Nous suivre

Open d'Australie 2021

Open d’Australie : Djokovic rejoint le dernier carré face à la sensation Karatsev

Publié

le

Open d'Australie - Djokovic rejoint le dernier carré face à la sensation Karatsev
Photo AFP

OPEN D’AUSTRALIE 2021 – Face à Alexander Zverev, Novak Djokovic a une nouvelle fois souffert. Mais encore une fois le Serbe sera au rendez-vous du dernier carré. Il sera opposé à un néophyte lors du prochain tour : Aslan Karatsev.

Double tenant du titre, Nole ne compte pas lâcher son trophée si facilement du côté de Melbourne. Et c’est (encore) Alexander Zverev qui aura pu s’en rendre compte. L’Allemand qui avait pourtant très bien débuté la rencontre semblait en mesure de venir contester l’hégémonie du Serbe. Mais le numéro un mondial aura donc su trouver les ressources nécessaires pour inverser le scénario du match.

Zverev un éternel recommencement

De scénario, il pourrait s’agir de celui « du jour sans fin » pour le joueur Allemand. Tant la même histoire semble se répéter pour lui lorsque le niveau augmente. En effet il n’a jamais réussi à ce jour à sortir victorieux d’une rencontre l’opposant à un membre du top 10 en Grand Chelem. Pourtant tout avait bien commencé pour lui. Solide au service et supérieur dans l’échange face au Serbe, Zverev semblait se diriger vers une performance de choix. Remportant la première manche 7-6, il s’écroula ensuite lors de la deuxième (2-6). Mais il réussissait à reprendre le dessus lors de la 3e manche pour mener 4 jeux à 1. Et c’est à partir de ce moment que tout sembla se dérégler. Novak Djokovic lui infligea un cinglant 5/0 pour remporter le set 6 jeux à 4. Pour autant, le natif d’Hambourg reprenait les commandes lors de la 3e manche avec un break d’entrée pour mener 3 jeux à zéro.

Le Serbe semblait véritablement être bon à prendre lors de ce quart de finale. Mais l’Allemand, comme à son habitude, n’aura su faire profit de son avantage initial et de l’opportunité qui s’offrait à lui. Pour la 6e fois lors d’une rencontre du Grand Chelem, il allait s’incliner face à un top 15 mondial après avoir remporté la première manche. Alors qu’il eut l’occasion de revenir à 2 manches partout lorsque le score était de 6-5 en sa faveur, Zverev voyait son adversaire triompher et accéder une nouvelle fois au dernier carré. Score final (6-7, 6-2, 7-5, 7-6) en faveur du Serbe. Ce soir, le 7e mondial s’endormira donc avec le goût amer de la défaite et le sentiment de déjà-vu. Espérons pour lui qu’il apprenne enfin de ses erreurs pour que ses lendemains ne soient pas semblables. Il en dépend de sa progression et sa quête de titre en Grand Chelem.

Le maître des lieux au rendez-vous

On le disait diminué, touché aux abdominaux et qu’il serait en souffrance face à Zverev. Tout cela était légitime et cela s’est plus ou moins vérifié dans une rencontre décousue où les deux joueurs n’auront pas joué leur meilleur tennis au même moment. Mais quoi qu’il en soit, Novak Djokovic sera une nouvelle fois présent au rendez-vous des demies. Il s’agira de sa 9e du côté de Melbourne. Et à chaque fois qu’il a atteint ce stade, il a ensuite soulevé le trophée pour en devenir le recordman de l’épreuve. Tout simplement impressionnant.

Et pour sa 39e demi-finale en Grand Chelem (excusez du peu), Djokovic croisera la route de la sensation du tournoi. Il s’agit du Russe Alban Karatsev issu des qualifications et tombeur de Dimitrov ce jour.  Alors que son principal objectif “est d’atteindre le top 100”, il regardait sûrement le Serbe soulever le trophée les années précédentes à la télévision. Cette année il ne devra pas trop le regarder pour écrire encore une plus belle histoire en ce qui le concerne.

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une