Nous suivre

Football

Nicolas Miniscalo, supporter du SC Toulon : « Honnêtement, le maintien tiendrait du miracle »

Nelson

Publié le

RazCast TV

Le Sporting Club de Toulon est actuellement dernier de National en ayant gagné qu’une seule fois cette saison. Durant le mois de janvier, Mourad Boudjellal, ancien président du Rugby Club de Toulon, a annoncé vouloir reprendre ce club historique à l’actionnaire actuel Claude Joye. Son objectif étant que le club de sa ville retrouve l’élite du football français. Qu’en pensent les supporters ? Eléments de réponse avec l’un des plus actifs d’entre-eux.

Nicolas, vous êtes supporter du Sporting Club de Toulon. Depuis quand supportez vous le club ?

J’ai été emmené pour la 1ère fois au stade Bon Rencontre par mon oncle et ma tante en 1979, j’avais 8 ans. Depuis, je n’ai jamais lâché sauf lorsque j’étais sur la route étant musicien. Au fil des années, je me suis de plus en plus impliqué avec mes petits moyens. Au-delà des matchs et des déplacements, je me suis impliqué d’abord dans la modération du forum LaRascasse.fr (20 ans d’existence). J’ai mis en place les lives, écrit sur le forum. J’ai ensuite rejoint l’association Mouvement Azur et Or dès sa création. Le « Mouvement Azur et Or » vise à rassembler et fédérer tous les amoureux de football et du Sporting Toulon, afin de définir et d’affirmer ensemble les valeurs du club, en tant qu’entité sportive et patrimoine culturel de la ville, que nous voulons défendre. Je suis community manager pour des pages liées au Sporting dont celle du Musée non officiel du SCT (Facebook).

En 2017, j’ai eu l’idée de créer une chaîne sur Youtube pour promouvoir le club. A travers des reportages mais aussi d’abord, en faisant des lives audio des matchs à domicile comme à l’extérieur puis, avons fait quelques rencontres en live vidéo. Le club montant en National, ces formats n’avaient plus lieu d’être. Aussi, nous avons créé le RazCast Show, talk-show où nous faisons venir des anciens joueurs ou acteurs du foot toulonnais. Nous y abordons des sujets liés au club, aux matchs… il y a une interview sur le grill de l’invité et un avant-match.

Depuis le début de cette saison, j’ai proposé aux copains de faire un debrief à chaud après chacun des matchs. C’est un format intéressant dans la mesure ou à chaud, la lucidité n’est pas toujours présente et de fait, les réactions des plus intéressantes. Nous y invitons des supporters. Ceci permet qu’ils aient la parole. Une parole libre. Tout comme sur le forum d’ailleurs. Il n’est pas question d’être d’accord à tout pris, juste que chacun puisse exposer sa vision.

Croyez-vous encore au maintien du club ?

Honnêtement, cela tiendrait du miracle. Lorsque l’on prend conscience de l’incapacité de l’équipe à gagner et, au staff de trouver les bonnes solutions, non je n’y crois pas. Les anciens ont la tête sous l’eau. Les recrues estivales mises au placard ou dégagées et pour l’heure, hormis Muyumba, celles du mercato hivernal n’ont pas encore apporté la plus-value annoncée puisque l’on n’a toujours pas remporté de match. De plus, l’équipe en grande partie n’adhérant pas au discours du coach, je ne vois pas comment le dit miracle pourrait se produire.

Pouvez-vous nous parler du modèle d’actionnariat populaire à Toulon depuis 2006/2007 avec l’association « les socios du STV »?

C’est le président Bencivengo qui a mis en place ce système d’actionnariat. Une SASP a alors été créée. Au départ, les socios étaient censés avoir un droit de regard, de parole. Depuis plusieurs années, nous sommes juste informés des budgets. Mais, on nous demande tout de même de les valider par vote à main levée. Mon sentiment étant que de plus en plus de responsabilités nous ont été ôtées. Je dis NOUS parce que je suis moi-même un petit actionnaire.

L’actionnariat populaire est un sujet qui nous sensibilise particulièrement. Nous sommes d’ailleurs avec le MAO depuis des années liés à l’association à vocation continentale Supporter Direct Europe. Nous sommes engagés pour un football tourné vers les supporters. Le MAO, prône une meilleure intégration des fans dans leurs clubs au quotidien.

Quel est votre avis sur la présidence de Claude Joye ?

Je n’oublierai jamais qu’il est l’homme qui a sauvé le Sporting lors de la dernière relégation en DH. Humainement, c’est quelqu’un de très abordable qui j’en suis certains est tombé amoureux du Sporting et de ses supporters. Sur le plan managérial et sportif, je suis plus circonspect. Mon constat est qu’il a du mal à apprendre de ses erreurs mais surtout, qu’il refuse de déléguer. Comme le dit souvent mon bras droit de RazCast Tv et aussi secrétaire de notre asso Manu, Claude est en même temps le remède et le poison. Le pompon étant ses choix pour cette saison de remontée en National. Parce que malheureusement, il est celui qui décide de tout… Même des pires choix qui nous ont conduits là où nous sommes aujourd’hui…

Mourad Boudjellal est-il l’homme qu’il faut pour faire renaître le Sporting de ses cendres ?

Sa réussite que ce soit dans le monde de l’édition ou avec le RCT ne peut que faire penser qu’il pourrait être l’homme de la situation. C’est un très bon communicant et il sait vendre du rêve. Son projet semble des plus ficelé. Lorsque nous l’avons invité pour notre émission le RazCast Show, j’ai trouvé son discours et son projet des plus clair. Il a réussi à convaincre des supporters hésitants. Il reste des anti-Mourad. A titre personnel, j’ai envie d’à nouveau connaitre la fierté de la réussite. Donc, homme de la situation je ne sais pas mais une personne apte à donner les moyens au club d’atteindre le monde pro : oui. Ma retenue étant que le discours : le monde pro dans 5 ans, ça fait 20 ans qu’on nous l’annonce. D’où, ma « méfiance ». Mais j’ai envie d’y croire. Je sais par contre que l’acquisition sera des plus compliquée…

Quel est la première chose que vous changerez si il vous demande de collaborer avec lui  ?

D’abord, je veux dire que nous avons collaboré avec le Sporting de Claude Joye à travers la retransmission en direct de matchs en N2 en vidéo. Nous avons aussi fait des reportages/interviews. Ce fut de bonnes expériences notamment pour notre apprentissage… Aujourd’hui, tout est à faire : la communication est proche du néant. Tout est à construire. Nous, avec l’équipe de RazCast Tv avons tout un tas d’idées…

Le véritable enjeu étant qu’aujourd’hui nous sommes indépendants. De fait, nous avons une liberté de parole. L’aurions-nous encore en cas de collaboration ? A titre perso et ça n’engage que moi Nicolas Miniscalo, je serais prêt à discuter si… Mais gardons à l’esprit une chose : pour l’heure, le club appartient toujours à Claude Joye !

Nelson Emane


Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une