Nous suivre

Football

Qualifications Mondial 2022 : Un choc et des retrouvailles dans la zone Am-Sud

Julien Correia

Publié

le

Qualifications Mondial 2022 : Un choc et des retrouvailles dans la zone Am-Sud
Getty Images

En fin de soirée et dans le courant de la nuit (heure française) se disputera la 4ème journée des qualifications pour le Mondial 2022 dans la zone Am-Sud. Un match attirera particulièrement les regards : Uruguay-Brésil. Outre un choc, cela sera l’occasion de retrouvailles.

Edinson Cavani d’un côté, Marquinhos et Thiago Silva de l’autre. Coéquipiers durant de longues années sous la tunique du PSG, les 3 internationaux évoluent aujourd’hui au sein d’équipes différentes. Ayant fait les beaux jours du club de la capitale, El Matador et O Monstro y laisseront une trace indélébile. Meilleur buteur du club de la capitale pour l’un et capitaine emblématique pour l’autre. Pourtant, et comme le veut l’adage, l’histoire d’amour s’est plutôt mal terminée pour les deux hommes. Non prolongés à l’issue de leur contrat pour diverses raisons, les deux joueurs n’ont pu avoir un hommage à la hauteur de leur statut de la part des supporters notamment à cause de la crise sanitaire. Cette nuit, s’il ne sera pas question de retrouvailles avec les supporters, cela sera l’occasion pour ces 3 joueurs de se recroiser à nouveau sur le rectangle vert.

« J’ai aimé travailler avec Cavani »

Présent hier en conférence de presse, Marquinhos a notamment été interrogé sur ses retrouvailles avec Edinson Cavani. Et le moins que l’on puisse dire et que l’Auriverde n’a pas tari d’éloges sur celui qui était encore son coéquipier il y a peu. Les 7 saisons passées ensemble n’ont pas laissé insensible le joueur de 26 ans. « Même à l’entraînement, il fallait être très attentif face à lui. Il te demande beaucoup d’attention. J’ai aimé travailler avec lui. Ça m’a permis d’élever mon niveau de jeu, ma concentration. Cavani est un joueur décisif, il attaque, il défend, il est super dangereux et il ne faudra pas lui laisser d’espace sinon il va en profiter ». Un atout offensif dont devra donc forcément se méfier la Seleçao. Le numéro 9 uruguayen reste sur 2 buts lors de ses deux derniers matchs. Il avait notamment marqué contre la Colombie lors de la journée précédente tout comme son acolyte de l’attaque un certain Luis Suarez. El Pistolero sera quant à lui absent, il a en effet contracté la Covid-19.

Quand l’élève retrouve son maître

Si le duel entre El Matador et le nouveau capitaine parisien sera scruté, la sélection brésilienne est également le théâtre de belles retrouvailles. Celles de deux joueurs à la relation fusionnelle. Jugez par vous-même : Thiago Silva affirmait il y a peu « Je suis comme un père pour lui (rires), je pense que sans moi il sera perdu », prononçait hilare l’ex-capitaine. Nul doute que le départ de Thiago Silva a du être chargé d’émotions pour les deux hommes. Et celui qui n’entrait plus forcément dans les plans du sélectionneur à une certaine période retrouve aujourd’hui une place de choix.

Une charnière reformée donc avec son compère. Avec celui qu’il voyait bien reprendre le brassard de capitaine avant son départ. « Marqui a tout pour être un bon capitaine. C’est un leader incroyable qui essaie toujours de motiver ses coéquipiers dans le vestiaire ». De motivation il en sera forcément question pour les protagonistes de ce match que Thiago Silva considère comme une guerre. En revanche, Neymar quant à lui devra attendre le match retour pour retrouver El Matador. Les 2 joueurs ne seront donc pas opposés cette nuit, le Brésilien étant blessé.

Déplacement difficile pour la Colombie, l’Argentine doit rebondir

Dans les autres matchs de la nuit, nous scruterons attentivement le résultat de la Colombie en Équateur. Faisant souvent office de favoris pendant les qualifications, les coéquipiers de James Rodriguez sont en ce moment à la peine. Occupant la 7ème place du groupe (sur 10), ils ont été terrassés à domicile par l’Uruguay vendredi dernier sur le score de 3-0. Tout le contraire de l’Équateur, surprenant 3ème de ce groupe. Un réveil est attendu côté Colombiens pour ne pas se faire distancer au classement.

Du côté de l’Argentine, la situation est différente. Deuxièmes du groupe, les joueurs de Scaloni ont récolté 7 points en 3 matchs. Cependant, ils restent sur un match nul face au Chili à domicile vendredi dernier (1-1). Un faux pas semble interdit face au Pérou qui ne possède qu’un point à son compteur. Dans les deux dernières rencontres, le Paraguay et le Chili tenteront de progresser au classement. Cela sera respectivement face à la Bolivie et au Venezuela. Deux équipes qui ne possèdent le moindre point à l’heure actuelle. Mais en football, rien n’est jamais joué d’avance.

Julien Correia


Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?