Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Playoffs 2022 : Warriors et Bucks s’imposent à l’extérieur

Joris Schamberger

Publié le

NBA Playoffs 2022 Warriors et Bucks s'imposent à l'extérieur
Photo Icon Sport

NBA 2021/2022 – C’est le coup d’envoi des demi-finales de conférence en NBA ! Dimanche soir, on a eu droit à un match dans chaque conférence. À l’Est, la tant attendue série opposant les champions en titre de Milwaukee et les Celtics de Boston a enfin démarré. À l’Ouest, les Grizzlies n’ont pas eu le temps de se reposer après leur qualification et ont accueilli les Warriors.

Celtics 89 – 101 Bucks

Au coup d’envoi de la série, aucun favori n’apparait clairement. Les Bucks devront jouer ce round sans Middleton, mais ont quand même ce statut de champion en titre qui rend compliqué de placer leurs adversaires favoris. Tout ce que l’on savait, c’est que cela serait une série défensive, dans laquelle le moindre panier allait devoir se mériter. Ce premier match n’a pas surpris en ce sens. Giannis Antetokounmpo lui-même a eu du mal à rentrer dans son match offensivement, tant la défense de Al Horford était solide. En témoignent les 3 pertes de balles du Grec au début du match. À Boston aussi les stars ont eu du mal à exister. Jayson Tatum finit à 6/18 au shoot, mais surtout, Jaylen Brown ne peut scorer que 12 points. En revanche, certains role players ont été très bons, à l’image du super match de Robert Williams.

Pourtant, Milwaukee va créer une avance assez confortable dans le deuxième quart-temps, et ne vont jamais vraiment la lâcher. Une avance qu’ils doivent tout d’abord à leur défense, et surtout leur protection intérieure. Il faut applaudir les efforts de Brook Lopez qui finit le match avec 3 contres. En attaque, Giannis a été bien contenu tout le match. Il s’est donc reconverti en passeur, trouvant à 12 reprises des coéquipiers démarqués. D’ailleurs il enregistre son 2e triple double en carrière en playoffs. Et c’est bien comme ça qu’il faut attaquer sur ces Celtics. Non pas en se reposant sur le talent, mais bien en étant intelligent et en trouvant des joueurs comme Jrue Holiday qui ont un tir facile à disposition. Avantage Milwaukee donc, et si Tatum et Brown ne trouvent pas leur rythme, ça va être compliqué de tenir face à ces Bucks.

Grizzlies 116 – 117 Warriors

Après un match rugueux et défensif, dans la plus pure tradition de l’Est, changement de style et de conférence. Ici, on a eu du spectacle, des bouches ouvertes, et des défenses pas toujours très en place. La première mi-temps est à l’avantage des Grizzlies. Hormis le bon match de Ja Morant et Jaren Jackson Jr, c’est surtout le banc qui permet de distancer les Warriors. En effet, les titulaires Dillon Brooks et Desmond Bane sont passé à côté de leur match. Par contre, il faut rendre hommage à De’Anthony Melton, passé complètement à côté de la série contre Minnesota, qui délivre ici une belle prestation avec 14 points inscrits en sortie de banc. À la mi-temps, on ne donne d’ailleurs pas cher de la peau de Golden State, au vu de leurs problèmes de fautes. D’autant que Draymond Green est exclu du match pour une grosse faute sur Brandon Clarke.

Privés de leur leader défensif, les Warriors ont pu compter sur les porteurs de l’attaque. Stephen Curry a commencé à chauffer dans le 3e quart-temps, mais c’est surtout Jordan Poole qui a porté les siens. Auteur de 31 points en sortie de banc, il a permis aux Warriors de lancer plusieurs runs pour revenir à hauteur des Grizzlies, et même de passer devant. Pourtant, Memphis ne se laisse pas faire, et peut compter sur un Jaren Jackson Jr. héroïque auteur de 33 points. Ja Morant quant à lui en score 34 et réalise un money time quasiment irréprochable. Malheureusement, il rate le lay-up de la victoire au buzzer, après avoir été victime d’un tir à 3 points assassin de Klay Thompson. Memphis peut nourrir des regrets, car c’était un match à prendre à la maison. Victoire déjà impérative au match 2.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une