Nous suivre

Basket-ball

NBA Preview : Nuggets, Warriors et Blazers, tous en playoffs ?

Mathieu Veillon

Publié le

NBA Preview

Ça y est, la NBA est bientôt de retour ! Dans la nuit du 22 au 23 octobre, les 30 franchises NBA commenceront à refouler les parquets américains et canadiens pour notre plus grand plaisir. L’occasion de faire un tour d’horizon sur chaque équipe, en analysant ses mouvements à l’intersaison et son effectif. On termine petit à petit notre analyse des équipes à l’Ouest, avec aujourd’hui la preview des Nuggets, des Warriors et des Blazers !


Denver Nuggets

NBA Preview

Un collectif soudé et prometteur, mené par Nikola Jokic et en route vers de nouveaux Playoffs. (Photo Isaiah J. Downing-USA TODAY Sports)

Pronostic en fin de saison : 4èmes à l’Ouest

Départs : Isaiah Thomas, Trey Liles, Tyler Lindon, DeVaughn Akoon-Purcell, Thomas Welsh, Brandon Goodwin.

Arrivées : Vlatko Čančar, Tyler Cook, Bol Bol (Draft), PJ Dozier, Jerami Grant.

Été relativement tranquille aux Nuggets avec seulement 2 départs notables : Isaiah Thomas est reparti aussi discrètement qu’il est arrivé, et Trey Liles est parti renforcer les Spurs. Au rayon des arrivées on retrouve Jerami Grant et surtout le géant Bol Bol qui a dégringolé à la Draft. Alors qu’on l’annonçait il y a un an dans le top 5 potentiel des meilleurs joueurs à la Draft, son dossier médical a rebuté de nombreuses franchises et il se retrouve finalement à Denver, après avoir été drafté en 44ème position par Miami. Un enfer pour le fils de Manute Bol qui, si son corps le lui permet, aura forcément à cœur de prouver à tout le monde qu’il aurait dû être sélectionné plus tôt dans la Draft.

En regardant plus en détail le roster des Nuggets pour la saison 2019-2020, on remarque une densité impressionnante à tous les postes avec des joueurs assez polyvalents. Si Jamal Murray et Nikola Jokic seront les leaders de l’équipe aux deux bouts du terrain, derrière on compte une bonne dizaine de joueurs qui ont le niveau pour contribuer au collectif des Nuggets.

Autre grand espoir à surveiller à Denver, Michael Porter Jr : lui aussi annoncé comme un des jeunes espoirs les plus prometteurs de la cuvée 2018, MPJ n’avait pas joué depuis 571 jours avant de refouler les parquets le 9 octobre dernier lors d’un match de pré-saison NBA contre les Blazers. Peut-il faire comme Ben Simmons et réussir une année pleine à la suite d’une année ratée pour cause de blessure ? En tout cas on le lui souhaite !

NBA Preview

Le 5 majeur : Jamal Murray – Will Barton – Gary Harris – Paul Millsap – Nikola Jokic

La rotation sur le banc : Monte Morris – Malik Beasley – Torrey Craig – Jarred Vanderbilt – Jerami Grant – Michael Porter Jr – Juan Hernangomez – Mason Plumlee – Tyler Zeller – Bol Bol

On ne se fait donc pas de soucis pour les Nuggets lors de la saison régulière, qui devraient sauf surprise terminer dans le top 5 de la NBA à l’Ouest. Il s’agira désormais d’essayer de passer un nouveau cap lors des Playoffs et de viser pourquoi pas une finale de conférence ? Le rendez-vous est donné en mai !


Golden State Warriors

NBA Preview

On est vaches de mettre cette photo, mais la blessure de Klay Thompson a de grandes conséquences sur la saison des Warriors (Photo : Kyle Terada)

Pronostic en fin de saison : 5èmes à l’Ouest

Départs : Kevin Durant, Andre Iguodala, Shaun Livingston, Quin Cook, Andrew Bogut, DeMarcus Cousins, Jonas Jerebko, Marcus Derrickson, Damian Jones.

Arrivées : Jordan Poole (Draft), D’Angelo Russell, Willie Cauley-Stein, Omari Spellman, Alec Burks, Glenn Robinson III, Alen Smailagic, Eric Paschall, Ky Bowman, Devyn Marble.

C’est la fin d’une ère pour les Warriors, marquée par cette défaite en finale NBA face aux Raptors et par les nombreux coups du sort subis au fur et à mesure de la saison. Kevin Durant, Andre Iguodala et Shaun Livingston, trois éléments majeurs de la franchise sur les trois dernières saisons, sont partis vers d’autres cieux cet été et n’ont pas forcément été remplacés qualitativement. Un autre coup dur pour les Warriors, c’est la blessure de Klay Thompson qui ne devrait pas revenir avant la fin de la saison, ce qui laisse Steph Curry et Draymond Green comme seuls rescapés de l’ex-dynastie Golden State.

Pour pallier ces départs, quelques arrivées intéressantes à signaler néanmoins : D’Angelo Russell et Alec Burks vont épauler Curry dans le backcourt, Omari Spellman, Glenn Robinson et Alen Smailagic renforceront les ailes, et Willie Cauley-Stein musclera le secteur intérieur.

Ce dernier manquera les premiers matchs de la saison, ce qui complique encore plus l’équation de Steve Kerr pour organiser son équipe cette saison en NBA. Pendant son absence, Kevon Looney tentera de s’imposer comme un titulaire au poste 5, et le jeune Alfonzo Mckinnie aura beaucoup plus de minutes et de responsabilités que l’an dernier au poste 3.

NBA Preview

Le 5 majeur : Stephen Curry – D’Angelo Russell – Alfonzo McKinnie – Draymond Green – Kevon Looney

La rotation sur le banc : Alec Burks – Damion Lee – Jordan Poole – Jacob Evans – Glenn Robinson III – Alen Smailagic – Omari Spellman – Marquese Chriss – Willie Cauley-Stein

Clairement l’effectif des Warriors le plus faible depuis 2014, avec un banc très très inexpérimenté pour pouvoir jouer les premiers rôles en saison régulière. L’avantage avec le coach Steve Kerr, c’est qu’on n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises et qu’il nous transforme un Mckinnie en Kevin Durant bis. Bon, sérieusement, on voit mal les Warriors arriver à faire aussi bien que les années précédentes, mais on les voit quand même largement jouer les Playoffs juste grâce au trio Curry-Russell-Green.


Portland Trail Blazers

NBA Preview

On veut revoir ce genre d’images chez les Blazers lors des prochains Playoffs, pas sûr que ce soit contre le Thunder en revanche…

Pronostic en fin de saison : 6èmes à l’Ouest

Départs : Meyers Leonard, Maurice Harkless, Jake Layman, Evan Turner, Nik Stauskas, Seth Curry, Enes Kanter, Al-Farouq Aminu.

Arrivées : Nassir Little (Draft) Kent Bazemore, Jaylen Hoard, Anthony Tolliver, Mario Hezonja, Hassan Whiteside, Boban Dubljevic, Pau Gasol.

Après une campagne de Playoffs intéressante dont le point d’orgue restera ce panier de la gagne de Damian Lillard face à Paul George, les Blazers ont fait quelques changements dans leur rotation. Si le duo Lillard-McCollum est évidemment toujours là, Kent Bazemore est arrivé en provenance d’Atlanta (contre Evan Turner) pour enfin avoir un vrai bon poste 3 à Portland. Pour remplacer Jusuf Nurkic durant sa blessure, les Blazers ont monté un trade pour récupérer Hassan Whiteside contre Leonard et Harkless. Whiteside va clairement devoir faire une saison pleine puisqu’il n’a plus qu’une année de contrat, et s’il veut espérer un beau pactole il faudra montrer un meilleur niveau que lors des deux dernières saisons.

La contrepartie de cette intersaison pour les Blazers, c’est que la rotation s’en trouve réduite. À la mène, Seth Curry faisait le boulot en sortie de banc mais avec son départ à Dallas c’est Anfernee Simmons qui va devoir assumer, lui qui n’a joué que des bouts de rencontre l’an passé. Gary Trent Jr sera aussi un jeune joueur à surveiller à la mène pour épauler Simmons en sortie de banc.

Rodney Hood reste une valeur sûre en 6eme homme sur l’aile, accompagné par Mario Hezonja qui sort d’une saison plutôt correcte à New-York. C’est finalement le secteur intérieur qui parait assez faible en attendant le retour de Jusuf Nurkic : Labissière, Tolliver et Pau Gasol au ralenti c’est assez peu pour espérer jouer mieux qu’un top 5 dans cette Conférence Ouest.

 

NBA Preview

Le 5 majeur : Damian Lillard – C.J. McCollum – Kent Bazemore – Zach Collins – Hassan Whiteside

La rotation sur le banc : Gary Trent Jr – Anfernee Simmons – Rodney Hood – Mario Hezonja – Skal Labissiere – Pau Gasol – Anthony Tolliver

La doublette Lillard-McCollum, peut-être la meilleure de la Ligue sur les postes 1 et 2, devrait encore faire de sacrés dégâts en NBA cette saison. À l’intérieur cela sera plus compliqué sauf si Whiteside nous surprend, et on espère que Jusuf Nurkic reviendra assez vite pour permettre aux Blazers de se qualifier pour les Playoffs sans trop se faire peur.


Mathieu Veillon


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une