Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Les Boston Celtics vont-ils rebondir ?

Publié

le

NBA Preview : Les Boston Celtics vont-ils rebondir ?
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Cette fois-ci, on part à Boston chez les Celtics !

Une saison bien fade

Les Celtics n’ont clairement pas répondu aux attentes la saison dernière. Eux qu’on attendait dans les hautes sphères de l’Est n’ont jamais vraiment réussi à trouver une continuité. Avec un bilan à l’équilibre parfait, 36 victoires pour autant de défaites, les jeunes celtes ont été très irréguliers sur la saison. En effet, on a pu assister à des séries de victoires prometteuses, suivies de séries de défaites inexplicables. Si le playin n’a pas posé de soucis, les playoffs ont été vite expédiés. Face à l’armada des Nets, les Celtes n’ont pu faire illusion qu’un petit match, avant de se faire détruire par Kevin Durant et ses potes.

Pourtant, quand on regarde au cas par cas, il y a de belles satisfactions. Jayson Tatum a continué de jouer le rôle du leader en puissance de l’équipe, mais surtout, Jaylen Brown a encore passé un cap. Pour sa première saison de all-star, il a culminé à 24 points par match, en faisant le deuxième meilleur scoreur de l’équipe, tout en étant l’un des deux meilleurs défenseurs. Cependant, les deux jeunes leaders ont dû se trimballer une équipe pleine de problèmes.

Tout d’abord, Kemba Walker a enchaîné les matchs compliqués et les blessures. L’ancien Hornet a encore déçu dans le Massachusetts, avec sa moins bonne saison au scoring depuis 2015. En parlant de blessés, si Robert Williams a montré de vrais signes de progression, le management n’a pu compter sur lui que pour une cinquantaine de matchs, comme Marcus Smart. Arrivé à la trade deadline, Evan Fournier s’est adapté comme il a pu, mais n’a pas eu le temps d’apporter ses qualités de scoreur à une équipe un peu perdue. Bref, un bilan assez faible pour l’équipe de Brad Stevens, passé cet été du coaching au management.

Kemba Walker

Kemba Walker, une grosse perte – Photo Icon Sport


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Evan Fournier (Free Agent), Semi Ojeleye (Free Agent), Tacko Fall (Free Agent), Tremont Waters (Free Agent), Kemba Walker (transféré à OKC), Tristan Thompson (transféré à Sacramento), Carsen Edwards (transféré à Memphis)

Les arrivées

Josh Richardson (transféré par Dallas), Juan Hernangomez (transféré par Memphis), Bruno Fernando (transféré par Atlanta), Al Horford (transféré par OKC), Enes Kanter (1 an), Dennis Schröder (1 an), Garrison Mathews (non-garanti), Ryan Arcidiacono (non-garanti), Sam Hauser (two-way)


Le 5 majeur des Boston Celtics

Marcus Smart – Josh Richardson – Jaylen Brown – Jayson Tatum – Al Horford

NBA Preview - 5 majeur des Boston Celtics

NBA Preview – 5 majeur des Boston Celtics

La rotation sur le banc

Meneurs : Dennis Schröder, Payton Pritchard, Ryan Arcidiacono

Arrières : Romeo Langford, Garrison Mathews

Ailiers : Aaron Nesmith, Jabari Parker, Sam Hauser

Ailiers-forts : Juan Hernangomez, Grant Williams, Bruno Fernando

Pivots : Enes Kanter, Robert Williams


Les points faibles/points forts

Points faibles : Le banc

L’acquisition de Dennis Schröder, Robert Williams et Enes Kanter ne va pas pouvoir cacher très longtemps la pauvreté du banc des Celtics. Certes, les trois hommes ont déjà prouvé qu’ils pouvaient se rendre utiles et être très précieux sur un banc. Mais pour le reste, c’est très jeune. Romeo Langford et Aaron Nesmith sont encore bien jeunes pour rentrer dans une rotation d’équipes ambitieuses. Grant Williams et Jabari Parker sont trop limités en talent pour avoir un vrai bel apport. Ce n’est pas catastrophique, mais disons qu’une blessure au mauvais poste pourrait faire très mal à cette équipe.

Points forts : La défense

L’une des grandes certitudes à Boston cette année, c’est que ça va défendre dur. Avec Marcus Smart, Jaylen Brown et Josh Richardson aux postes 1/2/3 et Al Horford et Robert Williams dans la raquette, personne ne va apprécier attaquer sur les Celtics. Si on ne sait pas encore exactement quel type de coach est Ime Udoka, il y a peu de chances qu’il ait envie de jouer en run & gun avec de tels défenseurs. Certains diront que le banc est plus faible défensivement, surtout avec des Schröder ou Kanter. Cependant, avec un tel 5 défensif, ce n’est pas un ou deux trous en sortie de banc qui vont poser des problèmes.


Pronostic en fin de saison : 7èmes à l’Est

La dernière saison et l’intersaison des verts ne nous ont pas vraiment rassurés. Le recrutement a pas mal chamboulé l’effectif, et pas forcément pour l’améliorer. Kemba Walker, même s’il sort de deux saisons compliquées, est une grosse perte. Certains nouveaux, comme Josh Richardson, sortent de saisons compliquées. Le noyau dur reste le même, mais au regard des limites montrées l’an dernier, on a du mal à voir les Celtics faire beaucoup mieux, surtout avec une conférence Est qui s’est autant renforcée.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une