Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Les San Antonio Spurs lancent leur reconstruction

Publié

le

NBA Preview : Les San Antonio Spurs lancent leur reconstruction
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, nous allons nous arrêter sur une équipe qui sort d’une ère glorieuse ayant duré plus de 20 ans : les San Antonio Spurs.

La fin d’une ère pour les Spurs

On était inquiets pour ces Spurs au début de la saison. L’Age d’or de la franchise est définitivement derrière elle. Qualifiés de justesse pour le play-in tournament, les Texans se sont fait balayer par Stephen Curry et ses Warriors. De toute façon, ces Spurs ne méritaient pas de mettre un pied en playoffs. Après un début de saison absolument immonde, Lamarcus Aldridge a été envoyé à Brooklyn. De son côté, le pauvre Demar DeRozan a fait ce qu’il a pu pour maintenir le navire à peu près à flot. Malgré le bon niveau de l’ancien raptor, difficile d’exister sérieusement à l’ouest avec un effectif aussi faible.

Ainsi, Popovich, qui commence sérieusement à être en bout de course concernant le coaching, a dû s’adapter avec des jeunes relativement prometteurs et des vétérans utiles en sortie de banc, sans plus. Au rang des satisfactions, Keldon Johnson semble avoir un bon potentiel, et devrait être intéressant à suivre dans le futur. Lonnie Walker a également bien progressé, passant de 6 à 12 points de moyenne, tout comme Dejounte Murray qui a vu ses responsabilités augmenter. Cependant, même au niveau de la jeunesse, tout n’est pas rose. Luka Samanic suscite pas mal d’inquiétudes, tant il n’a pas l’air d’être au niveau. De son côté, Derrick White a été limité par les blessures, et n’a pu jouer qu’une trentaine de matchs.

En bref, si ce n’est pas une saison à oublier totalement du côté de San Antonio, on sent très clairement que les heures glorieuses sont terminées. Il était donc temps de définitivement tourner la page, et de s’orienter davantage vers la jeunesse.


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Demar DeRozan (envoyé à Chicago), Rudy Gay (libre, a signé à Utah), Patty Mills (libre, a signé à Brooklyn), Trey Lyles (libre, a signé à Detroit), Gorgui Dieng (libre, a signé à Atlanta).

Les prolongations

Keita Bates-Diop (2 ans).

Les arrivées

Joshua Primo (12e choix de la draft 2021), Joe Wieskamp (41e choix de la draft 2021), Zach Colins (3 ans), Bryn Forbes (1 an), Jock Landale (2 ans), Al-Farouq Aminu (transféré des Bulls), Thaddeus Young (transféré des Bulls), Doug McDermott (transféré des Pacers).


Le 5 majeur des Sans Antonio Spurs

Dejounte Murray – Lonnie Walker – Keldon Johnson – Doug McDermott – Jakob Poeltl

NBA Preview - 5 Majeur des San Antonio Spurs

NBA Preview – 5 Majeur des San Antonio Spurs

La rotation

Meneurs : Derrick White, Tre Jones

Arrières : Bryn Forbes, Josh Primo, DaQuan Jeffries

Ailiers : Al-Farouq Aminu, Devin Vassel

Ailiers-forts : Thaddeus Young, Luka Samanic

Pivots : Drew Eubanks, Zach Collins, Jock Landale


Les points faibles/points forts

Points faibles : Où est le talent ?

Pour le moment, San Antonio n’a pas de réel cap vers lequel se diriger. Avec le départ de DeRozan, cette équipe n’a plus de leader, et doit se contenter de miser sur ses jeunes. Mais justement, aucun de ces derniers ne semble au niveau pour tirer l’équipe vers le haut. Dejounte Murray, Keldon Johnson ou même Derrick White sont intéressants, mais aucun d’entre eux ne semble avoir le niveau pour ne serait-ce sortir du lot dans une équipe de bas de tableau. Dans la reconstruction de San Antonio, on en est encore aux fondations, et tout est à construire.

Points forts : Un environnement assez sain pour développer des jeunes

Le point fort des Spurs n’a pas changé malgré tous les départs : son centre de formation. Avec la présence de vétérans comme Thaddeus Young, ou Al-Farouq Aminu, les jeunes vont avoir tout leur temps pour se développer tranquillement dans un environnement sain. D’autant que le staff est également rempli de personnes ayant déjà connu les sommets, en témoigne l’arrivée récente de Manu Ginobili. Ce n’est pas ça qui va aider à gagner des matchs dans l’immédiat, mais pour le moment, ça ne doit pas vraiment être l’objectif à San Antonio.


Pronostic en fin de saison : 13èmes à l’Ouest

On repart de zéro à San Antonio. Sans leaders, et sans joueurs à grand potentiel, cette équipe risque d’être très plafonnée. Toutefois, la profondeur de banc devrait suffire à gratter quelques matchs dans un premier temps. Malgré tout, le manque de potentiel offensif de l’effectif va très clairement être un énorme frein au succès de cette équipe à court terme. La saison risque d’être longue pour les fans de San Antonio… La dernière de Gregg Popovich ?


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une