Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Los Angeles Lakers, en route vers le titre ou vers l’EHPAD ?

Publié le

NBA Preview - Los Angeles Lakers, en route vers le titre ou vers l'EHPAD
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Direction Los Angeles pour parler des Lakers, à nouveau favoris pour le titre.

Une saison 2020/2021 minée par les blessures

Si la preview des Lakers arrive aussi tôt dans la pré-saison, c’est d’abord parce que les Angelinos ont fini 7èmes de la Conférence Ouest l’an dernier, avec 42 victoires et 30 défaites. Sur le papier, c’est évidemment loin de ce qui était pronostiqué, les Lakers étant annoncés en début de saison comme favoris au titre avec les Nets. À cette déception s’est ajoutée une laborieuse victoire en Play-In, à un panier miraculeux de LeBron près, face aux Warriors. Logiquement, notamment au vu des absences, s’en est suivie une élimination dès le premier tour face aux Suns, futurs finalistes NBA.

La première explication à cette débâcle, c’est bien évidemment les blessures qui ont ruiné la saison des Lakers. Sur 72 matchs de saison régulière, LeBron James n’en a disputé que 45, Anthony Davis 36. Marc Gasol a loupé 20 matchs, Alex Caruso 14… bref l’infirmerie du Staples Center a eu de la visite la saison dernière. Avec ses deux stars les Lakers étaient pourtant bien partis, avec un bilan de 21-6. C’était avant ce match du 14 février face aux Nuggets où AD se blesse. LeBron a alors tenu la baraque jusqu’au 20 mars, où il se blesse à son tour face aux Hawks. Le bilan était alors de 28 victoires pour 13 défaites, ce qui était excellent.

Les Lakers se sont alors progressivement écroulés, surtout offensivement. Car, en l’absence de son monstre à deux-têtes, personne n’a été capable de mener l’attaque de la franchise. Kyle Kuzma définitivement trop mauvais, Dennis Schroder trop inconstant, ne parlons pas d’Andre Drummond ou de Markieff Morris. Seul lueur d’espoir, une défense qui est restée très solide, avec des guerriers comme Caruso, Caldwell-Pope ou Matthews en leaders défensifs. Frank Vogel, qui a montré des limitations offensives, a en tout cas tenu sa réputation de coach défensif. Au final, LA a terminé avec le meilleur defensive rating de la NBA en fin de saison.

Rob Pelinka, le General Manager de la franchise, se devait de réagir après une saison ratée comme celle-ci. On va voir qu’il s’est en tout cas beaucoup activé pendant l’intersaison…


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Kentavious Calwell-Pope (Wizards), Kyle Kuzma (Wizards), Montrezl Harell (Wizards), Alex Caruso (fin de contrat – Bulls), Kostas Antetokounmpo (fin de contrat – Asvel), Devontae Cacok (fin de contrat – Nets), Dennis Schröder (fin de contrat – Celtics), Wesley Matthews (fin de contrat), Jared Dudley (fin de contrat), Ben McLemore (fin de contrat), Alfonzo Mckinnie (coupé).

Les prolongations

Talen Horton-Tucker (3 ans).

Les arrivées

Russel Westbrook (Wizards), Rajon Rondo (Clippers), Carmelo Anthony (Blazers), Kent Bazemore (Warriors), Malik Monk (Hornets), Trevor Ariza (Miami), Wayne Ellington (Detroit), Dwight Howard (Sixers), Kendrick Nunn (Heat), Austin Reaves (non-drafté), Joel Ayayi (two-way contract), Mac McClung (contrat non-garanti).


Le 5 majeur des Los Angeles Lakers

Russel Westbrook – Wayne Ellington – Trevor Ariza – LeBron James – Anthony Davis

NBA Preview - 5 majeur des Los Angeles Lakers

NBA Preview – 5 majeur des Los Angeles Lakers

La rotation sur le banc

Meneurs : Rajon Rondo, Kendrick Nunn, Austin Reaves

Arrières : Talen Horton-Tucker, Malik Monk, Joel Ayayi (two-way)

Ailiers : Kent Bazemore

Ailiers-forts : Carmelo Anthony

Pivots : Dwight Howard, DeAndre Jordan


Les points faibles/points forts

Points faibles : La vieillesse du roster, source potentielle de blessures

L’an dernier a été marqué par un grand nombre de blessures des Lakers, on en a parlé. Avec le recrutement de nombreux trentenaires, notamment dû au fait que LA ne pouvait proposer que des contrats minimum, l’effectif risque encore d’être sujet aux blessures. À commencer par ses deux leaders, LeBron et AD, mais également des joueurs comme Rondo, Howard, Ariza etc. D’ailleurs, sur les 14 contrats confirmés de l’effectif angelinos, seulement 5 joueurs ont moins de 30 ans. Il faudra donc essayer de ménager tout ce beau monde lors de la saison régulière, afin d’arriver en Playoffs au complet et surtout à 100%. Ce qui était loin d’être le cas face aux Suns l’an dernier…

Points forts : L’expérience du roster et l’arrivée de Russel Westbrook pour former une superteam

L’âge a ses défauts certes mais une chose est certaine : ce groupe est le plus expérimenté de la NBA et de loin. Lors du Media Day des Lakers ce mardi 28 septembre, le compte français de la NBA l’a d’ailleurs bien souligné :

Sur le papier c’est bien évidemment impressionnant, mais qu’en sera-t-il sur le terrain ? On peut se poser des questions sur la plus-value réelle de certains joueurs (DeAndre Jordan, la défense de Carmelo Anthony) mais globalement l’effectif est plutôt équilibré. Si l’on suit ce qui s’est dit lors du Media Day, Anthony Davis devrait débuter au poste 5. LeBron James en 4, Westbrook à la mène et les deux derniers postes avec des spot-up shooters. Trevor Ariza, Wayne Ellington, Malik Monk, Kent Bazemore, Carmelo Anthony et même Talen Horton-Tucker peuvent remplir ce rôle. Il y a donc un réel spacing dans cet effectif autour des 3 stars.

Le renfort de Westbrook est évidemment un bon coup pour les Lakers. Eux qui manquaient d’un leader offensif quand LeBron et Davis n’étaient pas sur le parquet, The Brodie remplit parfaitement ce rôle. Quand les deux stars seront au repos lors de certains déplacements, les clés de l’attaque peuvent être confiées à Westbrook, qui est très peu sujet aux blessures normalement. Bon, il ne faudra par contre toujours pas le laisser prendre 10 tirs à 3 points dans un match, sinon vous entendrez vite parler de Russel Westbrique ici…


Pronostic en fin de saison : 2èmes à l’Ouest

Sur le papier, la rédaction avait placé les Lakers 1ers de l’Ouest, dans une égalité parfaite avec une autre équipe dont nous ferons la preview bien plus tard. Mais, compte tenu des potentielles blessures et du load management qui devrait avoir lieu, nous pensons que les Lakers ne seront pas leaders de l’Ouest cette saison. Une 2ème place reste tout de même très satisfaisante, surtout si cela permet d’aborder les Playoffs à 100%.


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une