainsi, les Cavaliers réussissent à recoller à moins de dix points des Nets dans le dernier quart.

Malheureusement, cela va s’avérer insuffisant pour lutter contre les deux stars des Nets. Caris Levert, envoyé en mission sur Durant, fait du bon travail, mais ne peut rien faire pour l’empêcher de scorer. Et que dire de Kyrie Irving ? Ici, l’ancien Cavalier signe une prestation digne de son statut qu’on a un peu trop eu tendance à oublier avec ses histoires de vaccination. Il finit la rencontre avec 34 points à 12/15 au shoot. Et la plupart étaient très bien défendus. Mais il y a des joueurs qui ne sont pas impactés par la défense. Face à ça, et devant luter contre quelques erreurs défensives facilement évitables, les Cavs ne peuvent que s’incliner sur un score honorable de 115 à 108.

Les Nets auront dû batailler pour achever les Cavs. Si la prestation collective n’est pas impressionnante, le niveau de jeu affiché par les deux leaders de Brooklyn a scotché tout le monde. Il ne reste plus qu’à rassurer définitivement les fans lors d’un premier tour très attendu contre Boston. Rendez-vous dimanche pour le premier match.


NBA 2021-2022 – Lors du premier match du Play-in Tournament à l’Ouest, les Minnesota Timberwolves se sont défaits des Los Angeles Clippers 115-108 et se qualifient pour les Play-offs NBA.

Avec une 7ème place obtenue au cours de la saison régulière de NBA, les Minnesota Timberwolves devaient passer par la case Play-in pour valider leur ticket pour les Play-offs. Ils affrontaient cette nuit les Los Angeles Clippers qui s’étaient eux aussi qualifiés facilement pour ce mini-tournoi. L’issue de ce match paraissait donc indécise mais prometteuse.

Le Target Center de Minnesota est chaud dès le début de match, avec une ambiance digne d’une finale NBA. Anthony Edwards prend tout de suite la température et inscrit les 7 premiers points de son équipe. En face, la rotation défensive des Clippers est claire : mettre deux joueurs sur Karl-Anthony Towns dès qu’il a le ballon. Harcelé notamment par Nicolas Batum, KAT ne rentre aucun de ses 5 premiers tirs et commet même 2 fautes lors de ses 10 premières minutes de jeu.

L’expérience du groupe des Clippers en NBA et lors des Play-offs se voit ainsi dès les premières minutes et contraste avec la jeunesse des Wolves. Les Clippers sont concentrés sur leur plan de jeu, les Wolves se plaignent beaucoup des décisions arbitrales. Ces derniers sont d’ailleurs omniprésents sur ce premier quart et sifflent de nombreuses fautes, ce qui oblige les coachs à faire rentrer leurs remplaçants. Le match est du coup assez haché et physique. Les Clippers prennent progressivement la tête et finissent le premier quart avec un avantage de 6 points assez mérité, 26-20.

Towns toujours en souffrance, le duo Russell-Edwards prend le relais

Alors que D’Angelo Russell peine à trouver son rythme, Anthony Edwards sonne la révolte dans les rangs des Wolves. Deux paniers à 3 points d’affilée, des pénétrations pleine d’envie dans la raquette des Clippers, l’attitude du sophomore fait plaisir à voir. Pour Karl-Anthony Towns, c’est toujours aussi compliqué au contraire. Le leader (sur le papier) des Wolves devra attendre des lancers francs à la 20ème minute du match pour ouvrir son compteur de points, après 7 tirs ratés. Dans la foulée, il prend sa 4ème faute et doit de nouveau sortir, signe qu’il n’est décidément pas entré dans son match des deux côtés du terrain.

Malgré la défaillance de Towns, les Wolves sont toujours dans le match à la mi-temps grâce aux role-players qui remplissent leur mission : défendre dur et rentrer leurs tirs ouverts. Offensivement, les Clippers ne parviennent pas à marquer autrement que derrière l’arc et subissent la belle défense intérieure des Wolves. Résultat, Minnesota reprend l’avantage avec un D’Angelo Russell enfin chaud offensivement. 14 points sur le 2ème quart dont 9 sur les deux dernières minutes de la mi-temps, les loups rentrent ainsi aux vestiaires avec un avantage de 2 points, 53-51.

Paul George et ses lieutenants font le job pour les Clippers

Le deuxième acte commence par une énième altercation entre Pat Beverley et Marcus Morris. C’est finalement le joueur des Wolves qui écope d’une faute technique, après avoir tenté sournoisement de faire craquer Morris pour qu’il soit expulsé. Ambiance. Défensivement, Towns ne peut pas être agressif avec ses 4 fautes et les Clippers l’ont bien compris en le ciblant systématiquement en attaque. Offensivement, c’est déjà un peu mieux pour le pivot, qui marque ses premiers paniers dans le jeu. Mais sitôt ce constat fait, KAT fait une faute offensive idiote qui le renvoie sur le banc. Gros manque de maturité qui pénalise grandement son équipe dans ce match crucial.

Les Clippers en profitent pour reprendre un peu d’avance grâce à Paul George qui, à défaut d’être efficace, a déjà 26 points au compteur dont 17 dans le 3ème quart-temps. Reggie Jackson et Norman Powell remplissent leurs rôles de lieutenants et artillent à distance, bien aidés par le reste des joueurs de Los Angeles. Résultat des courses, 84-78 pour les Clippers avant le dernier quart.

Les Wolves font bloc malgré un Karl-Anthony Towns immature

Encore 12 minutes à jouer au tableau d’affichage et ce sont les joueurs du banc qui s’illustrent sur ce début de quart-temps. Naz Reid plante à 3 points pour les Wolves tandis que de l’autre côté Terance Mann réalise un contre sur Russell et va planter un dunk en contre-attaque. KAT fait alors son retour sur le terrain, marque son 3ème panier du match puis sur la possession suivante obtient deux lancers. Tyronn Lue n’attend pas et fait rentrer Nicolas Batum pour défendre sur l’intérieur des Wolves.

Moins de 2 minutes après sa rentrée sur le terrain, Karl-Anthony Towns commet sa 6ème faute, sa 4ème offensive. Le pivot est expulsé alors qu’il reste encore 7 minutes à jouer mais c’est presque une bonne nouvelle pour les Wolves tellement sa prestation était catastrophique des deux côtés du terrain. Il termine ainsi la rencontre avec 11 points à 3/11 au tir, 5 rebonds et 3 passes, avec un Plus/Minus de -14, le pire des 20 joueurs ayant disputé la rencontre.

Et en effet les Wolves s’en sortent clairement mieux sans KAT. Malik Beasley se mue en scoreur, D’Angelo Russell plante à 3 points, Naz Reid fait le sale boulot à l’intérieur et Anthony Edwards s’envole au dunk. 93-86 pour les Clippers au moment où Towns est expulsé, 95-99 pour Minesota 3 minutes plus tard. Temps-mort Clippers, 4 minutes à jouer.

Corner three pour Batum, step-back three pour Edwards. Les deux équipes se rendent coup pour coup mais l’horloge tourne en faveur des Wolves. C’est le moment que choisit D’Angelo Russell pour assassiner les Clippers avec un nouveau panier à 3 points. Les Wolves ont 6 points d’avance, le plus gros écart en leur faveur depuis le début du match alors qu’il ne reste qu’une minute et 35 secondes à jouer.

Paul George ne se laisse pas faire et tente de se faire un nouveau surnom, « Play-in P ». Un nouveau panier à distance pour lui, portant son total à 31 points et ramenant les Clippers à 3 points. Mais le duo des Timberwolves est trop fort : quand ce n’est pas Russell, c’est Anthony Edwards qui assassine l’équipe adverse. Ajoutez à cela un Pat Beverley tout feu tout flamme et vous obtenez une victoire malgré un Paul George qui aura tout tenté en fin de match.

Les Minnesota Timberwolves s’imposent donc 115-108 face aux Los Angeles Clippers dans ce match du Play-in Tournament et affronteront les Grizzlies lors des Play-offs NBA. Les Clippers rencontreront les vainqueurs du match Spurs-Pelicans demain soir pour la dernière place qualificative.

Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une