Nous suivre

Culture

Ne vous privez pas de « The Last Dance »

Flo Ostermann

Publié

le

ESPN / Netflix

Voilà un peu plus d’un mois que The Last Dance, le docu’ de l’année sur Michael Jordan et les Bulls, est sorti. L’attente était grande et le résultat ne déçoit pas.

Tout le monde en parlait et tout le monde en parle. Dans cette disette de sport à la TV, The Last Dance tombe à point nommé. Le succès est planétaire et la qualité du fond comme de la forme y est pour beaucoup.

Attirer le public avec Michael Jordan, ce n’est pas très compliqué, mais encore faut-il le conserver. Si on trouvera toujours certains grincheux pour avoir à redire, dans l’ensemble tout le monde est satisfait. Fan de Jordan, fan des Bulls, fan de basket, fan de sport voire aucun des 4, il y en a pour tout le monde.

Ceux qui, comme moi, connaissent bien et l’époque et le personnage, doivent faire le deuil d’apprendre de nouvelles choses. Logique, tout a déjà été dit ou écrit. Mais le plaisir de revivre l’explosion mondiale de la NBA, de recroiser des légendes du jeu, vous ravira. Les images d’archives inédites sont autant de pépites qui se rajoutent à votre gros sac d’anecdotes sur MJ.

Les plus jeunes, fan des Bulls (notamment la génération Derrick Rose) ou tout simplement de basket, découvriront cette époque extraordinaire de la NBA des années 80/90 et les pierres qui ont bâti le championnat nord-américain qu’ils aiment aujourd’hui. Avec des personnages hauts en couleur que vous entendez souvent critiquer le jeu moderne.

Une odyssée sportive et humaine

Les novices, qui se retrouvent forcés de regarder à cause de leur compagne ou compagnon y trouveront aussi certainement leur compte. Construit comme une véritable série, le héros y affronte toute une série de « méchants », aidé par des amis de passage et par son fidèle lieutenant. Le tout orchestré par un Zen Master mystérieux qui tire les ficelles de cette odyssée sportive et humaine.

La construction temporelle du docu avec des aller-retours dans le passé en a perturbé certains. Mais avec un minimum de concentration, on arrive à suivre et il nous permettent de découvrir le background des différents protagonistes, indispensable.

Pour conclure, je ne vois aucune bonne raison de se passer du visionnage de The Last Dance. L’histoire de l’une des plus grandes icônes du sport. Non seulement de sa dernière danse mais aussi de toutes celles qui l’ont amené au sommet.

Julien Castagnet

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une