Nous suivre

Aviron

Pierre Houin : « Je n’ai pas encore été capable de m’employer à 100% avec Hugo »

Nico

Publié

le

A l’approche des championnats du monde, nous avons rencontré Pierre Houin, rameur français, qui évoque sa nouvelle association avec Hugo Beurey, mais aussi les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 et Paris en 2024.

Pierre, nous sommes à un an des Jeux Olympiques de Tokyo. Quand tu penses à cet événement, qu’est-ce que cela t’inspire pour le moment ?

De l’ambition, pas forcément sur place mais dans un premier temps, l’ambition d’y participer, car on est vraiment dans une autre optique que l’Olympiade précédente. Tokyo 2020, j’ai envie d’y participer et cela m’inspire un grand événement. J’ai connu les Jeux à Rio, mais je crois que Tokyo sera d’une toute autre envergure.

Tu as connu Rio, en quoi cette première participation et la préparation préalable vont te servir pour Tokyo ?

Rio m’a permis d’engendrer de l’expérience mais aussi de me rendre compte de ce qu’étaient les Jeux Olympiques. Il y a beaucoup de poudre aux yeux, mais cela ne dénature en aucun cas notre sport, ça reste une course d’aviron. L’avoir vécu permet clairement de démystifier l’événement. Je me suis rendu compte avec Rio que les JO, c’est le point culminant d’une carrière, même si je le savais déjà, et je vais tout faire pour arriver dans ma meilleure forme.

Ta saison a commencé par un nouveau titre de champion de France bateaux courts ? Que retiens-tu de ta performance par rapport aux précédentes ?

Il y a eu beaucoup de renouveau et c’est la deuxième année que je m’impose. Cette année, je retiendrais uniquement ce que cela représente, car la manière de faire n’a pas été satisfaisante pour moi. Je n’ai pas réussi à faire de mon mieux, donc je ne pouvais pas être satisfait de ma prestation. J’aurais pu aller beaucoup plus vite. Je retiens aussi le côté symbolique, car ce championnat de France définit le bateau pour les échéances internationales. Cela fait toujours du bien de les gagner, et c’est le début d’une autre saison.

L’année passée, tu as beaucoup été embêté avec un genou. Comment ça va à ce niveau-là ? Es-tu à 100 % ?

Ce n’est pas résorbé à 100%, mais cela ne m’a pas gêné dans ma préparation contrairement à l’année passée où c’était beaucoup plus compliqué. Aucun problème à ce niveau-là, et cela ne devrait pas me gêner pour la suite de la saison.

Comment ça se passe avec ton nouveau coéquipier, Hugo Beurey ?

Avec Hugo, cela se passe très bien. On est sur la même longueur d’ondes et on est partenaire au pôle France de Nancy, ce qui nous permet d’évoluer ensemble au quotidien. On est aussi amis dans la vie et assez proches, donc cela a bien aidé à huiler la mécanique. Il est jeune et il a eu quelques problèmes avec des blessures, donc on essaye de prendre soin de lui. En forme, c’est un mec qui a d’énormes qualités et qui peut apporter beaucoup au bateau, donc c’est très intéressant pour la suite.

Dernièrement, il y a eu la victoire sur cette finale B à Rotterdam. Où en êtes-vous en termes de performance ?

On est dans les clous en termes de progression : on progresse beaucoup mais on reste encore loin du niveau que l’on pourrait atteindre. Le positif, c’est qu’on s’en rapproche un peu chaque jour et qu’il y a eu un gros cap franchi entre Poznan et Rotterdam. Mais on sent qu’il y a encore de la marge sur les automatismes, notamment pour optimiser ce que l’on produit ensemble. Je n’ai pas encore été capable de m’employer à 100% sur une course avec Hugo, car il y a encore des petits détails à régler.

On travaille beaucoup sur lui qui est positionné devant et qui donne l’impulsion au bateau. Le but est de le mettre à l’aise, c’est le plus important et petit à petit, ce sera ensuite à moi de prendre mes marques. Pour résumer, il n’y a plus de grosses marches à franchir, mais encore quelques petites.

Il y a les championnats du monde qui se profilent. Quels objectifs pour votre bateau ?

Je dirais que l’objectif est de se qualifier aux Jeux Olympiques, mais plus le temps passe et plus je considère que ça serait en fait la résultante de mon véritable objectif qui est d’aller au bout des choses avec Hugo. C’est-à-dire que comme nous sommes amis et qu’on attendait ça depuis longtemps, on a envie de kiffer, vivre l’aventure humaine à fond, prendre du plaisir et que c’est comme ça qu’on se rapprochera d’une qualification aux JO.

Dans l’idée, l’objectif en termes de résultat dépendra de notre progression jusqu’au jour J et de voir ce qu’on va être capables de produire sur ces championnats du monde. Si au bout il y a la qualification, on pourra dire que l’objectif minimum a été atteint.

Paris 2024, c’est dans 5 ans déjà. Qu’est-ce que cela t’inspire ? Est-ce dans un coin de ta tête ?

Cela m’inspire pas mal de joie car ça va être un événement grandiose. Ça fait aussi un peu peur car c’est un énorme événement, il y a beaucoup de choses à organiser donc j’espère que tout se passera bien. Si cela se passe bien, ça va être le rêve pour tous les sportifs français. Après, c’est dans un coin de ma tête, mais pas pour les raisons que l’on pense. Il y a une chose qui est à peu près sûre aujourd’hui, c’est que je ne participerai pas en tant qu’athlète, même si je serai forcément sur place pour vivre ces Jeux.

Dicodusport


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Aviron

Aviron : la qualification olympique se jouera à Lucerne

Avatar

Publié

le

Par

Jeff Pachoud / AFP

AVIRON – La Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron (FISA) a décidé que la qualification pour les JO de Tokyo se jouerait à Lucerne (Suisse), des 16 au 18 mai 2021.

C’était prévu de la même façon en cas de JO en 2020. Mais la Covid-19 est passée par là, et la FISA a annoncé le week-end lors duquel la qualification pour Tokyo 2021 allait se jouer, à savoir 16 au 18 mai, à Lucerne (Suisse). Titré à Rio en 2016, Pierre Houin tentera donc d’aller décrocher le précieux sésame en deux de couple poids légers.

Pour le moment, quatre bateaux tricolores sont qualifiés : le deux sans barreur et le deux de couple masculins, le deux de couple toutes catégories et le deux de couple poids légers féminin.

Dicodusport


Lire la suite

Aviron

Jérémie Azou veut s’engager pour l’aviron français

Nico

Publié

le

Par

Pauline Bocquet

AVIRON – Dans une vidéo pour nos confrères de Mag Aviron, Jérémie Azou explique qu’il va s’engager pour l’aviron français à son retour en France. 

Retraité depuis 2017, Jérémie Azou vit actuellement au Canada. Champion du monde en deux de couple poids-léger avec Stany Delayre en 2015, puis champion olympique en 2016 et de nouveau sur le toit du monde avec Pierre Houin l’année suivante, l’Avignonnais avait pris du recul avec l’aviron.

Alors qu’il devrait prochainement rentrer en France, il explique qu’il a accepté de rejoindre la liste de Christian Vandenberghe, qui devrait se présenter aux élections fédérales prévues le 5 décembre prochain. Dans cette vidéo, Jérémie Azou affirme qu’il aimerait apporter son expérience, ainsi que sa vision des choses au sein de l’aviron français.

Dicodusport


Lire la suite

Aviron

Thibaut Verhoeven bat le record de France du 100 kilomètres sur ergomètre

Nico

Publié

le

Par

ER /Daniel BLIN/FFA

AVIRON – Thibaut Verhoeven, rameur français de 27 ans, a profité du confinement pour battre le record de France du 100 kilomètres sur ergomètre samedi. 

6 heures 22 minutes et 17 secondes, c’est la marque réussie par Thibaut Verhoeven sur les 100 kilomètres en ergo. Le rameur de 27 ans bat de plus de deux minutes l’ancienne marque nationale détenue par Julien Brabant. En revanche, il n’a pas pu s’approcher du record du monde du Finlandais Joel Naukkarinen avec un temps de 6 heures et 6 minutes. Un effort inouï pour le rameur français qui s’est expliqué à Mag Aviron.

Au bout de 4 heures, ça devenait vraiment dur. Il a fallu serrer les dents. Je ne le cache pas : j’ai connu quelques moments de doute, notamment à mi-parcours. Je m’étais fixé 6h20, mais j’ai essuyé quelques gros coups de fatigue et la deuxième partie s’est avérée assez compliquée. J’ai dû pousser par vagues jusqu’au bout. 

Dicodusport


Lire la suite

Aviron

[Vidéo] Aviron : Quand Jérémie Azou et Pierre Houin décrochaient l’or olympique à Rio

Nico

Publié

le

Par

Reuters

AVIRON – Grands favoris pour le titre olympique, Jérémie Azou et Pierre Houin ont tenu leur rang à Rio et sont allés chercher la victoire en deux de couple poids légers. Avec une course maîtrisée de bout en bout.

Dicodusport


Lire la suite

Aviron

Pierre Houin et Laura Tarantola titrés aux championnats du monde indoor

Nico

Publié

le

Par

FISA

Les championnats du monde Indoor d’aviron se tenaient ce week-end au Stade Pierre de Coubertin. Les Français ont décroché plusieurs médailles, dont deux en or.

Pierre Houin, champion olympique 2016 et toujours en quête d’une qualification pour 2020, s’est imposé dans la catégorie poids légers. Le Lorrain a bouclé les 2000 mètres en 5 minutes et 5 secondes. Chez les dames, toujours en poids légers, Laura Tarantola s’est elle aussi imposée malgré un chrono qu’elle a qualifié de décevant.

En toutes catégories, Matthieu Androdias a pris la médaille de bronze. Hélène Lefebvre et Élodie Ravera-Scaramozzino ont respectivement terminé deuxième et troisième dans l’épreuve féminine. Les deux championnes seront associées à Tokyo et viseront une médaille olympique.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

FootballIl y a 8 heures

Football – Premier League : notre pronostic pour Manchester United – Southampton

PREMIER LEAGUE - Pour le compte de la 35ème journée du championnat anglais, Manchester United affronte Southampton. Notre pronostic pour...

Formule 1Il y a 9 heures

Grand Prix de Styrie : les notes des pilotes

FORMULE 1 - Ce dimanche, Lewis Hamilton (Mercedes) s'est imposé en patron lors du Grand Prix de Styrie. Nos notes...

TennisIl y a 10 heures

[Vidéo] La superbe feinte de smash de Benoît Paire face à Richard Gasquet

TENNIS - Benoît Paire s'est incliné 3 à 1 face à Richard Gasquet samedi, à l'occasion de la dernière journée...

Formule 1Il y a 11 heures

Grand Prix de Styrie : Lewis Hamilton s’impose en patron

FORMULE 1 - Seul au monde ou presque, Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté ce dimanche le Grand Prix de Styrie....

TennisIl y a 12 heures

Lucas Pouille renonce à l’US Open, d’autres forfaits à venir ?

TENNIS - Sur le plateau de beIN SPORTS, Loïc Courteau a annoncé que Lucas Pouille ne participera à l'US Open...

Sports mécaniquesIl y a 14 heures

Formule 3 : À 16 ans, Théo Pourchaire remporte le Grand Prix de Styrie

FORMULE 3 - Magnifique performance du Français Théo Pourchaire ce dimanche en Autriche. Le natif de Grasse a enlevé la...

CyclismeIl y a 15 heures

Cyclisme – Transferts 2020/2021 : le tableau du mercato

Cyclisme 2020/2021 - Retrouvez toutes les rumeurs ainsi que les transferts du mercato des équipes UCI WorldTeam, mais aussi des...

RugbyIl y a 16 heures

[Vidéo] Percussions, tampons et plaquages, les plus gros chocs du rugby

RUGBY - On dit que le rugby est un sport de brutes. C'est faux, et cette vidéo le prouve totalement....

Rugby à XIIIIl y a 18 heures

NRL : Les Eels s’imposent chez les Knights

NRL - Bonne opération des Eels sur la pelouse des Knights lors du round 9 ! Parramatta s'est en effet...

Formule 1Il y a 18 heures

Esteban Ocon : « J’ai roulé depuis tout petit sur des pistes mouillées, voire enneigées »

GRAND PRIX DE STYRIE - Dans des propos repris par nos confrères de L'Équipe, Esteban Ocon revient sur sa très...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés