Nous suivre

Actualités

Playoffs NBA : les satisfactions et déceptions de cette première semaine

Publié

le

Ça y est, cela fait une semaine que les Playoffs sont lancés en NBA ! Beaucoup de matchs serrés mais aussi quelques sweeps en vue, beaucoup de joueurs qui nous surprennent mais aussi certains qui chokent. Petit bilan à mi-parcours de ces premier tour de Playoffs.


Playoffs Ouest :
Playoffs

Houston Rockets – Minnesota Timberwolves

James Harden, Chris Paul, Clint Capella : ces trois joueurs des Rockets ont dominé leurs vis-à-vis pour l’instant dans cette série. Jimmy Butler a peiné à dépasser les 10 points par match, ce que n’a même pas réussi à faire Towns pour les Wolwes. Seul Wiggins s’en sort un poil mieux, mais pas assez pour inquiéter la meilleure équipe de la saison à l’Ouest. Ça pue le sweep à plein nez…

Oklahoma City Thunder – Utah Jazz

On attendait une série serrée, et bien on est servis ! D’abord solides vainqueurs du Game 1 grâce au trio Westbrook-George-Melo, le Thunder a pourtant concédé la défaite à cause de ces trois-là qui ont balancé des gros parpaings lors du Game 2 remporté par le Jazz. Bien aidé par un Donovan Mitchell incroyable, un Rubio virevoltant et par Derrick Favors et Rudy Gobert solides, le Jazz a recollé au score. L’issue de cette confrontation dépendra surtout des (non) performances du Big Three d’OKC qui a les cartes en main.

Portland Trail Blazers – New Orleans Pelicans

C’est la grosse surprise de ces premiers tours de payoffs, le premier upset en vue : les Pelicans ont dominé sans trembler des Blazers faiblards, à l’image de leur leader Damian Lillard, qui ne s’est vraiment pas montré décisif. À l’inverse, le 5 majeur à New Orleans a assuré, porté bien sûr par Anthony Davis (28,3 pts / 12,3 reb / 2,7 contres par match) mais aussi Jrue Holiday (23,3 pts) et Rajon Rondo (12 passes). À moins d’un exploit, on ne voit pas comment Portland pourra aller chercher un match aux Pelicans en jouant comme cela…

Golden State Warriors – San Antonio Spurs

Sweeper son adversaire ? La routine pour les Warriors ! Face à des Spurs trop faibles sans Kawhi Leonard, les Warriors ne font qu’une bouchée des hommes à Greg Popovich, endeuillé lors de ces playoffs. Kevin Durant et Klay Thompson ont clairement assuré le travail en l’absence de Steph Curry sur ce premier tour, et à l’intérieur, Draymond Green et JaVale McGee ont bien maitrisé Lamarcus Aldridge, qui monte trop tard en puissance dans cette série.


Playoffs Est

Playoffs

Toronto Raptors – Washington Wizards

On pensait que cette série serait plus serrée, mais c’était sans compter sur la solidité des Raptors : DeRozan, Lowry, Ibaka, Valanciunas… tous ont contribué à un très bon début de série pour les Canadiens ! En face, John Wall et surtout Bradley Beal ont été très inconsistants au tir, et n’ont pas assumé leur statut à Toronto. Le constat s’est quelque peu inversé sur le Game 3, les deux marquant 28 points à 52% de réussite au tir. Si Washington remporte son prochain match à la maison, la série pourrait bien être relancée et la pression reviendrait sur les Raptors.

Cleveland Cavaliers – Indiana Pacers

Victor Oladipo est définitivement le joueur qui a le plus progressé cette saison : meilleur joueur des Pacers pour l’instant, il a offert à son équipe le Game 1 face à des Cavaliers amorphes. Mais c’était sans compter sur l’envie du (futur) meilleur joueur de l’histoire du basket, Lebron James, qui a remis les pendules à l’heure et qui a aussi remis son équipe En marche, sans avoir besoin de Macron. Rien n’est joué dans cette série pour l’instant en tout cas, même si la victoire des Pacers hier soir, avec un grand Bogdanovic, permet à la franchise de l’Indiana de mener 2-1.

Philadelphia 76ers – Miami Heat

Si Lillard, Beal, Butler ou Towns peuvent jouer le titre de « plus grande déception de la semaine », Hassan Whiteside peut clairement prétendre à la lutte ! 12 minutes et 2 points sur le match 1, 15 minutes et 4 points sur le match 2, et 13 minutes et 5 points sur le match 3, où on l’attendait au duel avec Embiid. Heureusement pour Miami, il existe des solutions intéressantes pour ne pas faire jouer le géant devenu inutile : Olynyk est costaud des deux côtés du terrain, Dragic fait le taf et Dwayne Wade nous a sorti un gros Game 2 victorieux. Il faudra que tout  le Heat soit mobilisé pour vaincre les Simons, Saric, Reddick et Bellinelli qui sont pour l’instant plutôt favoris.

Boston Celtics – Milwaukee Bucks

Bien trop seuls Giannis et Middleton ? Face au collectif des Celtics, les deux joueurs des Bucks semblent trop esseulés dans un effectif moins besogneux et talentueux que leur adversaire. Il faut dire que la jeunesse des Jaylen Brown, Jason Tatum et Terry Rosier combinés à l’expérience d’Al Horford et de Marcus Morris constitue une véritable force, surtout entre les mains d’un coach comme Brad Stevens. Tout reste possible avec un ovni comme Giannis Antetokounmpo, mais cela sera difficile sans l’apport du reste du groupe. Malgré un Game 3 remporté par les Bucks à la maison, l’avantage du terrain reste pour les Celtics.

Mathieu Veillon


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une