Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2021-2022

Prize money : Les gains des stars du biathlon pour la saison 2021-2022

Publié le

Prize money Les gains des stars du biathlon pour la saison 2021-2022
Photo Icon Sport

BIATHLON – Selon Meta Ratings, Quentin Fillon Maillet, vainqueur du classement général de la Coupe du monde et quintuple médaillé olympique à Pékin, aurait remporté près de 500 000 € en primes, à l’issue de cette saison 2021-2022.

À l’issue de cette saison 2021-2022 de biathlon, le média Meta Ratings a fait le calcul des primes remportées par les biathlètes lors de cet exercice. Sans surprise, Quentin Fillon Maillet truste la tête du classement. Le Jurassien, vainqueur du gros globe de cristal, en plus des petits globes du sprint et de la poursuite, s’est également adjugé 8 succès individuels sur le circuit. Sans oublier ses cinq médailles olympiques, dont les deux titres glanés sur l’individuel et la poursuite. Conséquence, le Français a amassé 287 400 euros de primes sur le circuit de la Coupe du monde, en plus des 205 000 euros récoltés après ses performances aux JO. Soit un pactole total de 492 400 euros, hors primes liées à ses sponsors.

Primes JO Pékin : Le jackpot pour Quentin Fillon Maillet !

Jacquelin, Braisaz-Bouchet et Chevalier-Bouchet également bien lotis

Toujours côté équipe de France, Émilien Jacquelin arrive en cinquième position au classement des gains chez les hommes. L’Isérois, également cinquième au classement général de la Coupe du monde, a quant à lui remporté 189 100 euros cette saison, dont 50 000 euros de primes olympiques. Désormais retraité, Simon Desthieux a lui ramassé 83 500 euros en Coupe du monde, plus 25 000 euros pour sa médaille d’argent olympique sur le relais messieurs à Pékin.

Chez les dames, là aussi sans surprise, Marte Olsbu Roeiseland, lauréate du gros globe de cristal, décroche la timbale. 284 300 euros remportés pour celle qui a aussi glané trois médailles d’or à Pékin en février dernier. Côté Françaises, Justine Braisaz-Bouchet mène les débats. Championne olympique de la mass start, lauréate du petit globe de la spécialité et victorieuse à deux reprises sur le circuit, elle termine la saison avec 178 400 euros de gains sur l’ensemble de l’exercice. Anaïs Chevalier-Bouchet (161 500 euros), Julia Simon (106 400 euros) et Anaïs Bescond (65 100 euros) sont également dans le top 15 du prize money cette saison chez les dames.


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une