Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Playoffs : Atlanta recolle au score contre les Sixers de Philadelphie

Publié

le

NBA Playoffs : Atlanta recolle au score contre les Sixers de Philadelphie
Photo Icon Sport

NBA 2020-2021 – Du grand n’importe quoi cette rencontre. Si vous vous êtes réveillés un peu en retard pour le game 4 entre Hawks et Sixers, vous n’avez pas manqué grand-chose. Le tout était d’être en forme pour le dernier quart-temps, c’est à ce moment-là que le match a vraiment commencé. On partait sur un blowout de Philadelphie, on a eu une victoire des Hawks (103-100). Et voilà la série relancée, comme on aime !

Avis de recherche lancé pour Trae Young

Mais que ça a été laborieux pour Atlanta en début de match. En manque de réussite totale, les Hawks ont vendangé le premier quart-temps. Pendant que Tobbias Harris et Seth Curry faisaient grimper le score pour Philadelphie, seul Bogdan Bogdanovic maintenait la barraque pour Atlanta avec 10 points. Une barraque peu solide malgré les briques envoyées par ses coéquipiers. John Collins affichait un mauvais 0/5 au tir et Trae Young … bah tiens, où il était lui ? Car si le numéro 11 des Hawks se faisait soigner l’épaule en fin de premier quart, l’adresse lui échappait déjà avant. Tout comme Collins, il débutait son match à 0/5 et inscrivait son premier panier après quatre minutes de jeu dans le second.

Malgré un maigre 25% au tir, Atlanta limitait la casse 20-28. Manque de chance, la suite du match se déroulait exactement comme il avait commencé. 0/6 Hawks pour commencer le second quart, les coéquipiers de Joel Embiid ne laissaient, eux, pas passer l’occasion de prendre de l’avance. L’écart se creusait davantage pour atteindre un +18 en faveur des Sixers. Le finaliste MVP se mettait tranquillement en route, Curry continuait son festival. La victoire semblait toute tracée pour Philadelphie et le blowout inévitable, surtout que Young était toujours porté disparu. Si on avait su …

Mission impossible pour Atlanta ?

Avec un différentiel de +13 après la pause, c’est encore Bogdan Bogdanovic (22 points au total) qui faisait renaître l’espoir à la State Farm Arena. Le Serbe marquait un nouveau trois points pour ramener son équipe à dix unités. Mais le chemin était encore long. Heureusement pour les Hawks, c’est Philadelphie qui perdait un peu de son adresse, permettant aux joueurs de Nate McMillan de refaire leur retard, John Collins ayant mis le réveil un peu tardivement. L’ailier fort d’ATL inscrivait ses trois paniers tentés pendant que Young en marquait trois également, mais sur neuf essais. Joel Embiid, enfin mis en difficulté dans le troisième quart par la défense des Hawks était en échec sur ses sept tentatives.

Fin du troisième quart le différentiel n’était plus que de deux points en faveur des Sixers. MONSIEUR BOGDAN BOGDANOVIIIIIIC ! Nouveau panier longue distance à l’entame des douze dernières minutes, et voilà que les Hawks passaient devant. Incroyable ! Philadelphie était à la dérive, Embiid incapable de retrouver le chemin du filet. C’est la surprise de la série Shake Milton qui permettait cette fois aux Sixers de ne pas sombrer. Après trois quarts-temps, le match pouvait enfin débuter.

Hold-up, personne ne bouge

A trois minutes du terme, on ne savait plus où donner de la tête. Un instant Atlanta menait, un instant plus tard c’était Philly. Moins d’une minute avant le coup de sifflet final, Trae Young obtenait deux lancers francs, les Hawks tenaient alors le lead 101-98. Puis c’était au tour d’Embiid de se retrouver sur la ligne 101-100. 40 secondes à jouer, possession et temps mort Hawks. Ces derniers pouvaient-ils vraiment remporter cette rencontre ? Retour de temps mort catastrophique, perte de balle, ce sont finalement les Sixers qui avaient le loisir de pouvoir plier la rencontre avec la dernière possession. Mais si Joel Embiid avait plutôt bien commencé son match, il n’a pas inscrit ce dernier panier. Il n’en a pas inscrit du tout en seconde période (0/12). 8 secondes à jouer, balle entre les mains du meneur d’Atlanta et deux points supplémentaires sur la ligne 103-100. Six secondes à jouer mais tout le parquet à remonter pour les Sixers. Cette fois, Seth Curry est trop long. Victoire des Hawks 103-100, sur le fil.

Ce match, Philly le tenait… Après une première période catastrophique, les Hawks s’en sortent vraiment bien. Les Sixers se sont, eux, écroulés en deuxième mi-temps à l’image de Joel Embiid. Malgré le manque d’adresse de Trae Young, on soulignera ses 18 caviars délivrés à ses coéquipiers. Et il aurait pu faire mieux s’il n’y avait pas eu quelques « alley oop oups » en début de match. 2-2, tout est à refaire. Ira-t-on en 7 ? Affaire à suivre …


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une