Nous suivre

Hockey sur glace

NHL : retour au jeu le 13 janvier

Avatar

Publié

le

NHL : retour au jeu le 13 janvier
AFP

HOCKEY SUR GLACE – Le retour au jeu pour la grande ligue américaine, la NHL, est enfin connu. Il se fera le 13  janvier 2021.

La saison précédente s’était achevée le 26 septembre sur le sacre des Lightning de Tampa Bay. Une fois les festivités des Floridiens achevées, avec notamment la Coupe Stanley sur un jet ski, il était temps de connaître les contours de la nouvelle saison du circuit Bettman. C’est chose faite depuis dimanche et le premier palet sera mis en jeu le 13 janvier prochain, soit 4 mois après la KHL, la puissante ligue russe.

Modifications pour la saison régulière

Il semblait évident, à cause de la pandémie toujours (bien) présente en Amérique du Nord, que la saison n’aurait pas son format habituel de 82 matchs. Comme en NBA, et 4 divisions. La Ligue Nationale et l’Association des joueurs ont prévu 56 matchs par équipe. Mais aussi un remodelage, pour la saison, des divisions. La principale nouveauté réside en la présence d’une division 100% canadienne avec 7 équipes.

Cela n’est pas surprenant. En effet, la situation sanitaire n’est pas la même des deux côtés de la frontière. Il semblait par conséquent impossible de mettre en place des quarantaines pour tout ceux devant passer d’un pays à l’autre dans le cadre des matchs. Il est prévu que les équipes s’affrontent à domicile, et non dans des bulles, et uniquement au sein de leurs associations. De nouvelles rivalités risquent d’apparaître avec 8 duels, voire 9 ou 10 au Canada, entre les différentes franchises. La saison régulière doit s’achever le 8 mai prochain.

Avec ce réaménagement, les 3 Français de NHL ne s’affronteront donc pas, hormis dans l’hypothèse de playoffs. En effet, Antoine Roussel restera au Canada avec son équipe des Canucks de Vancouver. Pierre-Edouard Bellemare et l’Avalanche du Colorado jouera dans la division Ouest. Et Alexandre Texier, après sa pige grenobloise, retrouvera les Blue Jackets de Colombus dans la division centrale.

Un format de playoffs également revu

Une fois les classements établis le 8 mai, les 4 meilleures équipes se qualifient en playoffs dans un format traditionnel, les best-of-seven. Les 2 premiers tours se dérouleront au sein même de l’association afin de déterminer le champion de la zone avant que les 4 derniers ne s’affrontent dans les joutes finales qui pourront durer jusqu’en juillet 2020. C’est d’ailleurs le 21 juillet que le Kraken de Seattle effectuera son repêchage d’extension en vue de la saison 2021-2022.

Afin de commencer au plus vite, aucun match de présaison ne sera disputé. Les camps d’entraînement reprendront le 31 décembre pour les équipes n’ayant pas participé aux bulles de cet été. Les autres formations pourront manger un peu plus de dinde avant leur reprise fixée au 3 janvier. Ce programme est évidemment soumis à l’approbation des autorités locales, des provinces ou états, et sera amené à évoluer en fonction des diverses restrictions sanitaires au cours de la saison. Le retour des supporters n’est pas envisagé pour le début des hostilités et sera réévalué en fonction de la pandémie.

Damien Meunier


Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?