Nous suivre

Sports équestres

Pénélope Leprévost championne de France de saut d’obstacles

Publié le

Photo Icon Sport

CHAMPIONNAT DE FRANCE – En embuscade tout au long du championnat de France, Pénélope Leprévost aura attendu l’ultime parcours et les erreurs de ses concurrents pour décrocher le titre.

Champion de France de saut d’obstacles depuis 2019, Benoit Cernin devait finalement remettre son titre en jeu cette année. Pour le détrôner, 70 cavaliers se sont engagés à Fontainebleau dans la catégorie reine, la Pro Élite. Comme on l’entend souvent, la victoire ne se joue pas le premier jour, à savoir vendredi dernier, mais tout peut se perdre. Et à ce jeu-là, de grands noms avaient déjà perdu toute chance de repartir avec le titre. Ce fut notamment le cas d’Edward Levy qui renversait trois barres avec Catchar Mail. Associé à un chronomètre lent il se retrouvait au-delà de la cinquantième place. Peu de places devant nous retrouvons Margaux Rocuet avec l’ancien champion de France Djibouti Kerizac ou encore l’ex-numéro un mondial Kévin Staut. La victoire de cette première manche revenait à Julien Epaillard. Le meilleur Français du moment devançait Grégory Cottard et François Xavier Boudant. Le champion sortant se plaçait au pied du podium tandis que les meilleures femmes Pénélope Leprévost et Mégane Moissonnier finissaient respectivement sixième et neuvième.

Un deuxième parcours décisif

Le deuxième parcours venait rabattre les cartes du championnat. Classé hors du top 40 après la première journée, Robin Lesqueren réalise un parcours parfait lui permettant de remonter dans le top 20. Une remontée illustrant l’évolution du classement. Et si certains comme Robin Lesqueren ou encore Harold Boisset pouvait rentrer en finale c’est que certains couples craquaient. Ce fut le cas de Benoit Cernin. Quatrième, le cavalier renversait trois obstacles. Même scénario pour Mathieu Lambert classé huitième le premier jour. Charles Henri Ferme faisait deux erreurs tout comme Grégory Cottard. Le podium évoluait donc car Grégory Cottard libérait une place tout comme François Xavier Boudant qui réalisait un parcours pénalisé de quatre points. Une faute qui le permettait tout de même de rester placé avec Brazil du Mezel. Une nouvelle fois sans-faute, Julien Epaillard conservait le lead. Derrière lui nous retrouvions Mégane Moissonnier et Aymeric de Ponnat. Avec un point de temps, Pénélope Leprévost gagnait également quelques places.

Pénélope Leprévost sur le fil

Lors de la finale, seuls vingt cavaliers revenaient en piste. Premiers sans-faute : Pierre-Marie Friant et Philippe Leoni, initialement hors du top 10, pouvaient espérer une belle remontée. Après leurs passages il aura fallu attendre celui de François-Xavier Boudant pour voir un nouveau parcours parfait ce qui les faisait donc reculer. Derrière, les parcours s’enchainaient et les obstacles tombaient. Habituée aux grands championnats, Pénélope Leprévost connait la pression. Avec Texas, elle réalise un parcours sans-faute. Grâce à cette performance elle se savait assurée au minimum d’une quatrième place. La championne olympique mettait ainsi la pression sur ses rivaux. Parfait jusqu’à l’ultime ligne, Aymeric de Ponnat renversait deux obstacles. Il terminait finalement dixième. Venait le tour de la jeune Mégane Moissonnier. Performante chez les espoirs, elle jouait pour la première fois un titre en élite. Le manque d’expérience lui coutait certainement deux fautes en fin de parcours. Elle réalisait tout de même un très bon championnat avec une neuvième place définitive. Il ne restait donc que Julien Epaillard à pouvoir cesser la progression de Pénélope Leprévost. Cependant, le Normand ne pouvait éviter deux fautes de Quintara ce qui le faisait reculer hors du podium et même du top six. Des erreurs qui venaient sacrer Pénélope Leprévost. La médaille d’argent revenait à François-Xavier Boudant qui pouvait regretter sa barre sur le deuxième parcours. Seul cavalier avec Pénélope Leprévost à ne pas avoir touché de barres sur les derniers parcours, Philippe Leoni en selle sur Miss Marie v’t Winnenhof, prenait le bronze.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une