Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Le Utah Jazz repart à la conquête du titre

Sébastien Gente

Publié le

NBA Preview : Le Utah Jazz repart à la conquête du titre
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, c’est l’heure de se rendre à Salt Lake City pour parler du Utah Jazz !

Une saison 2020-2021 formidable mais inachevée

La saison régulière du Jazz est clairement l’une des meilleures de l’histoire de la franchise. Après huit premiers matchs disputés en mode diesel, Utah s’est mis en marche et a remporté 19 de ses 20 matchs suivants, développant un jeu attractif basé sur le tir à trois points (meilleure équipe de la ligue dans ce domaine) et sur une défense de fer menée alors par le futur DPOY Rudy Gobert (3ème récompense). Toute la ligue est venue se casser les dents près du lac salé, et le Jazz a pris la tête de la NBA en janvier pour ne plus jamais la quitter. Avec 52 victoires pour 20 défaites, Utah sera la meilleure équipe de la saison régulière, et s’avance alors vers les playoffs armé d’une grande confiance, avec un Donovan Mitchell en forte progression et un Jordan Clarkson étincelant en sortie de banc, et récompensé logiquement du trophée de meilleur 6ème homme de la saison.

Ce ne sera néanmoins pas le résultat escompté pour les hommes de Quin Snyder. Après un premier tour maîtrisé contre les Memphis Grizzlies (4-1), bien qu’ayant perdu le game 1 à domicile, les Jazzmen vont complètement perdre le fil de leur saison contre les Clippers. A égalité 2-2, et revenant dans leur salle en espérant profiter de la blessure de Kawhi Leonard, Utah va s’effondrer, pas aidé par les blessures de Mike Conley et Donovan Mitchell. Le match 6 à Los Angeles sera leur chant du cygne, puisqu’ils gaspilleront une avance de 21 points pour sortir des playoffs la tête basse.

La saison dernière laissera un goût amer dans la bouche des Mormons. Alors que les planètes semblaient s’aligner avec la sortie de route prématurée des Lakers et leur saison formidable, Utah n’a tout simplement pas su passer la vitesse supérieure quand cela était nécessaire. Néanmoins, ils ont acquis beaucoup de certitudes pendant cette exercice, leur collectif est impressionnant, et peu de retouches étaient attendues pendant l’intersaison.


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Derrick Favors (Thunder), George Niang (libre), Matt Thomas (libre), Jarrell Brantley (Kazan), Ersan Ilyasova (libre), Juwan Morgan (libre)

Les prolongations

Mike Conley, Trent Forrest (Two-Way)

Les arrivées

Eric Paschall (Warriors), Rudy Gay (free agent), Hassan Whiteside (free agent), Jared Butler (draft)


Le 5 majeur des Utah Jazz

Mike Conley – Donovan Mitchell – Royce O’Neale – Bojan Bogdanovic – Rudy Gobert

NBA Preview - 5 majeur du Utah Jazz

NBA Preview – 5 majeur du Utah Jazz

La rotation sur le banc

Meneurs : Jared Butler, Miye Oni, Derrick Alston Jr

Arrières : Jordan Clarkson, Trent Forrest, Macio Teague

Ailiers : Joe Ingles, Elijah Hughes

Ailiers-forts : Rudy Gay, Eric Paschall, Malik Fitts

Pivots : Hassan Whiteside, Udoka Azubuike, Marques Bolden


Les points faibles/points forts

Points faibles : Des doutes si les leçons de la saison passée n’ont pas été tirées

On ne peut savoir si l’équipe aura surmonté la déception de la saison dernière. Les discours d’avant saison sont positifs, mais leur confiance aura forcément été ébréchée par leur série contre les Clippers. De plus, l’effectif reste assujetti aux blessures, et celles de Conley et Mitchell ont fortement handicapé l’équipe la saison dernière, ce qui signifie que les cadres pourraient être ménagés cette saison, et cela pourrait se ressentir sur les résultats. Enfin, Quin Snyder sera attendu au tournant, car ses rotations n’ont pas toujours été pertinentes la saison passée.

Points forts : De vraies certitudes

Les Jazzmen disposent de beaucoup de certitudes au vu de leur saison passée. Mike Conley a été resigné, le socle de l’équipe n’a pas bougé et Utah ne devrait pas connaître de retard à l’allumage. De plus, l’équipe reste dangereuse car beaucoup de ses joueurs peuvent prendre feu à trois points, créant une menace permanente pour son adversaire. Il faut rajouter à cela l’une des meilleures défenses de la ligue articulée autour de Rudy Gobert, qui chassera son 4ème titre de DPOY. Enfin, Quin Snyder espère que ses joueurs seront animés d’un féroce esprit de revanche, car sur le papier, ce groupe est clairement armé pour viser le titre.


Pronostic en fin de saison : 1ers à l’Ouest

Il n’y a aucune raison de ne pas placer le Jazz en tête de la meute à l’Ouest. L’équipe est solide, complémentaire, et les joueurs ne se cachent pas quant à leur objectif. Néanmoins, Rudy Gobert et ses coéquipiers seront attendus au tournant, car un nouvel échec pourrait faire imploser cette équipe lentement construite pour décrocher le trophée suprême. Mais si Mitchell et consorts sont au même niveau que l’an dernier, cela devrait suffire pour siéger en tête de la redoutable conférence Ouest, même si les hommes de Quin Snyder sont surtout attendus en playoffs.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une