Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Les Golden State Warriors de retour dans l’élite ?

Publié le

NBA Preview - Les Golden State Warriors de retour dans l'élite
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, cap sur le Golden Gate Bridge pour s’intéresser à la preview des Warriors !

Une défense retrouvée l’an dernier et des Playoffs ratés de peu

Avec le 5ème meilleur defensive rating de la NBA, les Golden State Warriors ont retrouvé une défense digne de ce nom la saison dernière, malgré l’absence de Klay Thompson. Draymond Green a évidemment été le fer de lance des Warriors de ce côté du terrain avec le meilleur Defensive +/-  de l’équipe, tout en apportant son playmaking en attaque (9 assists de moyenne par match). Juan Toscano-Anderson et Kent Bazemore ont eux aussi contribué à solidifier la défense de Golden State, en scorant efficacement, surtout à distance (40% de moyenne pour ces deux joueurs à 3 points).

Stephen Curry a pour sa part réalisé la meilleure saison de sa carrière au scoring, avec 32 points par match ! Il a devancé de peu Bradley Beal dans la course au meilleur scoreur de l’année et aurait pu être cité dans la conversation du MVP si seulement le bilan de son équipe n’avait pas été aussi moyen. Car oui, à part Chef Curry, les Warriors n’ont pas réussi à performer offensivement (20ème offensive rating de la NBA) et ont terminé seulement 8èmes de la Conférence Ouest.

Le pari Kelly Oubre Jr n’aura pas du tout marché, l’ailier réalisant des performances au tir assez décevantes et loin de ce qu’espéraient les Warriors. Pour Andrew Wiggins, sa première saison pleine (71 matchs) aux Warriors aura au contraire été plutôt satisfaisante, avec près de 19 points marqués par match et les meilleurs pourcentages aux tirs sur une saison de sa jeune carrière.

Lors du Play-In Tournament, les Warriors se sont d’abord inclinés de très peu 103-100 face aux Lakers, à cause notamment d’un panier dantesque de LeBron James. Malgré les 37 points de Curry, les Warriors ont alors été contraints d’affronter les Grizzlies pour le 8ème et dernier spot des Playoffs, dans un duel épique avec Ja Morant. Et là encore, même scénario : 39 points pour Curry mais la défaite 117-112 au bout. Éliminés aux portes des Playoffs, les Warriors avaient néanmoins une intersaison à préparer et celle-ci a été très bien gérée, comme on va le voir ci-dessous.


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Eric Paschall (Jazz), Kelly Oubre Jr (Hornets), Kent Bazemore (Lakers), Nico Mannion (Virtus Bologne), Alen Smailagic (coupé)

Les prolongations

Juan Toscano-Anderson (1 an)

Les arrivées

Otto Porter (Magic – 1 an), Nemanja Bjelica (Heat – 1 an), Andre Iguodala (Heat – 1 an), Jonathan Kuminga (7ème choix Draft 2021), Moses Moody (14ème choix Draft 2021), Chris Chiozza (two-way)


Le 5 majeur des Golden State Warriors

Stephen Curry – Klay Thompson – Andrew Wiggins – Draymond Green – James Wiseman

Le 5 majeur des Golden State Warriors

Le 5 majeur des Golden State Warriors

La rotation sur le banc

Meneurs : Jordan Poole, Damion Lee, Mychal Mulder (non-garanti), Gary Payton (non-garanti)

Arrières : Juan Toscano-Anderson, Moses Moody

Ailiers : Otto Porter Jr, Andre Iguodala

Ailiers-forts : Jonathan Kuminga, Nemanja Bjelica

Pivots : Kevon Looney, Jordan Bell (non-garanti)


Les points faibles/points forts

Points faibles : Une infirmerie à vider, un boulet à vacciner et des automatismes à retrouver

Si Klay Thompson est de retour dans le 5 majeur prévisionnel, il faudra en revanche attendre avant de le voir revenir pleinement sur les terrains de la NBA. Même constat pour James Wiseman, qui ne devrait pas débuter la saison.

Autre absence à venir, celle d’Andrew Wiggins, pour une raison sanitaire cette fois. Non vacciné, l’ailier ne pourra pas jouer les matchs à domicile des Warriors. Trois absences d’ores et déjà donc, ce qui ne va pas faciliter la tâche de Steve Kerr qui va devoir jongler entre les absences et les retours de chacun. Seul petit bémol dans l’intersaison des Warriors, le fait qu’aucun gros poisson n’ait pu être attiré dans un potentiel trade. Certes des rookies prometteurs ont rejoint la baie de San Francisco mais Steph Curry aurait sans doute préféré attirer un gros joueur pour pouvoir rejouer le titre dès cette année. Avec le roster actuel, cela ne semble pas être possible…

Points forts : Le retour de plusieurs cadres qui vont encadrer les jeunes

Il est de retour ! On va enfin revoir Klay Thompson sur un parquet et c’est sans doute une des meilleures nouvelles pour le spectacle en NBA. Espérons pour lui que tout se passe bien lors du training camp et lors des échauffements de pré-saison, pour que nous puissions revoir en action un des meilleurs shooteurs de l’histoire. Autre retour, après deux années hors de la Californie, celui d’Andre Iguodala. Surtout revenu pour apporter son expérience et encadrer les jeunes, on va voir ce que peut encore faire concrètement Iggy pour ramener les Warriors en Playoffs.

Enfin, en ce qui concerne les potentiels cadres, les ajouts dans l’effectif de Nemanja Bjelica et d’Otto Porter sont plutôt un bon move de la part du management des Warriors. Toute cette expérience servira notamment à encadrer les jeunes déjà présents (Poole, Lee) et les deux rookies Jonathan Kuminga et Moses Moody. Là aussi, les Warriors ont sans doute réalisé un bon coup dans cette Draft 2021 avec deux rookies qui pourront tout de suite contribuer en NBA.


Pronostic en fin de saison : 8èmes à l’Ouest

Une belle intersaison pour les Warriors, qui se sont bien renforcés dans une Conférence Ouest toujours aussi qualitative. Une place en Play-In semble déjà bien actée, reste à voir si la franchise californienne parviendra cette année à jouer les Playoffs. Cela pourrait aussi dépendre du niveau affiché par Klay Thompson pour son retour mais aussi du statut vaccinal d’Andrew Wiggins.


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une