Nous suivre

Football

Qui est Mathys Tel, le joueur de 17 ans pour qui le Bayern va dépenser 30 millions ?

Publié le

Qui est Mathys Tel, le joueur de 17 ans pour qui le Bayern va dépenser 30 millions
Photo Icon Sport

BUNDESLIGA – À peine couronné champion d’Europe des moins de 17 ans, Mathys Tel entre dans la cour des grands en signant pour 30 millions d’euros au Bayern Munich. Mais avec moins de 80 minutes en professionnel au Stade Rennais, pourquoi le club bavarois a-t-il dépensé autant pour cette jeune pépite ? 

« Un jour, il pourrait être l’un des meilleurs attaquants au monde et j’ai la certitude qu’il peut marquer 40 buts à un moment donné de sa carrière ». Rien que ça. Voilà ce qu’a déclaré son nouvel entraîneur Julian Nagelsmann, celui du Bayern Munich, à propos de sa nouvelle pépite, Mathys Tel. De telles déclarations qui peuvent mettre la pression à n’importe quel jeune de 17 ans qui signe dans l’un des plus grands clubs du monde, mais pour l’ex-Breton, rien ne semble lui faire peur. Alors qu’il va vite pouvoir s’acclimater à la Bavière, grâce au grand vivier de joueurs francophones actuellement dans le groupe du champion d’Allemagne. Ce dernier va devoir quand même rapidement prouver sur le terrain l’investissement conséquent effectué par le club allemand pour l’arracher à Rennes.

Acheté pour 28,5 millions d’euros, bonus inclus, le natif de Sarcelles n’est pas là pour remplacer Robert Lewandowski, parti en Catalogne. Mais bien pour profiter du temps de jeu qui lui sera offert par son coach. C’est d’ailleurs ce dernier qui l’avoue en conférence de presse, après l’acquisition de sa jeune pépite. « Il pourrait, un jour, être l’un des meilleurs attaquants. C’est notre plan en tout cas. Ce n’est pas le remplaçant direct de Lewy, c’est normal à son âge. S’il marque dix buts cette saison, nous serons tous contents ». Que de louanges donc pour un entraîneur comblé, soucieux de laisser sa chance aux jeunes, comme en atteste le recrutement de Mathijs De Ligt (22 ans), Ryan Gravenberch (20 ans) et Noussair Mazraoui (24 ans).

Une polyvalence stupéfiante

Si Nagelsmann croit au potentiel de son futur attaquant, qu’il espère voir briller aussi fort que Lewandowski, l’attaque n’était pas son poste de prédilection. Passé par le centre de préformation du Paris FC tout jeune, c’est pourtant au poste de défenseur central qu’il évolue dans un premier temps. Recruté à l’âge de 13 ans par Rennes, il reste néanmoins en région parisienne, à l’INF Clairefontaine la semaine, puis évolue avec les clubs d’Aubervilliers puis de Montrouge le week-end. Il débarque finalement à 15 ans en Bretagne pour évoluer au poste… de milieu offensif.

Ses qualités physiques impressionnantes, son intensité, sa technique, sa vivacité, sa gestion des courses et des efforts, font de lui un joueur moderne typique. Une polyvalence qui est une force, mais aussi une faiblesse, puisque nombreux ne savent plus où le placer sur le terrain, tant il peut jouer partout. D’abord évalué en tant que 10, il a aussi joué au poste d’avant-centre, avant d’être finalement décalé sur l’aile par l’entraîneur de l’équipe pro, Bruno Génésio.

Celui qui a pour modèle Thierry Henry impressionne tellement le duo Florian MauriceBruno Génésio, qu’ils lui font signer son premier contrat pro à seulement 16 ans. Son entraîneur lui fait faire ses débuts en équipe première le 15 août 2021 lors du match de Ligue 1 remporté 5-1 contre Brest. À seulement 16 ans et 110 jours, il devient le plus jeune joueur à avoir joué pour Rennes, battant le précédent record détenu par un certain Eduardo Camavinga, désormais au Real Madrid.

Disputant au total une dizaine de matchs cette saison, ainsi qu’une quinzaine de minutes lors de deux matchs de Coupe d’Europe, le jeune attaquant n’a pas encore réussi à marquer en professionnel. Cependant, il continue d’être surclassé dans les catégories de jeunes. Il a disputé l’Euro U17 cet été en Israël, où il a remporté le tournoi avec l’équipe de France, avec pas moins de trois buts inscrits, brassard de capitaine en prime.

Imiter ses aînés

Une pépite que le club breton voulait à la base garder, pour le voir éclore petit à petit aux côtés de Martin Terrier et Gaëtan Laborde, comme il l’avait précédemment fait pour Ousmane Démbélé ou Eduardo Camavinga. Repoussant donc une première offre de 10 millions, puis une seconde, le board rennais a dû expliquer au jeune joueur les raisons du refus de ces offres. Après la vente de Nayef Aguerd pour 35 millions d’euros, et désormais Tel, le club breton vient d’empocher plus de 60 millions d’euros et va pouvoir enfin débuter son mercato estival du côté des arrivées.


Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une