Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Playoffs 2022 : les Celtics arrachent un match 7, les Warriors se qualifient

Publié le

NBA Playoffs 2022 les Celtics arrachent un match 7, les Warriors se qualifient
Photo Icon Sport

NBA 2021-2022 – Nuit capitale en NBA. Golden State et Milwaukee avaient l’occasion de finir le travail et de se qualifier en finales de conférence. Pour les Celtics et les Grizzlies, il s’agissait donc d’arracher un match 7 décisif à domicile.

Bucks 95 – 108 Celtics

La série entre Milwaukee et Boston est probablement celle qui propose le meilleur niveau de jeu. Cette nuit encore, ces deux cadors de l’est ont été au rendez-vous. Cette fois, tous les leaders ont répondu présents, malgré les grosses défenses, et ce, dès le premier quart-temps. Dans un premier temps, un Giannis Antetokounmpo titanesque a été confronté à un Marcus Smart de feu. 17 points en un quart-temps pour le Grec, 14 pour les Celtics. Cependant, même si Giannis va continuer sur ce rythme effréné, et finir le match à 44 points et 20 rebonds, un écart va se créer en faveur de Boston dans le deuxième quart. Écart que les Bucks ne vont jamais vraiment réussir à combler.

Les Bucks ne sont pourtant menés que de 10 points à la mi-temps. Cependant, Jayson Tatum est bien trop fort sur ce match pour pouvoir remonter un tel écart. L’ailier finit la rencontre avec 46 points à 17/32 au shoot. D’ailleurs, collectivement, les Celtics ont totalement dominé leurs adversaires à distance. Pendant que les Bucks enchaînaient les tirs manqués (24% de réussite à 3 pts), les Celtics ont tourné à presque 40% de réussite. C’est ce genre de statistiques qui nous fait nous rendre compte de l’impact qu’a la perte de Khris Middleton sur la série. Les Bucks ont manqué d’un autre scoreur en complément de Giannis, même si Connaughton a été très bon en sortie de banc. Dans tous les cas, l’ailier ne sera pas là au match 7, et il faudra trouver des solutions pour passer la défense de Boston sans lui.

Warriors 110 – 96 Grizzlies

Toujours privés de Ja Morant, les Grizzlies devaient créer l’exploit en gagnant au Chase Center, chose que personne n’a encore réussi lors de ces playoffs. La mission est d’autant plus compliquée quand Klay Thompson décide d’activer le mode game 6 Klay. Le sniper réalise un match sensationnel, en scorant 30 points, avec 8 tirs rentrés de loin. Et comme d’habitude, il n’a pas négligé la défense, comme en témoignent ses 3 contres. Cependant, il a eu une opposition de taille de la part de Dillon Brooks. Après un match 5 catastrophique, il finit cette fois avec 30 points au compteur. À chaque fois que Klay Thompson plantait à 3 points, il répondait avec un autre tir primé de loin. Cela permet à Memphis de rester dans le match une bonne partie de la rencontre.

Malheureusement, et malgré s’être battu vaillamment pendant 3 quarts-temps, les oursons ont été trop tendres pour tenir. Le problème ne vient pas des lignes arrières, qui n’ont pas eu à rougir face à celles, pourtant incroyables, de Golden State. C’est bien à l’intérieur que la différence s’est faite, et notamment au rebond. Mike Brown, qui remplaçait Steve Kerr au coaching, a préféré Kevon Looney à Jonathan Kuminga sur cette rencontre pour compenser le déficit physique qu’on a constaté depuis le début de la série. Grand bien lui en a pris, puisque le pivot a ramassé un total de 22 rebonds, permettant aux Warriors d’en ramasser une trentaine de plus que leurs adversaires. Avec les shoots décisifs de Stephen Curry et Andrew Wiggins dans le dernier quart, Memphis a fini par être définitivement distancé. Les jeunes ours peuvent cependant être fiers du chemin parcouru, et regarder vers l’avenir avec enthousiasme.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une