Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Playoffs 2022 : Trae Young sauve les Hawks, Bucks et Suns reprennent la main

Sébastien Gente

Publié le

NBA Playoffs 2022 Trae Young sauve les Hawks, Bucks et Suns reprennent la main
Photo Icon Sport

PLAYOFFS NBA 2021-2022 – Dans un match serré, Trae Young a délivré son équipe dans les dernière secondes pour maintenir les Hawks en vie dans ces playoffs. Battus à domicile lors du dernier match, les Bucks et les Suns ont réagi lors de deux matchs bien différents, mais reprennent l’avantage du terrain. 

Hawks 111 – 110 Heat

Menés 2-0, les Hawks étaient au pied du mur pour ce game 3. Miami souhaitant bien entendu une qualification la plus rapide possible, la défaite n’était pas envisageable pour Atlanta. Jimmy Butler joint les actes aux paroles dans le premier quart-temps avec 11 points, mais le collectif des Hawks fait un gros effort dans le deuxième pour rentrer aux vestiaires en tête, avec notamment un Kevin Huerter efficace. Néanmoins, le Heat est toujours dans la course, grâce à un Tyler Herro étincelant, et l’on peut alors craindre le pire en seconde mi-temps pour Atlanta.

Et le pire arrive dès un troisième quart survolé par Miami (31-16). Un coup d’accélérateur de l’inattendu Max Strus (20 points) offre la tête au Heat. Comme souvent, Miami hausse sérieusement le ton en défense, mais Atlanta s’accroche, fait parler son collectif et revient petit à petit dans le match. Le Heat mène toutefois de six points à 5 minutes de la fin, malgré la blessure de Kyle Lowry. Trae Young, pas toujours en vue sur ce match, enfile alors son costume de sauveur. Le meneur va inscrire dix points lors des 4 dernières minutes, dont un incroyable tir du logo et surtout le floater de la victoire à 7 secondes de la fin. Atlanta arrache un succès capital et s’offre de l’espoir dans cette série grâce à ce succès.

Bulls 81 – 111 Bucks

Après leur défaite à domicile pour le game 2 et la blessure de Khris Middleton, on était curieux de voir la réaction des Bucks. Celle-ci a pris la forme d’un blowout, amorcé dès le premier quart remporté 33-17, derrière un surprenant Grayson Allen qui terminera meilleur marqueur de la rencontre (22 points à 5/7 à 3 points). Chicago tente de réagir, mais ses tauliers sont en berne sur ce match, totalement étouffés par la défense adverse. Les seconds couteaux des Bucks répondent présent, et Milwaukee possède déjà 19 points d’avance à la pause.

Pour tuer toute tentative de révolte adverse dans l’œuf, les Bucks en remettent une couche lors du troisième quart, faisant passer l’écart à 31 points ! Ils se permettent même le luxe de reposer Giannis Antetokounmpo et Jrue Holiday, qui joueront moins de 30 minutes. A Chicago, le trio DeRozan – Lavine – Vucevic (45 points en cumulé) n’est vraiment pas à la hauteur de cet évènement, à savoir le premier match de playoffs disputé à Chicago depuis 5 ans. Milwaukee gère sa fin de match et ouvre son banc, pour un succès de 30 points qui leur permet de récupérer l’avantage du terrain. Réaction impérative pour les Bulls au prochain match sous peine de voir la fin des playoffs se rapprocher à grands pas.

Pelicans 111 – 114 Suns

La nouvelle de l’absence de Devin Booker pour la suite de cette série incitait les Suns à la plus grande prudence, surtout après leur revers au game 2. Phoenix a mis un quart-temps à se régler, avant d’accélérer subitement en fin de deuxième. Ils collent un 14-3 à leurs rivaux pour prendre leurs aises avant la mi-temps. Menés par un DeAndre Ayton royal dans la raquette (21 points en première mi-temps, 28 au final, 17 rebonds), ils rentrent aux vestiaires avec 11 points d’avance, semblant dégager une certaine sérénité.

Mais tout change dans le troisième quart-temps. Les Pels ne veulent pas laisser passer leur chance et se déchainent, menés par un Brandon Ingram encore excellent. L’ailier inscrira 21 de ses 34 points en deuxième période pour remettre les siens dans la course. Chris Paul prend alors ses responsabilités en l’absence de Devin Booker. Étincelant, le meneur va inscrire 19 de ses 28 points dans le dernier quart, assortis de 14 passes décisives, et littéralement porter son équipe en fin de match. Malgré les coups de boutoir de C.J McCollum (30 points), Phoenix tient bon et s’impose de 3 petits points, suffisant pour le bonheur des Suns, qui récupèrent l’avantage du terrain.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une