Nous suivre

MMA

Paddy Pimblett, future grande star de l’UFC ?

Publié le

Paddy Pimblett, future grande star de l'UFC
Photo Icon Sport

MMA – Vainqueur de ses deux premiers combats UFC, Paddy Pimblett commence à se faire un nom dans le monde des sports de combat. Portrait de la future star des octogones.

Il est jeune (27 ans), possède un look atypique et parle anglais avec un accent à couper au couteau. Et tous les amateurs de MMA parlent de lui en boucle depuis ses débuts à l’UFC. Ça ne vous rappelle rien ? Non, on ne parle pas de Conor McGregor, mais bien de Paddy Pimblett. Arrivé à l’UFC fin 2021, « Paddy The Baddy » commence à se faire un nom dans les octogones et en dehors, où sa popularité n’en finit plus de grandir. Voici un portrait de l’étoile montante du MMA.

Jeunesse et débuts au Cage Warriors

Pur produit de Liverpool où il est né et a grandi, Paddy Pimblett a débuté le MMA l’année de ses 15 ans, après avoir vu combattre son idole Vitor Belfort lors de l’UFC 103. Désireux de suivre cette voie lui aussi, le jeune Paddy s’inscrit au club New Generation MMA de sa ville natale. Après deux ans passés à s’entraîner 4 fois par semaine, Pimblett dispute son premier combat professionnel à 17 ans, qu’il remportera. Après 3 victoires en autant de combats, le Scouser sera recruté par l’une des organisations de MMA les plus prestigieuses d’Europe, le Cage Warriors. Malgré une défaite lors de son deuxième combat là-bas en 2013, Pimblett va ensuite connaître une ascension fulgurante.

Irrésistible dans la cage et très populaire au sein du public anglais, The Baddy va devenir champion du monde des poids plumes de la compagnie en 2016. Ses performances vont taper dans l’œil de l’UFC, qui va lui faire une offre à ce moment-là. Une première approche refusée par l’Anglais. Malgré la perte de son titre du CW en 2017, la compagnie de Dana White va revenir à la charge l’année suivante, avec une proposition pour combattre chez lui à Liverpool lors de l’UFC Fight Night 131. Mais là encore, Pimblett va refuser et rester au Cage Warriors, qui lui proposait plus d’argent. Cependant, après 19 combats pro et un bilan de 16 victoires et 3 défaites, Paddy The Baddy va prendre une grande décision en 2021.

De Liverpool à la conquête du monde

La troisième fut la bonne. Revenue une troisième fois à la charge en 2021, l’UFC va cette fois obtenir la signature de Paddy Pimblett. Grâce à sa popularité, Pimblett va débuter directement dans la carte principale d’un événement. Opposé à Luigi Vendramini lors de l’UFC Fight Night 191 qui a eu lieu le 4 septembre 2021, l’Anglais va connaître des débuts fracassants. D’abord durement touché par une gauche du Brésilien, Pimblett va renverser la situation et gagner le combat par KO au premier round. Un premier succès spectaculaire qui va permettre au Baddy de très vite se faire un nom. Et aussi d’empocher un bonus de 50 000$ !

Si le premier duel l’a aidé à se faire connaître, le deuxième va confirmer son statut d’étoile montante de l’UFC. Chez lui en Angleterre, Paddy Pimblett va être l’attraction principale de l’UFC Fight Night London du 19 mars. Et ce, même s’il n’était pas en main-évent du gala !


À lire aussi : Tous les résultats de l’UFC Fight Night London


Le Show Pimblett a démarré à trois jours du gala. Le Scouser s’est d’abord illustré de mauvaise manière en se battant dans un hôtel londonien contre un autre jeune loup de l’UFC, Ilia Topuria. Reprochant à Pimblett des tweets borderline sur la guerre dans son pays, le Géorgien est allé régler ses comptes avec lui. Même si les deux hommes ont été rapidement séparés, des coups ont été échangés et des objets ont volé dans l’hôtel.

Bien que cet événement n’était pas optimal pour sa préparation, The Baddy ne s’est pas laissé perturber. Après s’être offert une entrée digne d’une rockstar à l’O2 Arena de Londres, Pimblett va remporter un deuxième succès en autant de combats à l’UFC. Le Scouser va soumettre Rodrigo Vargas dès le premier round, pour la plus grande joie des nombreux fans anglais présents.

Le Showman

Même si ses débuts ont été parfaits, Paddy Pimblett est encore loin de la course au titre mondial des légers. L’Anglais a affronté deux adversaires non classés, et lui même ne figure pas encore dans le ranking de sa catégorie. Néanmoins, Paddy The Baddy pourrait monter les échelons plus rapidement que d’autres. Déjà spectaculaire dans l’octogone (6 KO et 7 soumissions sur 17 victoires), l’Anglais sait aussi faire le show en dehors de celui-ci.

Hyper populaire en Angleterre depuis son passage au Cage Warriors, Pimblett peut déplacer des foules à chacun de ses matchs. Ses déclarations tapageuses et les vidéos de ses entrées et victoires lui ont également permis de plusieurs fois faire le buzz sur les réseaux sociaux. Un argument que l’UFC prend en compte avant de négocier de nouveaux contrats, ou de pousser pour faire monter les échelons à un combattant.

Ce côté showman est aussi apprécié par ses pairs. Sur Twitter, l’ancien double champion du monde UFC Henry Cejudo a été très élogieux envers Pimblett, après sa performance du week-end dernier.

Ça montre à quel point la personnalité, le charisme et la qualité de parole sont importants dans le MMA. À quel point vous avez ressenti la grandeur de ce combat ? À la fin de la journée, l’UFC est du divertissement. Et Paddy est très divertissant.

Pimblett sera-t-il la future tête d’affiche de l’UFC ?

C’est encore un peu tôt pour y répondre. Mais nul doute que l’enfant de Liverpool possède de nombreuses qualités pour y arriver. Bon combattant, et bon en Trash-Talk, Pimblett à tous les outils pour être un bon vendeur de pay-per-view à l’avenir. Néanmoins, The Baddy ne semble pas pressé de grimper les échelons. Sûr de lui, Paddy Pimblett a déjà déclaré qu’il affrontera un membre du top 15, « seulement si l’UFC lui signe un nouveau contrat ». De son propre aveu, son combat contre Vargas lui a rapporté 74 000$ (12k garantis, 12k de prime de victoire et 50k de bonus de performance de la soirée).

Conscient de son potentiel, Paddy The Baddy veut s’en servir pour faire monter les enchères. Une stratégie osée, mais qui a plu au public, surtout en ce moment où les débats sur les salaires des combattants font rage. Nul doute que l’UFC va suivre et donner à Paddy Pimblett de plus grandes opportunités sportives et financières. À lui de s’en servir pour s’imposer définitivement comme la future star de l’UFC !

Passionné de sport depuis toujours, c’est tout naturellement qu’après avoir compris que je n’avais pas le niveau pour jouer à Manchester United, et pas la force nécessaire pour combattre à l’UFC que je me suis tourné vers le journalisme pour raconter les exploits et les histoires de ceux qui en sont capables. Le football, surtout quand il est joué en Angleterre, reste mon premier amour. Mais j’aime aussi veiller la nuit pour vous parler de KO et de victoires unanimes à l’UFC ou sur les rings de boxe. Mon côté fan de Wayne Rooney m’a également poussé à devenir polyvalent et à parler aussi de rugby (à XIII comme à XV) et occasionnellement de cyclisme. C’est donc logiquement que j’ai rejoint Dicodusport, pour pouvoir parler de l’actualité, sur tous les terrains.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une