NBA Preview : Hawks, Knicks, Bulls, Magic : les bas-fonds de la Conférence Est


Alors que le 17 octobre approche, date du début de la saison NBA, nous allons nous intéresser successivement aux 30 équipes qui seront sur les parquets cette année. Pour commencer, focus sur les 4 équipes à l’Est qui n’auront aucune chance d’être en playoffs en fin de saison.

Atlanta Hawks :

Trae Young et John Collins – NBA.com

Sans doute l’équipe la plus faible en NBA cette saison, et de loin. L’objectif étant clairement de développer des jeunes et de « tanker » pour récupérer un choix de draft très haut. Il ne faudra pas s’attendre à une saison incroyable pour le rookie Trae Young, que certains considèrent comme le futur Steph Curry mais qui devrait tourner cette saison à des pourcentages irréguliers au shoot.

John Collins, Jeremy Lin et Kent Bazemore devraient être les autres joueurs capables de bien scorer dans cette équipe, mais rien de fou quand on voit le reste de l’effectif. Peu importe, l’objectif n’est pas de gagner cette année pour les Hawks, mais de former leurs deux pépites Young et Collins pour reconstruire la franchise.

New-York Knicks :

NBA
Franck Ntilikina va-t-il enfin s’imposer aux Knicks ? – NBA.com

Sur le papier l’effectif des Knicks n’est pas mauvais. Mais la blessure pour une bonne partie de la saison de Kristaps Porzingis, leur franchise-player, les empêche clairement d’avoir l’ambition d’atteindre les playoffs cette année. Alors que faire ? Développer les joueurs qui compteront dans cette équipe à l’avenir comme Franck Ntilikina, Kevin Knox ou Tim Hardaway Jr, et se débarrasser des contrats pourris de Joakim Noah, Enes Kanter et Courtney Lee.

L’objectif : arriver à l’intersaison 2019 avec un choix 5-10 à la Draft et faire de la place pour accueillir deux grands joueurs dans sa masse salariale, comme Jimmy Butler ou Demarcus Cousins par exemple. Non, gagner n’est donc pas l’objectif là non plus.

Chicago Bulls :

Le trio qui pourra sauver les Bulls cette saison ? – NBA.com

Les Bulls, c’est encore une équipe fourre-tout : d’abord, mettez des jeunes joueurs prometteurs comme Lauri Markkanen, Wendell Carter Junior ou encore Kris Dunn. Ensuite, rajoutez des garçons dont on a encore un doute sur leur capacité à tirer leur équipe vers le haut, mais qui ont pourtant les plus gros salaires à Chicago : Zach LaVine, Jabari Parker et Robin Lopez.

Mélangez enfin avec des joueurs de fond de tableau comme Omer Asik ou Cristiano Felicio qui mangent 20 millions d’euros à eux deux. Rajoutez un petit bout de Justin Holiday, une pincée de Cameron Payne et un gros Bobby Portis, et vous avez une équipe moyenne qui terminera sans aucun doute dans les profondeurs du classement.

Orlando Magic :

NBA
Vucevic ou Fournier, qui partira en premier ? – Kim Klement-USA TODAY Sports

Parmi ces 4 équipes, c’est peut-être celle qui est la plus forte sur le papier : Nikola Vucevic, Evan Fournier, Aaron Gordon, ça forme déjà une équipe sympa non ? Sauf que l’an dernier, déjà avec ces 3 là, le Magic avait gagné seulement 25 matchs et fini avant-dernier à l’Est. Sauf que les deux premiers cités sont susceptibles d’être transférés. Sauf qu’il n’y a aucun meneur de qualité dans cette équipe, et un banc très peu fourni en bon joueurs.

Alors qu’attendre d’Orlando cette année ? Qu’ils dégraissent la masse salariale, en transférant Mozgov et en obtenant une bonne contrepartie pour Vucevic avant qu’il soit en fin de contrat. Et qu’ils finissent la saison en mode tanking, tout en donnant des minutes voire une place de titulaire à Mo Bamba et Jonathan Isaac. Objectif loterie de la Draft NBA !

Mathieu Veillon

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des