Nous suivre

Football

PSG – Bayern : Neymar en plein cauchemar

Nicolas Jacquemard

Publié

le

PSG - Bayern : Neymar en plein cauchemar
Icon Sport

LIGUE DES CHAMPIONS – Attendu comme le fer de lance du PSG pour sa finale face au Bayern Munich (0-1), Neymar est complètement passé à côté de son match. Décryptage d’une performance dont il n’est pas le seul fautif. Auteur de deux très bons matchs, en quarts de finale face à l’Atalanta puis en demi-finales face à Leipzig, il aurait dû être l’atout numéro un du PSG. Seule la finition était à régler.

Pas un avant-centre

Thomas Tuchel a fait le choix de l’aligner en pointe dans un 433 avec Kylian Mbappé et Angel Di Maria. Un poste où le Brésilien n’excelle pas forcément. S’il est aligné au poste d’avant-centre, Neymar ne doit pas rester dans l’axe comme il l’a fait lors du premier acte, mais jouer comme un faux numéro 9 comme le fait très bien Karim Benzema avec le Real Madrid. Muselé par David Alaba, il a touché trop peu de ballons en première période et aurait dû davantage permuter avec ses deux acolytes de l’attaque pour créer notamment de l’incertitude, en plus d’avoir plus de ballons à jouer.

Une grosse occasion est malgré tout à mettre à l’actif du Brésilien (11′). Sur un bon service de Kylian Mbappé, Neymar se retrouve alors en bonne position sur son pied gauche mais comme le reste de ses partenaires, il n’a pas assimilé que le point fort de Manuel Neuer est bien au sol. Le meneur de jeu parisien a le talent pour faire mieux sur cette occasion, qui aurait pu lancer idéalement son équipe dans la finale. En fin de première mi-temps, il a finalement touché un peu plus de ballons, mais les Munichois n’ont pas hésité à lui mettre quelques taquets.

Deuxième mi-temps, le néant !

Le début du second acte a ressemblé à la fin du premier, avec des joueurs de Munich qui n’oublient pas de mettre le pied sur le Brésilien, juste ce qu’il faut pour le faire sortir de son match. Ajoutez à cela un premier contrôle raté, et Neymar n’était que physiquement sur le terrain pour le reste de la rencontre. Sa fin de match est une accumulation de ballons perdus, mauvais contrôles ou encore passes ratées. Il y a fort à parier que s’il n’était pas Neymar, Thomas Tuchel l’aurait sorti lui, plutôt que Angel Di Maria, qui a été le moins mauvais des trois offensifs parisiens.

La finale s’achevait par un carton jaune sur une vilaine faute pour Neymar, avec une dernière action sans inspiration. Époustouflant contre l’Atalanta avec 16 dribbles réussis, il venait de passer à côté d’une finale. Pas de Ligue des Champions pour le PSG ni pour Neymar qui nourrira évidemment des regrets, comme son partenaire de l’attaque, Kylian Mbappé, qui a raté plusieurs situations. Car lui aussi aurait pu faire une meilleure performance à Lisbonne dimanche.

Dicodusport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une