Nous suivre

Cyclisme sur route 2022

Preview Cyclisme 2022 : Team DSM, Bardet et Kragh Andersen en leaders

Publié le

Preview Cyclisme 2022 Team DSM, Bardet et Kragh Andersen en leaders
Visuel Dicodusport - Photo Icon Sport

CYCLISME 2022 – Exceptionnel en 2020 avec l’explosion de Hirschi et Hindley, quasiment transparent en 2021 malgré les exploits de Storer et de Bardet sur La Vuelta avec la perte à nouveau de gros éléments, le Team DSM a encore connu des soubresauts avec les départs d’Ilan van Wilder, Tiesj Benoot, Michael Storer et du 2e du Giro 2020 Jai Hindley. Sans compter les humeurs de Søren Kragh Andersen et la retraite de Nicolas Roche. Bâti autour de Bardet et de Kragh Andersen, le jeune Team DSM peut à nouveau connaître une saison 2022 difficile.

Un effectif taillé autour de Bardet et Kragh Andersen

Le Team DSM aura pour objectif de remporter des courses en allant dans les bons coups puisque son effectif est très jeune et n’a pas énormément de grands noms. Cinq noms se détachent de l’effectif. D’abord, Romain Bardet tentera de faire mieux que sa 7e place sur le Giro. Néanmoins, le grimpeur de Brioude a retrouvé le chemin de la victoire en glanant un succès de prestige sur La Vuelta et en gagnant une grosse étape de montagne à Burgos. Ensuite, John Degenkolb sera attendu sur les Flandriennes, à 32 ans, pour son retour au sein de la structure qui l’a révélé. Malheureusement, depuis son terrible accident, l’Allemand n’a pas retrouvé le niveau d’un vainqueur de la Primavera et Paris-Roubaix en 2015.

Puis, Søren Kragh Andersen a les épaules pour gagner dans les chronos et sur de nombreuses courses Flandriennes. Enfin, il y a les deux sprinteurs Cees Bol et Alberto Dainese. Le premier a quand même décroché un bouquet sur Paris-Nice la saison passée, mais il n’a pas franchi ce cap en matière de régularité. Il manque encore à l’Italien de 23 ans ce petit truc pour lever les bras plus souvent en étant sur le podium d’étapes de La Vuelta et de Paris-Chauny notamment. Finalement, on aurait pu citer Nikias Arndt, capable de coups d’éclat ici et là : une étape du Giro 2016, une étape de La Vuelta 2019 ou encore une étape du Tour de Pologne en 2021.

Beaucoup, mais vraiment beaucoup de jeunes

Vainqueur de Paris-Roubaix espoirs en 2017 et 2e du Dwars door het Hageland en 2020, Nils Eekhoff est attendu comme un futur bon coureur de classiques belges, mais lui aussi n’a que 23 ans. Formé chez Uno-X, Andreas Leknessund a le profil du coureur capable de briller sur les courses d’une semaine. Septième de l’Arctic Race of Norway, il doit encore prendre de la caisse à 22 ans. Troisième de Paris-Tours en 2020, Joris Nieuwenhuis a déjà 25 ans et doit devenir cet équipier important dans les Flandriennes. Casper Pedersen est une belle machine à rouler mais a peiné à confirmer son succès sur Paris-Tours en 2020. Sur le podium des deux derniers Baby Giro, Henri Vandenabeele n’est âgé que de 21 ans, mais on suivra ses progrès chez les pros en 2022. Enfin, Marco Brenner a le punch pour briller sur les Ardennaises avec une prometteuse 24e place sur La Flèche Wallonne la saison passée.

À voir si la rubrique judiciaire pour faire rompre des contrats reviendra animer la saison du Team DSM. Cette structure a su trouver de très bons coureurs via sa cellule de formation comme Marcel Kittel, Tom Dumoulin, Warren Barguil ou encore Sam Oomen. Mais, elle n’a jamais su les conserver ou les perdre sans passer par des conflits.

Le maillot du Team DSM pour 2022

À lire aussi

Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une