Nous suivre

Betclic Élite 2021-2022

Preview Betclic Élite : Fos-sur-Mer est-il prêt à s’installer en première division ?

Publié

le

Preview Betclic Élite : Fos-sur-Mer est-il prêt à s’installer en première division ?
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

BETCLIC ÉLITE 2021-2022 – Champion de France de Pro B, Fos-sur-Mer s’apprête à retrouver la Betclic Élite, deux ans après avoir effectué un premier aller-retour express en 2018-2019. En ayant conservé le noyau dur de la montée, les Fosséens misent sur la continuité pour parvenir à s’installer dans l’élite.

Suite à une première expérience éphémère en Betclic Élite, le Fos Provence Basket signe son retour après deux ans à lutter en Pro B. Une ascension couronnée par une victoire en Leaders Cup ainsi qu’un titre de champion de France de Pro B. Une razzia totale des Byers dans un championnat qui aura été extrêmement serré jusqu’au bout (seulement 3 victoires d’écart entre Fos, 1er, et Quimper, 6e). Pourtant, cette équipe n’était pas attendue à pareille fête en début de saison, la faute à une saison 2019-2020 où la descente avait eu du mal à passer, comme peut en témoigner la décevante 12e place occupée avant l’interruption du championnat. Mais Fos est parvenu à se relever, et va désormais tenter de ne pas reprendre l’ascenseur vers le bas.

Rémi Giuttia, le symbole du club

Pour cela, la continuité est de mise, et il est donc naturel de retrouver sur le banc Rémi Giuttia, une nouvelle fois. Au club depuis plus d’une décennie, le natif de Marseille connaît le club sur le bout des doigts. Déjà présent lors de la première effectuée en Betclic Élite, le coach de 44 ans s’est exprimé le 21 août dernier dans les colonnes du Quotidien du sport en insistant sur la notion de continuité voulue au sein de son roster : « La priorité est de conserver une grande majorité de l’équipe qui a été championne de France de Pro B, de conserver la dynamique humaine et des joueurs investis, ce qui pourra être utile quand on va vivre des moments difficiles pour rester unis et gagner les matches qu’il faudra pour se maintenir. »

Un souhait qui a été en grande partie exaucé, et qui permet de s’appuyer sur un groupe ayant déjà fait preuve de son caractère. En championnat tout d’abord avec le titre de champion de France obtenu, mais également lors de la Leader’s Cup remportée avec seulement six joueurs disponibles. Des éléments qui ont été pris en compte pour préparer au mieux la transition au plus haut niveau.

Lasan Kromah, une plus-value réelle sur les extérieurs

Ainsi, les mouvements au sein de l’effectif ont été très raisonnables pour ce qui sera la cinquantième saison de l’histoire du club. L’effectif n’est pas encore définitif puisqu’une recrue est encore attendue afin de faire le nombre sur les extérieurs. Ainsi, il y aura trois recrues pour venir compléter un roster qui sera composé à 70 % de joueurs champions de Pro B.

Excellent à la mène, Jamar Diggs tentera de valider les quatre dernières grosses saisons fournies en Pro B (Nantes, Rouen, Fos) au niveau supérieur. Avec son shoot efficace et sa capacité à distribuer, il peut faire mal. A ses côtés, Édouard Choquet va apporter son expérience de l’élite (93 rencontres en première division avec l’ASVEL, Châlons-Reims et Fos). A l’arrière, le poste sera sans aucun doute une nouvelle fois laissé en priorité à Kevin McClain, qui sort d’une saison très solide (15,2 points, 45,4 % au tir, 39,8 % à 3 pts) en Pro B. Dernier arrivé, D’Mitrik Trice est lui venu boucler le recrutement du club fosséen le mercredi 15 septembre dernier. Ce jeune poste 1 dynamique qui aurait également pu percer dans le football américain apportera une belle plus-value sur les extérieurs.

Pour le poste 3, là en revanche, il y a du mouvement. Monté en puissance la saison dernière, le jeune Allan Dokoussi devrait sortir du banc et avoir des minutes intéressantes pour accompagner Lasan Kromah. Auteur d’un exercice très intéressant à Cholet l’année dernière, l’ailier américain va s’intégrer dans le cinq de Rémi Giuttia, et devrait sans aucun doute devenir l’une des armes offensives majeures de l’équipe.

Terell Parks, le renfort qu’il faut pour la raquette ?

A l’intérieur, plusieurs départs sont à recenser (Jaraun Burrows, Sullivan Hernandez, Mamadou Dia), mais il reste malgré tout les principaux artisans de 2020-2021. En premier lieu, le vétéran Nik Caner-Medley (37 ans) sera une nouvelle fois un véritable atout. S’il connaît déjà la Betclic Élite (Monaco en 2016-2017), il dispose surtout d’une expérience européenne d’une richesse absolue, et disposait encore d’un rôle intéressant en Liga ACB espagnole il y a deux ans. A ses côtés pour tourner sur le poste 4, c’est là encore un joueur très expérimenté puisqu’il s’agit de Jean-Michel Mipoka. A bientôt 36 ans, il a réussi son pari de quitter le BCM et la Betclic Élite à l’été 2020 pour mieux revenir un an plus tard dans l’élite.

Au niveau des pivots, Bodian Massa est la dernière prolongation de l’équipe, lui qui ne cesse de prendre du volume année après année. Il avait notamment été élu MVP du match du titre à Nantes en juin dernier, et sera sans doute en sortie de banc derrière l’autre recrue fosséenne, Terell Parks. L’Américain de 30 ans a découvert la France la saison passée en effectuant une courte pige de quatre matchs avec Cholet, avant de faire une saison correcte avec la lanterne rouge du championnat d’Israël. Le pari tenté par Fos est culotté et il faudra voir si le joueur est capable de se sublimer en Betclic Élite.

Le roster

(Un extérieur devrait venir compléter le poste d’arrière)

Meneurs : Edouard Choquet, Jamar Diggs, D’Mitrik Trice (Wisconsin, NCAA)

Arrières : Kevin McClain

Ailiers : Lasan Kromah (Cholet), Allan Dokossi

Ailiers Forts : Nik Caner-Medley, Jean-Michel Mipoka

Pivots : Bodian Massa, Terell Parks (Bnei Herzliya, ISR)

Le 5 majeur probable

Jamar Diggs – Kevin McClain – Lassan Kromah – Nik Caner-Medley – Terell Parks.

Preview Betclic Élite - Le 5 majeur probable de Fos-sur-Mer

Preview Betclic Élite – Le 5 majeur probable de Fos-sur-Mer

Pronostic : 18ème

Malgré la dynamique positive qui souffle tel le mistral derrière le club provençal, parvenir à se maintenir en Betclic Élite sera une mission compliquée. Si la continuité devrait permettre à l’équipe d’avoir rapidement ses repères, il sera compliqué de lutter tout au long de l’année face à des écuries très bien armées.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une