Nous suivre

Open d'Australie 2022

Open d’Australie 2022 : Les principaux résultats du 18 janvier

Publié le

Open d'Australie 2022 Les principaux résultats du 18 janvier
Photo Icon Sport

OPEN D’AUSTRALIE 2022 – Journée moyenne pour les Bleus à l’Open d’Australie. C’est la vieille garde tricolore qui a porté haut les couleurs françaises, pour la fin du premier tour. Nous verrons tout de même neuf Bleus disputer le second tour, mais avec beaucoup de tirages défavorables.

Pour le choc franco-français du jour, c’est le vétéran Richard Gasquet qui a pris le meilleur en quatre sets sur Ugo Humbert, pourtant favori logique d’avant-match. Richie s’est montré particulièrement solide lors des deux tie-breaks du match, et a fait parler son expérience pour l’emporter. Une grosse déception pour Humbert, dont on attend de grandes choses cette saison. Gasquet, lui aura un coup à jouer au second tour face au Hollandais Van De Zandschulp. 

La déception tricolore de la nuit est signée Hugo Gaston. Pourtant, il disposait d’un tirage au sort abordable en la personne de l’invité local Christopher O’Connell, 175ème. Mais Gaston a été débordé par la fougue de son adversaire et n’a jamais joué à son véritable niveau. Le grand espoir français reste désormais sur six défaites consécutives depuis son superbe tournoi de Bercy.

A contrario, Benoît Paire a lui combattu jusqu’au bout pour venir à bout du Brésilien Thiago Monteiro en cinq manches, son premier succès en Grand Chelem depuis Roland-Garros 2020 ! Grigor Dimitrov l’attend au second tour. Opposé à l’Australien Popyrin, et donc à toute la foule présente, Arthur Rinderknech se sera fait peur mais l’a finalement emporté en cinq manches. L’Anglais Evans sera une opposition d’un autre calibre au tour suivant.

La métronome Alizé Cornet

Si tout se passe bien, Alizé Cornet battra en fin d’année le record de tournois du Grand Chelem disputés consécutivement. Pour son 60ème ici, elle a bien démarré en battant facilement la qualifiée bulgare Tomova. L’histoire sera sans doute différente au deuxième tour, puisqu’elle fera face à l’une des favorites, Garbiñe Muguruza, qui a tranquillement dominé une autre Française, Clara Burel, au premier tour.

La plus grande déception de la nuit chez lez femmes est l’œuvre de Caroline Garcia. L’ancienne n°4 mondiale affrontait la qualifiée américaine Hailey Baptiste, et avait la main sur la rencontre, puisqu’elle a servi pour le match à 5-3 dans le second set. Mais elle s’est alors complètement délitée et s’est finalement inclinée en trois sets, une déception de plus pour Garcia. Océane Dodin a connu exactement le même match contre Irina-Camelia Begu, pour exactement le même résultat, même si cette défaite est moins choquante.

Murray est toujours vivant

Face à un adversaire redoutable, le Géorgien Nikoloz Basilashvili, Andy Murray aura livré une superbe bataille pour finalement s’imposer en cinq manches dans une ambiance de feu. On ne sait pas vraiment quel est le niveau réel de l’ancien n°1 mondial, mais une chose est sûre, il est toujours prêt au combat. Sa compatriote Emma Raducanu, sous pression pour son premier Grand Chelem depuis son triomphe inattendu à New York, a eu besoin de trois manches pour dominer Sloane Stephens. Sa victime en finale de l’US Open, Leylah Fernandez, s’est elle liquéfiée contre l’invitée locale Maddison Inglis.

Les principaux favoris ont tenu leur rang cette nuit. Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Andrey Rublev se sont facilement imposés en trois sets. Chez les femmes, Aryna Sabalenka a mis du temps à se mettre en route mais l’a finalement emporté en trois manches. Anett Kontaveit, Iga Swiatek et Simona Halep n’ont elles connu aucune difficulté. Comme hier, on n’a assisté qu’à des demi-surprises, comme la défaite de Petra Kvitova contre Sorana Cirstea, qui confirme le net recul de la Tchèque depuis un an. La remarque vaut également pour John Isner, battu en cinq sets par Maxime Cressy.

 


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une