Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : L’heure de l’éclosion pour les Minnesota Timberwolves ?

Publié

le

NBA Preview : L'heure de l'éclosion pour les Minnesota Timberwolves ?
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, on part à Minneapolis chez les Timberwolves de Karl-Anthony Towns.

Encore une saison décevante

Les jeunes loups ont encore montré leurs limites la saison précédente. Entre blessures, défense horrible et coaching aux fraises, les Wolves ont vite abandonné tout espoir d’atteindre le play-in tournament. Ils atterrissent à la 13ème place avec seulement 23 victoires, le 28ème meilleur défensive rating de la ligue, combiné au 25ème offensive rating. Après un début de saison catastrophique, le coach Ryan Saunders est remercié, symbole d’une nouvelle saison difficile pour la franchise.

Les blessures n’ont pas aidé l’équipe, il faut dire. D’Angelo Russell n’a joué que 42 matchs et Towns une cinquantaine. Avec des leaders aussi absents, compliqué d’espérer grand-chose. Le deux copains n’ont donc pas eu l’occasion de montrer ce qu’ils valaient. Dommage, car cette saison cache un petit lot de bonnes nouvelles.

Tout d’abord, le quatuor Russell-Beasley-Edwards-KAT risque de très vite devenir dévastateur pour les défenses adverses, puisque tous tournent au moins à 19 points de moyenne sur la saison. Ensuite, le rookie Anthony Edwards a prouvé qu’il méritait son statut de 1st pick. Très vite responsabilisé à cause des absences de D’Lo, il a su se mettre en valeur, et est passé très proche du titre de Rookie de l’Année. Un bon paquet de promesses pour le futur, si l’infirmerie de Minneapolis veut bien rester vide.

D'Angelo Russell

D’Angelo Russell – Photo Icon Sport

Guersson Rosas prend la porte

C’est tombé la nuit du 22 septembre, le manager des Minnesota Timberwolves est renvoyé. C’est Adrian Wojnarowski qui a dévoilé l’information, confirmée par la suite par Glen Taylor, le propriétaire de la franchise. D’après certaines sources, les relations entre le GM et le propriétaire n’étaient pas vraiment au beau fixe. Pour le moment, Sachin Gupta, qui travaillait aux opérations basket, va assurer l’intérim en attendant qu’un candidat définitif ne soit trouvé. A la tête de l’équipe depuis 2019, le manager avait pourtant fait du plutôt bon travail jusqu’à présent. C’était lui le responsable des arrivées de Malik Beasley, D’angelo Russel et Anthony Edwards. Ainsi, son licenciement a choqué la planète basket, et en particulier Karl-Anthony Towns, dont la réaction se résume en 3 lettres: WTF


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Jarrett Culver (transféré aux Grizzlies), Juan Hernangomez (transféré aux Grizzlies), Ricky Rubio (transféré aux Cavaliers), Ashton Hagans (Libre), Ed Davis (Libre).

Les prolongations

Jordan McLaughlin (3 ans), Jarred Vanderbilt (3 ans).

Les arrivées

Patrick Beverley (transféré par les Grizzlies), Taurean Prince (transféré par les Cavaliers), Nathan Knight (Hawks – Two-way), McKinley Wright IV (Non drafté).


Le 5 majeur des Minnesota Timberwolves

D’Angelo Russell – Anthony Edwards – Taurean Prince – Jarred Vanderbilt – Karl-Anthony Towns

NBA Preview - Le 5 majeur des Minnesota Timberwolves

NBA Preview – Le 5 majeur des Minnesota Timberwolves

La rotation

Meneurs : D’Angelo Russell, Patrick Beverley, Jordan McLaughlin.

Arrières : Anthony Edwards, Malik Beasley, Josh Okogie, McKinley Wright IV.

Ailiers : Taurean Prince, Jake Layman.

Ailiers-forts : Jarred Vanderbilt, Jaden McDaniels.

Pivots : Karl-Anthony Towns, Naz Reid, Nathan Knight.


Les points faibles/points forts

Points faibles : Les postes forwards et la profondeur.

Que ce soient les ailiers ou les ailiers forts, aucun de ces joueurs n’a le niveau d’un titulaire en NBA. Le nouveau coach, Chris Finch, va faire face à un véritable casse-tête. Faut-il décaler un joueur dont ce n’est pas le poste, comme Josh Okogie ou même Malik Beasley, ou laisser de vrais ailiers moins bons sur ces postes ? D’ailleurs, pour ne rien arranger, le banc est très faible, dès qu’on sort des postes 1 et 2. Towns peut compter sur Naz Reid pour le suppléer, mais derrière, il ne reste que Nathan Knight. Et au regard des problèmes de poste 4, Reid risque de devoir se décaler en ailier fort par séquences. Un enfer.

Points forts : Le quatuor Russel – Edwards – Beasley – Towns

4 fortes têtes dominantes au scoring. Si tout le monde tient sur ses deux jambes, l’attaque ne devrait pas poser de soucis. Anthony Edwards va encore progresser, KAT va vouloir montrer qu’il est toujours l’un des meilleurs pivots de la planète, et D’Angelo Russell et Malik Beasley vont ravager les backcourts adverses. Tout le monde est encore jeune, donc le plafond est assez flou. Mais une chose est sûre : il va y avoir du spectacle dans le Minnesota. La stratégie ? L’adversaire va nous mettre 130 points chaque soir, à nous d’en mettre 135. On ne risque pas de s’ennuyer.


Pronostic en fin de saison : 11èmes à l’Ouest

Avec des leaders aussi forts, les Timberwolves vont forcément gagner des matchs. Mais est-ce suffisant pour arracher une place en play-in ? Rien n’est moins sur. La défense va être le grand point faible de l’équipe une fois encore, et le quatuor de tête va très vite être isolé, la faute à un supporting cast trop faible. Si cette équipe a tout d’un poil à gratter, le retour en playoffs risque bien de ne pas être pour cette année.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une