Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Rick Carlisle pourra-t-il faire passer un cap aux Indiana Pacers ?

Publié

le

NBA Preview - Rick Carlisle pourra-t-il faire passer un cap aux Indiana Pacers
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Sortez les bobs et les tracteurs, aujourd’hui on part chez les Pacers !

Une saison moyenne, plombée par les blessures

Les saisons se suivent et se ressemblent dans l’Indiana. La dernière était supposée marquer le début d’une nouvelle ère, celle de Nate Bjorkgren. Le nouveau coach, arrivé pour remplacer Nate McMillan après un nouveau sweep au premier tour, n’a cependant pas réussi à unir son vestiaire. Ses problèmes relationnels avec l’équipe lui ont même coûté sa place cet été, au profit de Rick Carlisle. Cependant, pour la défense de l’ancien entraîneur, il n’a pas vraiment aidé sur le terrain.

Malgré un très bon début de saison, notamment de la part de Domantas Sabonis, à nouveau all-star, le soufflet est bien vite retombé. La principale fautive : cette satanée infirmerie, qui comme à son habitude, ne peut s’empêcher d’attirer les joueurs dans son cabinet. Caris LeVert, débarqué en cours de saison dans le cadre du transfert de James Harden, n’a joué que 35 matchs avec les Pacers. Malcolm Brogdon une cinquantaine, Turner un peu moins, et TJ Warren lui n’a posé les pieds sur le terrain qu’à 4 reprises. Impossible d’instaurer une continuité et une philosophie de jeu avec autant de cadres manquant à l’appel.  Du côté des jeunes, c’est Oshae Brissett qui est sorti du lot. Si on doute de la capacité du Canadien à devenir un jour un grand titulaire en NBA, nul doute qu’il aura à terme sa place dans des rosters compétitifs.

Résultat des courses, une neuvième place en régulière avec 34 victoires. Arrivé en play-in, les Hornets ont été dominés de A à Z. Mais face aux Wizards, le plafond de l’équipe a de nouveau sauté aux yeux des fans. D’autant que même lors du match à la capitale, Warren, LeVert et Turner étaient absents. Avec le 14e meilleur offensive ET defensive rating, c’est encore une saison dans la moyenne pour l’Indiana. On commence à être habitués.

Caris LeVert

Caris LeVert – Photo Icon Sport


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Aaron Holiday (envoyé à Washington contre le pick 22 de la draft 2021), Doug McDermott (libre, parti à San Antonio), Amida Brimah (libre), JaKarr Sampson (libre), Cassuis Stanley (libre).

Les prolongations

TJ McConnell (4 ans).

Les arrivées

Chris Duarte (choisi avec le 13e pick de la draft 2021), Isaiah Jackson (choisi avec le 22e choix de la draft 2021), Duane Washignton Jr. (two-way), DeJon Jarreau (two-way), Torrey Craig (2 ans).


Le 5 majeur des Indiana Pacers

Malcolm Brogdon – Caris LeVert – TJ Warren – Domantas Sabonis – Myles Turner

NBA Preview - 5 majeur des Indiana Pacers

NBA Preview – 5 majeur des Indiana Pacers

La rotation sur le banc

Meneurs : TJ McConnell, Duane Washington Jr., DeJon Jarreau

Arrières : Chris Duarte, Edmond Sumner

Ailiers : Justin Holiday, Jeremy Lamb

Ailiers-forts :Torrey Craig, Oshae Brissett

Pivots : Goga Bitadze, Isaiah Jackson


Les points faibles/points forts

Points faibles : L’infirmerie et la profondeur

Avec les Pacers, on n’est jamais à l’abri d’une grosse blessure qui vient gâcher les plans de la franchise. La saison dernière, il y en a eu plus d’une. Le problème, c’est que cette saison, non seulement il risque encore d’y en avoir, mais en plus, le banc n’est pas équipé pour y faire face. Ainsi, en cas de blessure de Turner ou Sabonis, la raquette risque de prendre un sacré coup. Même problème à la mène, si Brogdon et/ou McConnell manque(nt) à l’appel, il faudra se reposer sur des two-ways probablement pas encore prêts pour assurer régulièrement en NBA. D’ailleurs, on ne sait toujours pas aujourd’hui quand TJ Warren pourra remettre les pieds sur un parquet.

Points forts : Un 5 majeur très bien équilibré et un coach qui saura s’en servir

Si le banc est encore perfectible, le 5 majeur de cette équipe est très intéressant. Sabonis est un all-star, et même si on peut douter de son statut de franchise-player, il reste un des meilleurs ailiers forts de la ligue. Brogdon quant à lui, est un très bon gestionnaire, et il sera épaulé par deux scoreurs fous avec LeVert et Warren. Pendant ce temps, Myles Turner va étirer le jeu, et dissuader les attaquants adverses de pénétrer dans sa raquette. De plus, c’est un des meilleurs coachs de la ligue qui va organiser tout ça : Rick Carlisle. Bref, il y a du potentiel avec cette équipe, et Carlisle pourrait être l’homme de la situation.


Pronostic en fin de saison : 10èmes à l’Est

Cette saison s’annonce comme toutes les autres dans l’Indiana. Oui, Rick Carlisle va faire mieux jouer cette équipe. Mais justement, ce roster est actuellement bien trop plafonné pour pouvoir espérer éviter le play-in. L’Est s’est renforcé, pendant que les Pacers n’ont quasiment pas touché leur roster. D’ailleurs on gardera un œil sur l’infirmerie, puisque TJ Warren est déjà absent. De plus, Sabonis a-t-il réellement un niveau de franchise-player? On pourrait bien être surpris par le nouveau coach et/ou le Lituanien, mais pour le moment, compliqué de voir cette équipe atteindre le haut de l’Est.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une