Nous suivre

Open d'Australie 2022

Open d’Australie 2022 : les principaux résultats du 23 janvier

Publié le

Photo Icon Sport

OPEN D’AUSTRALIE 2022 – Au programme ce matin, les premiers huitièmes de finales chez les hommes et les femmes. Gaël Monfils continue d’impressionner, Mannarino a bien résisté à Rafael Nadal tandis que chez les femmes, il y a eu un coup de balai chez les têtes de série. Le résumé des matchs du jour. 

La Monf’ qualifié pour les quarts de finale

Gaël Monfils est décidément sur un petit nuage en ce début de tournoi à Melbourne. Après avoir mis trois sets à Coria, Bublik et Garin, il devait se défaite de Miomir Kecmanovic, 77ème mondial. Lors du Masters de Paris Bercy en novembre dernier, ces deux hommes s’étaient retrouvés et s’étaient livrés à un duel épique. Ce matin, le Français n’a pas fait dans la demi-mesure. En 2h37 de jeu, le Parisien s’est imposé en trois sets, 7-5 7-6 6-3. Avec un service toujours aussi performant (17 aces, 60% de premières), Gaël Monfils semble avoir retrouvé toutes ses sensations sur ce tournoi. Dans le tableau masculin,  c’est le dernier joueur à ne pas avoir perdu le moindre set dans cet Open d’Australie. C’est la troisième fois de sa carrière que le Français atteint les quarts de finale sans avoir cédé une seule manche (après les US Open 2014 et 2016). Il disputera le 10ème quart de finale de sa carrière, face à l’Italien Berrettini.

Mannarino a donné du fil à retordre à Nadal

Après avoir écarté Hubert Hurcasz, numéro 11 mondial en trois sets, puis le Russe Aslan Karatsev en quatre sets, la montagne Rafael Nadal se présentait devant le Français qui n’avait rien à perdre sur cette rencontre. Après un premier set très disputé, qui a duré 1h22, le Français a plié malgré un très bon niveau de tennis (7-6, 16-14 au tie-break). Par la suite, la puissance de Rafa a fait la différence (42 coups gagnants) mettant Mannarino constamment sur le recul (37 fautes directes). Le Français peut être très fier de son parcours, il a écarté un joueur local (James Duckworth), ce qui n’est jamais simple dans un tournoi du Grand Chelem, puis deux joueurs du Top 15 mondial. A 33 ans, le natif de Soisy-sous-Montmorency a montré qu’il avait encore de la bouteille et du talent à revendre. En interview, le champion espagnol l’a même congratulé.

Il jouait vraiment à un très haut niveau. Sa balle était très difficile à contrôler, son service très compliqué à lire. Quand quelqu’un bat Karatsev, après avoir mis trois sets à Hurkacz, c’est qu’il fait beaucoup de choses bien.

Zverev et les Grands Chelems, une histoire compliquée

A 24 ans, l’Allemand Alexander Zverev, tête de série numéro 3 du tournoi, n’est pas une référence dans les tournois du Grand Chelem malgré son classement. Deux demi-finales à Roland-Garros et en Australie, un huitième de finale à Wimbledon et une finale à l’US Open, et puis c’est tout. Ce matin, il affrontait le Canadien Denis Shapovalov, un adversaire coriace capable du meilleur comme du pire. L’Allemand a eu toutes les peines du monde à suivre la cadence du Canadien, et a subi une défaite nette et sans bavure en trois sets (6-3 7-6 6-3). Favori de la rencontre, l’Allemand a été très brouillon (37 fautes directes pour 18 points gagnants) malgré un bon service (76% de premières balles). Contre le Top 20 mondial en Grand Chelem, Zverev a désormais un bilan de 4 victoires pour 15 défaites, tandis qu’en Masters, le bilan est de 30 victoires pour 18 défaites. Quant au Canadien, il affrontera Rafael Nadal en quart de finale pour un duel de pur gauchers qui promet.

Dans le dernier huitième de finale programmé ce matin, l’Italien Matteo Berrettini s’est imposé en trois sets (7-5 7-6 6-4) face à l’Espagnol Pablo Carreño Busta. L’Italien a fait parler sa puissance sur ce duel (28 aces, 57 coups gagnants) pour l’emporter en 2h24 de jeu. En quart de finale, il sera opposé à Gaël Monfils, pour la revanche du quart de finale 2019 à l’US Open où l’Italien s’était imposé en 5 sets dans un match exceptionnel.

Les têtes de séries à la trappe dans le tableau féminin

Les têtes de séries numéro 6 et 8 ont éliminées du tournoi féminin. Vainqueur à Sydney, tournoi idéal pour préparer l’Open d’Australie, l’Espagnole Paola Badosa s’est pris les pieds dans le tapis face à Madison Keys qui lui a collé un cinglant 6-3 6-1 en 1h11 de jeu. Les 10 doubles fautes et les 25 fautes directes n’ont pas plaidé en sa faveur. Autre surprise, la défaite de Maria Sakkari face à l’Américaine Jessica Pegula. En une 1h37 de jeu, la Grecque s’est inclinée en deux sets 7-6 6-3, elle a offert sur un plateau le tie-break du premier set à son adversaire (7 à 0). Les deux Américaines ont donc éliminée deux grosses têtes de séries dans le tableau féminin.

Ensuite, on a eu droit à très beau duel entre la vainqueur du dernier Roland-Garros, Barbora Krejcikova, et l’expérimentée Victoria Azarenka, qui avait collé un 6-0 6-2 à Elena Svitolina au tour précédent. Ce matin, c’est la Tchèque qui a largement pris le dessus sur son adversaire, s’imposant 6-2 6-2. Azarenka a manqué de justesse dans le jeu et au service (8 doubles fautes, 28 fautes directes) pour tenir le rythme imposée par la tête de série numéro 4. Krejcikova retrouve Madison Keys en quarts.

Devant son public, la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty a été sérieuse et appliquée pour s’imposer 6-4 6-3 face à l’Américaine Amanda Anisimova, qui avait éliminé Naomi Osaka au tour précédent. Il ne reste plus que trois matchs à l’Australienne pour s’imposer en Grand Chelem devant son public, ce qui serait une première après deux victoires en Grand Chelem à Roland-Garros et à Wimbledon. La prochaine étape, ce sera face à Jessica Pegula.

Les autres matchs de la journée

En double messieurs, la paire locale Kyrgios – Kokkinakis continue d’enflammer Melbourne. Après avoir sorti les têtes de série numéro 1 au tour précédent, ils poursuivent leur parcours et sont qualifiés pour les quarts de finale suite à leur victoire en trois sets 6-4 4-6 6-4 face à Behar – Escobar.

En double mixte, Kristina Mladenovic, associée à Ivan Dodig, se qualifie pour les quarts de finale après la victoire en trois sets 6-2 6-7 10-8 face à la paire Rodionova – Polmans.

Chez les juniors, le Français Arthur Gea a été éliminé en 32èmes de finale par le Lituanien Butvilas, tête de série numéro 7, en trois sets disputés (6-7 7-5 7-6).


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une