Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Playoffs : les Bucks sortent les Nets dans un Game 7 de légende !

Mathieu Veillon

Publié

le

NBA Playoffs - Les Bucks sortent les Nets dans un Game 7 de légende
Photo Icon Sport

NBA 2020/21 – Quel match épique nous avons vécu cette nuit, dans ce Game 7 des Playoffs NBA remporté par les Milwaukee Bucks face aux Brooklyn Nets !

Dès le début de la rencontre, un duel entre deux joueurs a émergé : Giannis Antetokounmpo face à Kevin Durant. 10 points chacun sur le premier quart, le duel est bel et bien lancé ! À noter toutefois que Giannis ne s’est toujours pas mis à défendre sur Kevin Durant, laissant cette tâche à P.J. Tucker, ce qui ne va pas forcément être une réussite.

Car oui, Kevin Durant va réaliser une performance historique : 48 points à la fin du match, c’est tout simplement un record pour un Game 7 dans l’histoire des Playoffs NBA. Le tout avec des pourcentages plutôt corrects, et sans avoir une seule minute de repos dans ce match (53 minutes jouées au total).

Le Greek Freak n’est pas en reste, même s’il nous a fait peur à deux reprises avec des airball improbables aux lancers francs. Le tout sous les vivas des fans des Nets, qui comptaient minutieusement à voix haute les longues secondes qu’il fallait à Giannis pour tirer ses lancers. On se serait cru dans une cour de récré, sauf que le jeu n’était pas 1, 2, 3 soleil mais 11, 12, 13 airball.

En dehors de ce duo de folie, un niveau catastrophique

Si Durant et Giannis ont marqué quasiment la moitié des points de leur équipe respective, c’est aussi dû au fait que leurs coéquipiers ont pour la plupart livré une bouille de basketball.

Côté Nets, les 22 points de James Harden feraient presque croire à un bon match du barbu, mais il comptabilise un triste 5/17 au tir dont 2/12 à 3 points. Alors certes il revenait de blessure, mais ce n’est clairement pas le genre de prestation qu’on attend d’un ancien MVP. Joe Harris n’est pas en reste dans la médiocrité, avec seulement 10 points marqués et des tirs clutch loupés. Seuls Blake Griffin et Bruce Brown ont fait le boulot dans le 5 majeur, en restant efficaces au tir sans trop gâcher d’opportunités.

Chez les Bucks, que dire du binôme Jrue HolidayKhris Middleton ? On reviendra sur leur fin de match, mais l’essentiel de leur jeu ce soir a consisté à envoyer des parpaings sur la planche dès la première minute de jeu. Au final, Middleton finit le match avec seulement 9 tirs réussis sur 26 tentés, et Holiday fait pire avec un 5/23 cataclysmique. Heureusement, le money-time a permis de les sauver…

Un money-time qui restera dans les annales des Playoffs NBA

En effet, dans les 5 dernières minutes du match et alors que les Bucks ont quelques unités de retard, Jrue Holiday commence à enchaîner les paniers et remet Milwaukee dans le match. Il est immédiatement calmé par le show Kevin Durant et surtout par un shoot incroyable(ment chanceux ?) de James Harden contre la planche. Middleton et Giannis font mouche à leur tour, et Brooklyn se retrouve mené de 4 points à 40 secondes de la fin du match.

C’est le moment que choisit Kevin Durant pour sortir deux shoots magnifiques, malgré une bonne défense des Bucks.

109-109, prolongations ! Malheureusement pour les Nets, la fatigue se fait ressentir et, en 5 minutes d’overtime, les Nets ne marqueront que 2 petits points. Khris Middleton va alors marquer le game-winner de la soirée, son seul shoot clutch du soir.

Les Nets sont cuits, les Bucks s’imposent donc finalement 115 à 111 et remportent le premier Game 7 de Playoffs NBA de leur histoire en déplacement ! Ils affronteront le vainqueur de Hawks-Sixers ce dimanche soir. Pour les Nets, immenses favoris en début de saison, la déception est grande mais l’effectif sera quasiment le même l’an prochain, de quoi espérer une belle revanche en espérant revoir James Harden et Kyrie Irving en forme.


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une