Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Les Sacramento Kings vont-ils enfin sortir du ventre mou ?

Publié

le

NBA Preview - Les Sacramento Kings vont-ils enfin sortir du ventre mou
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, direction la Californie pour la preview des Sacramento Kings !

Une saison 2020-2021 sans grands éclats

En finissant 12èmes de la Conférence Ouest, avec 31 victoires et 41 défaites, les Sacramento Kings ont encore réalisé une saison dans le ventre mou de la NBA. Les hommes de Luke Walton ont lutté pour accrocher le Play-In mais échouent à deux petits matchs des Spurs. De’Aaron Fox a assumé son statut de leader offensif, avec 25,2 points de moyenne en 58 matchs. S’il a loupé 14 matchs, il a en revanche amélioré ses stats au tir, tant en quantité qu’en qualité.

Mais, à l’image de son équipe, il s’est montré beaucoup trop faible de l’autre côté du terrain. Si les Kings avaient le 12ème rating offensif (112,7) de la NBA l’an dernier, ils étaient derniers en ce qui concerne le rating défensif (116,5). L’écart entre ces deux ratings étant beaucoup trop important pour une équipe qui veut jouer les Playoffs en fin de saison, Sacramento devra donc se concentrer sur sa défense cette saison pour pouvoir espérer mieux qu’en 2021.

Enfin, comment ne pas mentionner la belle surprise Tyrese Haliburton ? Le rookie, drafté en 12ème position à la Draft 2020, a vite montré qu’il était un des steals de cette cuvée. Dans la course au Rookie of the Year, Haliburton finit la saison avec 13 points, 5,3 passes, 3 rebonds et 1,3 interception de moyenne, à 47% au tir dont 40% à 3 points. Très propre pour un rookie, on suivra attentivement son évolution dans cette équipe des Sacramento Kings en 2021-2022.


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Justin James (Libre), Delon Wright (transféré aux Hawks), Kyle Guy (Libre), Glenn Robinson (Libre), Chris Silva (Libre), Hassan Whiteside (Jazz).

Les prolongations

Richaun Holmes (4 ans), Terence Davis (2 ans), Maurice Harkless (2 ans).

Les arrivées

Tristan Thompson (transféré par Boston), Alex Len (Wizards – 2 ans), Davion Mitchell (9ème choix Draft 2021), Neemias Queta (39ème choix Draft 2021).


Le 5 majeur des Sacramento Kings

De’Aaron Fox – Buddy Hield – Harrison Barnes – Marvin Bagley – Richaun Holmes.

NBA Preview - 5 Majeur des Sacramento Kings

NBA Preview – 5 Majeur des Sacramento Kings

La rotation sur le banc

Meneurs : Tyrese Haliburton, Davion Mitchell

Arrières : Terence Davis, Jahmi’us Ramsey

Ailiers : Maurice Harkless, Robert Woodard

Ailiers-forts : Chimezi Metu

Pivots : Tristan Thompson, Alex Len, Damian Jones, Neemias Queta


Les points faibles/points forts

Points faibles : Un effectif encore jeune avec un banc limité sur certains postes

Peuvent-ils vraiment faire mieux que l’an dernier ? Beaucoup de cadres sont encore assez jeunes et on sent une volonté de continuer à former des rookies tels que Davion Mitchell ou Neemias Queta (si son two-way contract est renouvelé). Avec les rumeurs autour de lui cet été, quid de l’implication de Buddy Hield dans l’équipe ? Enfin, il faut noter que le banc n’est pas fantastique aux postes 3-4, ce qui pourrait être une faiblesse en cas de pépin des titulaires cette saison.

Points forts : Des vétérans pour encadrer des jeunes en progression

On l’a dit, le groupe est assez jeune mais les Kings ont recruté quelques vétérans (Thompson, Len, Harkless) qui apporteront leur expérience à un groupe qui évolue ensemble depuis quelques années maintenant. Si Luke Walton veut enfin prouver qu’il est un coach correct en NBA, il devra améliorer la défense des Kings, qui devrait être la priorité absolue du staff normalement. S’il réussit, alors pourquoi pas rêver d’un top 10 à l’Ouest pour les Kings ?


Pronostic en fin de saison : 12èmes à l’Ouest

12èmes l’an dernier, 12èmes cette année ? Les Kings batailleront sans doute avec les Pelicans, les Wolves et les Spurs pour une place en Play-in, mais le défi s’annonce compliqué. Il faudra, pour faire mieux, une progression fulgurante de ce groupe par rapport à l’an dernier, à tous les niveaux.


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une