Nous suivre

NBA 2021/2022

Playoffs NBA 2022 : le Jazz s’impose d’entrée chez les Mavericks

Sébastien Gente

Publié le

Photo Icon Sport

PLAYOFFS NBA 2022 – En ouverture de cette post-season, le Jazz d’Utah a profité de l’absence de Luka Doncic en allant s’imposer de justesse sur le parquet des Dallas Mavericks (99-93). Sans briller, les coéquipiers de Rudy Gobert réalisent néanmoins une bonne affaire en récupérant d’entrée l’avantage du terrain.

La principale information d’avant-match était bien évidemment le forfait de Luka Doncic. Pas encore remis de sa blessure au mollet contractée lors du dernier match de saison régulière, le retour du génie slovène n’était pas garanti pour cette série. Son absence ouvrait un boulevard au Jazz pour ce premier match, à condition bien sur de rester concentrés, car Dallas avait encore quelques cordes à son arc pour ce premier match des playoffs NBA.

Une première période terne

Le match débute sur un faux rythme, puisque seulement six points sont inscrits sur les trois premières minutes de jeu ! Mal partis, les Mavs collent un 17-4 à leur adversaire grâce notamment à deux tirs primés de Dorian Finney-Smith. Pour le Jazz, c’est Bojan Bogdanovic qui tient la boutique avec 8 points dans le premier quart. Maladroits derrière l’arc (0/5), les joueurs de Quin Snyder peuvent s’estimer heureux de ne compter que trois points de retard à la fin du premier quart (23-20). Le Jazz manque de variété offensive, après avoir pourtant tenté de trouver Rudy Gobert dans la peinture tôt dans le match.

Les Mavs repartent tambour battant, dans la foulée d’un Spencer Dinwiddie percutant, mais 6 points d’affilée de Jordan Clarkson remettent Utah dans le match. Alors que Dallas remet un coup d’accélérateur à trois points, Utah se décide à attaquer le cercle, ce qui lui permet de rester au contact. La fin de première mi-temps est un simulacre de basket des deux côtés, entre balles perdues et mauvais choix offensifs. Le Jazz prend finalement l’avantage sur un trois points de Bojan Bogdanovic, de loin le meilleur joueur sur le terrain, à la dernière seconde (45-43), concluant une mi-temps globalement décevante.

Utah par à-coups

Utah prend le match en main d’entrée de troisième quart. Donovan Mitchell se réveille enfin (19 points dans le quart-temps), alors que l’adresse des Mavs se délite. Le Jazz est ultra-dominateur au rebond, et creuse lentement l’écart. Dallas multiplie les mauvais choix en attaque, mais finit par se ressaisir pour réduire l’écart. Mais cinq points d’affilée de Danuel House Jr permettent au Jazz de conserver 8 points d’avance à l’aube du dernier quart (73-65).

L’absence de Luka Doncic se fait cruellement sentir dans l’attaque des Mavs. Dallas manque de création, et insiste parfois trop à trois points. Sans briller outre mesure, le Jazz garde plus de deux possessions d’avance. Jusqu’à un 3-points de Jalen Brunson, excellent ce soir, qui enflamme la salle et ramène les siens à 4 longueurs. Donovan Mitchell remet alors les gaz, puisqu’il finira à 32 points, et porte son équipe. Mais Utah commet trop de fautes, ce qui laisse les Mavs revenir dans le match à coups de lancers.

Le Jazz au bout du suspense

Utah s’entête à consciencieusement oublier de servir Rudy Gobert dans la raquette, et ses coéquipiers prennent trop de tirs contestés. Les Mavs reviennent à 1 point, avant un 3-point assassin de l’inattendu Royce O’Neale à 1 minute de la fin. Un lay-up raté par Jalen Brunson finit de couler les Mavs, et le Jazz s’en sort un peu par miracle, tant les joueurs de Quin Snyder ont été empruntés en attaque. Mais la  victoire est là (99-93), et elle est cruciale car les Jazzmen récupèrent d’emblée l’avantage du terrain. Les Mavericks n’ont pas démérité, mais doivent espérer que Luka Doncic revienne rapidement aux affaires pour avoir une chance de bien figurer dans ces playoffs NBA.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une