Nous suivre

Actualités

Rafael Nadal peste contre les têtes de série à Wimbledon

Flo Ostermann

Publié

le

Rafael Nadal annonce la fin de sa saison et renonce à l'US Open 2021
Icon Sport

Récent vainqueur de son 12ème Roland-Garros, Rafael Nadal n’a pas bien accueilli le choix des têtes de série à Wimbledon, uniquement basé sur les résultats sur gazon.

Numéro 2 mondial, Rafael Nadal devrait être tête de série numéro 3 à Wimbledon cette année, derrière Novak Djokovic et Roger Federer. La raison ? Le tournoi londonien préfère ainsi privilégier les résultats obtenus sur gazon pour désigner les têtes de série, plutôt que de prendre uniquement en compte le classement ATP, comme le font les trois autres tournois du Grand Chelem. Résultat, Roger Federer, vainqueur à Halle pour la 10ème fois de sa carrière, sera selon toute vraisemblance tête de série numéro 2, malgré sa troisième place au classement ATP. Un système que l’Espagnol ne comprend pas :

« La seule chose dans cette histoire qui ne me paraît pas bonne, c’est qu’il n’y ait que Wimbledon qui fasse cela. Il n’y a pas que mon cas particulier […] C’est arrivé de nombreuses fois que certains joueurs, sur leur propres mérites, parce qu’ils ont bien joué toute l’année sur toutes les surfaces, ont obtenu un statut. Et là-bas (à Wimbledon), on ne respecte pas le statut obtenu et on leur impose des tirages plus compliqués. » – Rafael Nadal – AFP

Quoi qu’il en soit, le Majorquin, qui n’a disputé aucun tournoi sur gazon depuis son nouveau sacre sur la terre battue parisienne, devra jouer son meilleur tennis s’il veut remporter pour la troisième fois de sa carrière le tournoi de Wimbledon, après ses succès en 2008 et 2010.

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une