Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Playoffs : Les Hawks craquent face aux Bucks d’un Middleton impérial

Joris Schamberger

Publié

le

NBA Playoffs - Les Hawks craquent face aux Bucks d'un Middleton impérial
Photo Milwaukee Bucks

NBA PLAYOFFS – Après un game 2 de patrons proposé par les Bucks, les Hawks se devaient de réagir devant leur public. Si Atlanta est resté dans le match la majeure partie du temps, la fin du 4ème quart-temps a exposé le manque d’expérience des Hawks. Problème accentué par la blessure de Trae Young en cours de match.

Les Hawks sont une des belles histoires des Playoffs. Après avoir réussi à sortir New York, puis Philadelphie, beaucoup ne donnaient pas cher de leur peau face à Giannis et sa bande. Pourtant, le match 1 a prouvé que ces débutants en Playoffs pouvaient donner du mal aux Bucks. Le game 3, nous a encore prouvé que si les Hawks pouvaient battre n’importe qui, leur survie face à une telle équipe ne tient qu’à un fil.

Un match dominé par les Hawks

L’entame de match est pourtant catastrophique pour les Bucks. Défensivement, les Hawks neutralisent totalement Milwaukee, en témoignent les 3 pertes de balles dès l’entame. A l’opposé, Atlanta domine offensivement, poussé par un Trae Young stratosphérique, qui finit le 1er quart-temps avec 14 points. L’écart va même jusqu’à un sévère 25-12. Cependant les Bucks, derrière deux énormes Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton, vont rester au contact des Hawks. 32-27 en fin de premier quart, 56 partout à la pause.

Cependant dans le jeu, les Bucks ne semblent pas dedans. Entre balles perdues, lancers francs manqués (57% pour l’équipe), et tirs à 3 pts qui ne rentrent pas, ils n’arrivent qu’à scorer dans la raquette des Hawks. Coté Atlanta, Capella fait ce qu’il peut, et parvient notamment à prendre 6 rebonds offensifs. Cependant, la domination physique des Bucks est encore trop forte, surtout avec les problèmes de faute de Collins, limité en minutes en conséquence.

Le véritable atout de ces Hawks dans ce match est le banc. Dans un match compliqué offensivement pour Bogdanovic et Huerter, ce sont bien Gallinari et Okongwu qui vont peser de tout leur poids en sortie de banc. Le premier plante 18 points, dans des minutes sans Young. Le rookie quant à lui, prend quelques rebonds importants, contre et est actif des deux côtés du terrains dans ses 9 minutes de temps de jeu, et surtout dans le début du 4ème quart. Face à un Bobby Portis ciblé en défense ou un Bryn Forbes complètement largué, ce fut une des principales satisfactions de ces Hawks

La fatale blessure de Trae Young

Le tournant du match a lieu lorsque Trae Young, glisse et se tord la cheville… sur le pied de l’arbitre placé derrière lui. De retour sur le parquet en petite forme quelques minutes plus tard, il ne peut pas sauver son équipe, lui qui était bouillant jusqu’ici (35 pts, 12/23 au shoot). Sans les 3 pts improbables du petit meneur, le reste de l’équipe ne peut résister à la fois au défi physique imposé par Giannis, auteur de 33 pts, et au coup de chaud de Middleton qui plante 38 pts, dont 17 les 7 dernières minutes.

Finalement, malgré un déficit de 7 points à 7:30 de la fin, ce sont bien les Bucks qui triomphent 113-102. Les Hawks sont dos au mur, et beaucoup de choses vont dépendre de l’état de la cheville de Trae Young. En tout cas, les Bucks auront l’occasion de mettre Atlanta dos au mur, dans la nuit de mardi à mercredi, à 3h.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vrai fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une