Nous suivre

Sports équestres

Prix du Jockey Club : Vadeni, monté par Christophe Soumillon, écrase la concurrence

Publié le

Prix du Jockey Club Vadeni, monté par Christophe Soumillon, écrase la concurrence
Photo Icon Sport

QATAR PRIX DU JOCKEY CLUB 2022 – Les quinze meilleurs poulains de 3 ans d’Europe s’étaient donnés rendez-vous à Chantilly aujourd’hui, pour la 182ème édition du Prix du Jockey Club. Troisième favori au départ, Vadeni, monté par Christophe Soumillon et entraîné par Jean-Claude Rouget, s’est imposé dans un véritable canter. 

Ils étaient nombreux au départ de la deuxième course la plus richement dotée de l’année. Le pensionnaire de Charlie Appleby, Modern Games, lauréat de la Poule d’Essai des Poulains à Longchamp en mai dernier, souhaitait imiter St Mark’s Bisilica, qui a réalisé le doublé Poule d’Essai des Poulains – Jockey Club l’an dernier. Déjà vainqueur de deux groupes I, le poulain irlandais de la casaque Godolphin était le favori logique au départ.

Derrière, il y avait plusieurs chances françaises. Jean-Claude Rouget, vainqueur en 2019 avec Sotsass, présentait quatre participants, dont deux tops chances. Al Hakeem, qui s’était imposé très facilement début mai dans un groupe III, était sa meilleure chance, ainsi que Lassaut, cinquième malheureux de la  » Poule  ». Enfin, Vadeni, représentant de la casaque classique Aga Khan, était associé à Christophe Soumillon, qui attendait un succès dans cette épreuve depuis 2006.

Vadeni a survolé l’opposition

Malgré son numéro 13 à la corde, le favori Modern Games menait les débats dès le début de cette course longue de 2100 m. Vadeni, Yoozuna ou encore El Bodegon étaient dans le premier tiers du peloton, tandis que Lassault fermait la marche. Dans la dernière ligne droite, Vadeni a fait état de toute sa classe. Aux trois cents mètres, Christophe Soumillon l’a décalé à l’extérieur pour ne pas se faire enfermer à la corde où le peloton était groupé. Sur son changement de jambe, le poulain de la casaque Aga Khan a déposé l’opposition et s’est imposé de quatre longueurs en véritable crack.

El Bodégon, monté par Ioritz Mendizabal, termine deuxième, devant Modern Games, qui a imposé le rythme dans cette course et a beaucoup dépensé d’énergie. Al Hakeem termine bon quatrième, ce qui permet à Jean-Claude Rouget de placer deux de ses représentants dans le quinté. L’entraineur Normand remporte sa cinquième victoire dans le Jockey Club après les succès récents de Sotsass en 2019 ou Almanzor en 2016. Quant à Christophe Soumillon, le jockey belge remporte cette course pour la quatrième fois.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une