Nous suivre

Football

Premier League : De mal en pire pour Liverpool, défait à Southampton

Publié

le

Premier League - De mal en pire pour Liverpool, défait à Southampton
Icon Sport

Premier League – 17ème journée – L’étau se resserre, de plus en plus, en première partie de tableau du championnat anglais. Seulement 7 points séparaient Southampton (9ème) et Liverpool (1er) avant le match qui les opposait ce lundi soir.

Le suspense est à son paroxysme en haut du classement de la Premier League. Après deux matchs nuls face à West Bromwich et Newcastle, Liverpool a vu revenir Manchester United à sa hauteur. Les Reds n’ont, donc, plus le droit à l’erreur pour conserver la place de leader du championnat. De son côté, Southampton fait partie d’un groupe très resserré de poursuivants. En battant Liverpool, les Saints avaient l’occasion de se rapprocher du podium.

Des Reds cueillis à froid

21h, le coup d’envoi est donné au St Mary’s Stadium. Et Il ne fallait pas être en retard. L’ouverture du score viendra très rapidement en faveur de Southampton. Les Saints obtiennent un coup franc lointain. James Ward-Prowse se charge de le tirer et sert Danny Ings dans le dos d’Alexander Arnold. Le numéro 9 parvient à reprendre le ballon du gauche pour lober le gardien des Reds. Alisson Becker n’a pu faire mieux que suivre le ballon des yeux (2′, 1-0). Beaucoup de retenue dans la célébration de Danny Ings qui était passé par Liverpool avant de rejoindre Southampton. Surpris dès l’entame de match, les hommes de Jürgen Klopp se doivent de réagir très rapidement.

Les Reds mettront, ensuite, le pied sur le ballon sans se montrer réellement dangereux. La faute à un adversaire qui déjoue depuis le but et qui semble se satisfaire de ce petit avantage. S’en suivra une partie plutôt mollassonne qui ne verra aucune des deux équipes se créer un semblant d’occasion. Nathan Tella était là pour nous donner un petit sursaut à la 40ème minute. Sa frappe enroulée aura, au moins, eu le mérite de nous réveiller. Après 4 minutes de temps additionnel, l’arbitre renvoie les joueurs aux vestiaires. On se demande d’ailleurs si les Reds n’y étaient pas restés, tant ils étaient absents dès les premières minutes de la rencontre. 1-0 à la pause.

Ils nous entraînent au bout de l’ennui

Les 22 acteurs ont manqué de jus lors du premier acte et c’est peu de le dire. Il fallait donc espérer que la pause les avait requinqués pour assister à une seconde période plus intéressante. Et c’était un peu mieux. Les Reds ont mis la pression sur la défense des Saints. Contraints de se retrancher dans leurs derniers mètres, les locaux ont tout de même pu profiter de quelques bonnes sorties de balles pour respirer.

L’heure de jeu passe, et on a la sensation de revoir la copie conforme des deux matchs disputés précédemment par les Reds de Liverpool. Sans doute que les Saints se sont aussi inspirés des prestations de West Bromwich et Newcastle pour contrecarrer les plans du leader. Toujours est-il que Liverpool ne trouve pas la solution face à un bloc regroupé. Les commentateurs ne tarissent pas d’éloges dans une fin de rencontre absolument abominable. Liverpool ne reviendra jamais dans ce match et poursuit sa mauvaise série. Les Reds laissent, par la même occasion, la possibilité à Manchester United de prendre seul la tête du classement lors de son match en retard. Au final, on pouvait juste suivre les deux premières minutes et aller se coucher. 1-0 fin du game.

Christophe Beaumont


Journaliste/rédacteur depuis novembre 2020 - C'était à 13h15, le 24 mai 1994, qu'était donné le coup d'envoi de ma vie. Emmené très tôt dans le mythique Stade Nungesser de Valenciennes par mon père et mon grand-père, ma passion pour le Football ne pouvait pas mieux démarrer. Tandis que je jouais derrière la tribune de fer pendant la quasi totalité des rencontres, ce n'est qu'au moment où Steve Savidan écrivait les plus heures de VA que je commençais à m'intéresser à ce qui se passait sur le rectangle vert. C'est alors par hasard que je me suis mis à jouer au Billard durant l'adolescence. Aujourd'hui, mon amour pour ces deux sports est intacte, et Dicodusport me permet de vous conter les histoires de toutes celles et ceux qui les font. En toute humilité, pour vous les passionnés, et ce jusqu'au coup de sifflet final.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une