Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Les Charlotte Hornets peuvent-ils aller en playoffs ?

Publié

le

NBA Preview - Les Charlotte Hornets peuvent-ils aller en playoffs
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, on retourne dans la conférence Est pour la preview des Charlotte Hornets.

Une équipe surprenante l’an dernier mais trop juste en fin de saison

Lors des traditionnelles previews de début de saison dernière, personne ou presque n’imaginait les Hornets aussi forts. Leur bilan de 33 victoires pour 39 défaites est presque trompeur car Charlotte a perdu ses 5 derniers matchs de saison régulière, rétrogradant ainsi de la 8ème à la 10ème place de la Conférence Est en fin de saison. Les Hornets finissent l’exercice 2020-2021 avec le 23ème offensive rating et le 16ème defensive rating, assez logique au vu de leur classement final.

Les Hornets ont alors disputé leur match de Play-In face aux Pacers et cela s’est relativement mal passé (c’est un doux euphémisme) pour eux. Défaite 117 à 144 face à une équipe d’Indiana pourtant privée de 3 titulaires. Alors certes Gordon Hayward et Cody Martin étaient eux aussi blessés mais la déroute est assez impressionnante. Manque d’expérience peut-être ou tout simplement de talent, notamment dans le secteur intérieur, désolé Cody Zeller.

Pour commencer l’analyse individuelle de cette équipe, comment ne pas mentionner LaMelo Ball ? Élu Rookie de l’année, le cadet de la fratrie Ball a impressionné dès ses débuts en NBA. Ses stats : 15,7 points, 5,9 rebonds, 6,1 assists et 1,6 interceptions pour 28,8 minutes par matchs et 51 rencontres disputées. Une vingtaine de matchs manqués qui ont failli lui coûter le ROY mais il remporte finalement ce trophée devant Anthony Edwards.

Pour l’accompagner au scoring, Terry Rozier et Gordon Hawyard ont chacun marqué une vingtaine de points. Avec 41% derrière la ligne des 3 points, Hayward a d’ailleurs été le frelon le plus précis de l’année à distance. Eux aussi à plus de 40% de réussite, Malik Monk et Miles Bridges ont rempli leurs rôles d’ailiers shooteurs. En revanche, PJ Washington et Devonte Graham ont marqué le pas après une année 2019-2020 où ils avaient tous les deux impressionné.

Terry Rozier

Terry Rozier – Photo Icon Sport


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Devonte Graham (Pelicans), Caleb Martin (Heat), Malik Monk (Lakers), Grant Riller (libre), Brad Wanamaker (libre), Nate Darling (libre), Bismack Biyombo (libre), Cody Zeller (Portland).

Les prolongations

Terry Rozier (4 ans).

Les arrivées

Kelly Oubre Jr. (Warriors – 2 ans), Ish Smith (Wizards – 2 ans), Mason Plumlee (Pistons), James Bouknight (11ème choix Draft 2021), Kai Jones (19ème choix Draft 2021), JT Thor (37ème choix Draft 2021), Scottie Lewis (56ème choix Draft 2021, two-way), Wesley Iwundu, Arnoldas Kulboka (two-way), Xavier Sneed (training camp), D.J. Carton (training camp).


Le 5 majeur des Charlotte Hornets

LaMelo Ball – Terry Rozier – Gordon Hayward – PJ Washington – Mason Plumlee

NBA Preview - Le 5 Majeur des Charlotte Hornets

NBA Preview – Le 5 Majeur des Charlotte Hornets

La rotation sur le banc

Meneurs : Ish Smith

Arrières : James Bouknight, Cody Martin, Scottie Lewis

Ailiers : Kelly Oubre Jr, Miles Bridges, Wesley Iwundu

Ailiers-forts : Jalen McDaniels, JT Thor

Pivots : Kai Jones, Vernon Carey Jr, Nick Richards


Les points faibles/points forts des Hornets

Points faibles : Encore des joueurs à développer, pas de renfort d’expérience à l’intérieur.

C’était le point faible de cette équipe sur les 2-3 dernières années, ça le sera encore en 2021-2022 : le secteur intérieur. Mason Plumlee a remplacé numériquement Cody Zeller mais on reste quand-même sur un pivot qui serait remplaçant dans la plupart des équipes NBA. Biyombo a quant à lui été remplacé par des jeunes prospects tels Kai Jones et JT Thor, qui devront bien évidemment s’aguerrir avant de pouvoir être performants. Au poste 4, PJ Washington et Jalen McDaniels sont encore un peu tendres et auront encore un an pour progresser sans pression.

Points forts : Un avenir qui s’éclaircit !

Beaucooouuuup de potentiel pour le futur. Les rookies James Bouknight, Kai Jones et JT Thor nous font saliver, LaMelo peut encore progresser, PJ Washington également. Avec la signature de Kelly Oubre Jr, les Hornets ont une très belle profondeur d’effectif sur les ailes et possèdent avec Rozier et Ball un backourt avec deux joueurs de qualité sous contrat pendant plusieurs années. Quant au secteur intérieur, il ne demande qu’à progresser et s’épanouir !


Pronostic en fin de saison : 11èmes à l’Est

Les Hornets vont certes peut-être régresser en termes de classement dans cette Conférence Est mais vont progresser en termes de talents. Le regard est déjà fixé vers l’intersaison 2022, avec tout de même un espoir d’accrocher un Play-In qui n’est pas à bannir du tout ! Avec les nombreux prospects à découvrir en NBA, il faudra suivre ces Hornets avec attention.


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une