Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2021-2022

Relais femmes Ostersund : Les Bleues stratosphériques remportent la course

Publié

le

Biathlon - Relais femmes Ostersund Les Bleues stratosphériques remportent la course
Photo Icon Sport

BIATHLON – COUPE DU MONDE 2021-2022 – OSTERSUND 2 – Toutes aussi excellentes les unes que les autres, les Bleues remportent le premier relais de la saison avec plus d’une minute d’avance sur leurs dauphines. Les Biélorusses, solides, prennent la deuxième place et la Suède a pris l’avantage à domicile sur la Norvège pour compléter le podium. Le relais bleu féminin s’impose pour la première fois depuis le 19 janvier 2019 à Ruhpolding, et offre à la France du biathlon une première victoire cette saison.

À l’occasion du premier relais de la saison pour les Françaises, il a été décidé d’opter pour une composition classique. Les filles en forme que sont Anaïs Bescond et Anaïs Chevalier-Bouchet démarraient puis Julia Simon et Justine Braisaz-Bouchet devaient conclure cette course.

Un démarrage solide d’Anaïs Bescond

Au départ, l’équipe de France s’est élancée parmi les 22 nations présentes sur ce relais. Comme à son habitude depuis le début de la saison, Anaïs Bescond a assuré sur le tir couché avec un 5/5. Néanmoins, c’est le cas de la quasi-totalité des biathlètes qui ressortent encore très groupées de ce premier tir. La Norvégienne Emilie Kalkenberg a chuté et a par conséquent dû combler l’écart sur les skis avec la tête de la course.

Arrivée au tir debout, la Normande d’origine a été plus en difficulté et a dû utiliser deux balles de pioche qu’elle a heureusement concrétisées du premier coup. Elle est ressortie à une quinzaine de secondes des premières qu’étaient la Russe Kristina Reztsova et l’Italienne Lisa Vittozzi. La Tricolore finira par passer le relais à sa coéquipière avec le même écart.

Excellent relais d’Anaïs Chevalier-Bouchet

A l’arrivée du tir couché du deuxième relais, huit nations se détachent, dont toutes les favorites. Anaïs Chevalier-Bouchet a réalisé un excellent tir sans-faute et sort du pas de tir en tête accompagnée de Mona Brorsson (Suède), Tiril Eckhoff (Norvège), Dzinara Alimbekava (Biélorussie) et Dorothea Wierer (Italie). Denis Herrmann (Allemagne) a pris un peu de retard et tente de combler l’écart sur les skis. Les Russes et les Tchèques se sont loupées et sont un peu distancées.

Sur le tir debout, ça craque mais pas pour la Française. La biathlète tricolore a encore assuré le sans-faute à l’image de la Biélorusse qui l’accompagne à la sortie. L’Italie, la Suède, la Norvège et l’Allemagne ont complètement explosé ! Denise Herrmann (Allemagne) passe le relais à 46 secondes de la tête, la Norvège à 1 minute et 5 secondes, l’Italie à 1 minute et 26 secondes et enfin la Suède à 1 minute et 48 secondes.

Julia Simon de retour au meilleur niveau

Julia Simon est partie très vite, elle a su distancer sur les skis d’une dizaine de secondes Elena Kruchinkina (Biélorussie). Peu en confiance sur l’épreuve du tir couché, la Française a pourtant bien réussi en ne prenant qu’une balle de pioche qu’elle a rapidement tiré. Derrière, c’est plus difficile pour la Biélorusse ce qui permet à Julia de ressortir avec 30 secondes d’avance sur sa première poursuivante.

Les écarts sont importants et la Française continue sur sa belle lancée avec un 5/5 rapide sur le tir debout qui fait très plaisir à voir. Elle parvient à lancer sa coéquipière de la meilleure des façons avec 1 minute et 10 secondes sur la Biélorussie et 1 minute et 20 secondes sur la Suède. Une stratosphérique Elvira Oeberg met plus de 45 secondes à toutes ses adversaires sur les skis.

Justine Braisaz-Bouchet termine en beauté

Sereine mais dans une position difficile, Justine Braisaz-Bouchet doit passer par une balle de pioche mais parvient à conserver le même écart sur ses poursuivantes à la sortie du tir couché. Tout va bien sur les skis pour la Française qui accroit l’écart.

Sur le tir debout, la biathlète des Saisies est éclatante avec un 5/5 très rapide qui lui fait même esquisser un joli sourire et déchaîne les supporters français. Elle franchit l’arrivée avec le drapeau tricolore qui conclut une course exceptionnel. Derrière, les Biélorusses prennent une belle deuxième place tandis que lors d’un sprint serré Suède contre Norvège, c’est Hanna Oeberg (Suède) qui a pris l’avantage à domicile face à Marte Olsbu Roeiseland (Norvège) pour compléter le podium. La Norvège termine alors 4ème de la course.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2021 - Née quelques jours avant la première étoile des Bleus, je baigne dans une famille très sportive. Je n’ai eu d’autres choix que de me passionner pour le sujet. Pratiquante de l’athlétisme depuis toute petite, j’ai aussi un attrait tout particulier pour la Formule 1, le biathlon et le foot. Pendant les grands événements, il est impossible de décrocher de ma télé. C’est à travers Dicodusport que j’aime désormais vous transmettre mes émotions et ma passion.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une