Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2021-2022

Relais hommes Ostersund : La Norvège s’impose, la France prend la 2ème place

Publié

le

Relais hommes Ostersund La Norvège s'impose, la France prend la 2ème place
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE BIATHLON – OSTERSUND – Dominateurs tout au long du relais, les Norvégiens s’imposent largement sur ce premier relais hommes de la saison. La France a souffert mais s’offre la 2ème place.

Pour ce premier relais français de la saison, une composition inédite est en place. Fabien Claude débutait la course, suivi d’Émilien Jacquelin et Simon Desthieux. Quentin Fillon Maillet clôturait le relais tricolore.

Fabien Claude peine sur le pas de tir mais s’arrache sur les skis

Les biathlètes s’élançaient donc pour 8 tirs, 2 par biathlète dans chaque nation. Sur le premier tir, c’est Bakken (Norvège), Lesser (Allemagne) et Khalili (Russie) qui sortent en tête. Fabien Claude a eu besoin d’une pioche mais reste au contact du premier groupe. En revanche, Pepe Femling et la Suède ont dû effectuer un tour de pénalité à cause de 4 fautes au tir. Très mauvais départ pour la nation du leader de la Coupe du monde Sébastian Samuelsson.

Fabien Claude commet une nouvelle erreur sur le 2ème tir, mais met sa balle de pioche dans la cible. Il repart avec 9 secondes de retard sur les Norvégiens, Allemands et Tchèques. La Russie ressort à 18 secondes, la Suède à 53 secondes. Alors que Krcmar craque logiquement pour les Tchèques, Fabien Claude s’accroche et rejoint Bakken et Lesser pour donner le relais à Émilien Jacquelin dans un trio solidement installé en tête.

Émilien Jacquelin en difficulté

Après un début de tour dans un tempo assez lent dans le trio de tête, Émilien Jacquelin s’emploie et distance les autres biathlètes avant son premier tir. Peut-être l’a-t-il payé sur le tir couché, car il a eu besoin de 3 pioches pour blanchir ses 5 cibles. Il ressort ainsi 8ème à 28 secondes du Russe Serokhvostov, qui est suivi de près par Tarjei Boe et Roman Rees pour la Norvège et l’Allemagne.

Sur le tir debout, Tarjei Boe est impérial avec un nouveau 5/5. Il ressort ainsi seul en tête de la course, 9 secondes devant l’Ukrainien Pidruchnyi et 21 secondes devant un petit peloton que va rejoindre rapidement l’Isérois. Le Français a de nouveau fait 2 fautes mais a réussi à tirer rapidement, ce qui le replace dans les skis de l’Allemagne, l’Italie et l’Autriche. La Russie est seule en 3ème position grâce à Serokhvostov qui s’emploie sur son dernier tour. Le Français passe le relais à Simon Desthieux avec 32 secondes de retard sur la Norvège.

Simon Desthieux limite l’écart et passe le relais en 3ème place

En tête, Johannes Boe prend son temps sur le pas de tir du couché mais ressort avec le 5/5. Tsymbal pour l’Ukraine et Loginov pour la Russie se rapprochent mais ressortent respectivement à 7 et 18 secondes de la Norvège. Simon Desthieux est 4ème à 40 secondes de Johannes. Sur la piste, ce dernier continue de creuser l’écart sur ses poursuivants et semble déjà assommer la course. La course au podium se jouera donc entre l’Ukraine, la Russie et la France, avec l’Allemagne et l’Italie en embuscade si une de ses nations se loupe.

Johannes Boe se raproche déjà de son tir couché, avec 20 secondes d’avance sur la concurrence mondiale. Après un nouveau 5/5, Boe ressort avec le même écart sur Loginov mais derrière l’ordre a changé. Tsymbal a craqué et a du effectuer un tour de pénalité alors que le natif de l’Ain n’a eu besoin que d’une pioche pour blanchir ses cibles. C’est donc la France qui ressort 3ème, avec néanmoins 54 secondes de retard sur la Norvège et 33 sur la Russie.

Quentin Fillon Maillet termine le relais de la meilleure des manières

Lors du dernier passage de témoin, Quentin Fillon Maillet s’élance avec 50 secondes de retard sur Christiansen et 30 sur Latypov. Il a également 30 secondes d’avance sur l’Allemagne, l’Italie et l’Ukraine. Lors des premiers intermédiaires, si Christiansen ne semble pas forcément impérial et perd quelques secondes, il assure un bon 4/5 sur le couché qui le maintient en première position car Latypov part également à la faute.

Derrière, Quentin Fillon Maillet réalise un 5/5 et assure tranquillement sa 3ème place, même si l’Allemagne semble encore pouvoir jouer le podium. L’Ukraine et l’Italie sont désormais trop loin à 1 minute de la France. À noter les 3 balles de pioche utilisées par Sebastian Samuelsson, qui ressort 11ème avant le dernier tir. Décevant de bout en bout pour les outsiders suédois.

Le dernier tir est plein de surprises ! Vetle Christiansen a besoin de 2 balles de pioche pour réussir ses 5 tirs et perd de nombreuses secondes sur ses poursuivants. Latypov panique également et doit aller tourner sur l’anneau de pénalité. C’est donc Quentin Fillon Maillet, avec un tir parfait et engagé, qui ressort en 2ème place !

L’écart est trop grand pour aller chercher Christiansen mais, au vu de la physionomie de course, c’est quand même une sacrée satisfaction de terminer derrière des Norvégiens qui ont dominé ce relais. La Norvège prend donc la première place, la France 2ème, la Russie 3ème.


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une