Nous suivre

Cyclisme sur route 2022

Paris-Chauny 2022 : Simone Consonni s’adjuge l’édition du Centenaire

Emilien Descampiaux

Publié le

Paris-Chauny 2022 Simone Consonni s'adjuge l'édition du Centenaire
Photo Icon Sport

CYCLISME SUR ROUTE 2022 – Simone Consonni (Cofidis) a gagné au sprint la 72ème édition de Paris-Chauny ce dimanche, en devançant Dylan Groenewegen (Team BikeExchange Jayco). 

Pour cette édition du Centenaire de la course picarde Paris-Chauny, les organisateurs avaient proposé un parcours de 203,5 kilomètres entre Margny-lès-Compiègne et Chauny. L’itinéraire était légèrement vallonné à travers les routes de l’Oise et de l’Aisne, avec 12 petites côtes à gravir.

Dès les premiers kilomètres de course, quatre coureurs ont formé l’échappée matinale : Rune Herredogts (Sport Baloise Vlaanderen), Ludovic Robeet (Bingoal Pauwels Sauces WB), Clément Carisey (Go Sport Roubaix Lille Métropole) et Jorre Debaele (Minerva). Malheureusement pour les fuyards, l’équipe Alpecin-Deceuninck du tenant du titre Jasper Philipsen n’a laissé que 2 minutes 40 secondes d’avance, au maximum.

Une course animée mais cadenassée

Ensuite, la formation Team BikeExchange Jayco est venue porter un coup de main dans la poursuite, tandis que le groupe de tête, avec moins d’une minute d’avance, a perdu Jorre Debaele (Minerva) à 50 kilomètres de l’arrivée. Puis, c’était au tour de Clément Carisey (Go Sport Roubaix Lille Métropole) de lâcher prise dans l’échappée matinale cinq kilomètres plus loin. Au sein du peloton, malgré quelques attaques dans les petites bosses, il est resté groupé, avec notamment AG2R Citroën autour de Marc Sarreau.

Par la suite, Rune Herredogts a lâché définitivement Ludovic Robeet (Bingoal Pauwels Sauces WB), mais le rouleur de la Sport Baloise Vlaanderen a été repris peu avant le sommet de la dernière difficulté de la course, à 16 kilomètres du terme. L’équipe Arkéa-Samsic a pris les commandes du peloton dans la portion descendante pour rejoindre les faubourgs de Chauny.

Puis, Anthony Turgis (TotalEnergies) a tenté sa chance en solitaire, avant d’être repris à 5 kilomètres de l’arrivée par un peloton emmené par la Groupama FDJ du triple vainqueur du Grand Prix d’Isbergues, Arnaud Démare. Mais, l’équipe de Marc Madiot a été débordée dans le dernier kilomètre par la Cofidis.

La 2ème victoire pro de Simone Consonni

Finalement, parfaitement protégé par ses équipiers à l’entame de la dernière ligne de 300 mètres, Simone Consonni (Cofidis) a lancé de loin son sprint et a résisté au retour de Dylan Groenewegen (Team BikeExchange Jayco). Ce dernier n’était pas bien placé pour déborder plus tôt le sprint italien. En effet, Groenewegen était enfermé le long des barrières et n’a pu revenir dans les derniers mètres quand Simone Consonni a ouvert la porte dans les derniers mètres. Jason Tesson (St. Michel Auber 93) a complété le podium devant Hugo Hoffstetter (Arkea Samsic).

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une