Nous suivre

Actualités

Renaud Lavillenie lance la 3ème édition du All Star Perche

Nicolas Jacquemard

Publié le

Le 25 février 2018, pour la troisième année consécutive, Renaud Lavillenie organisera le All Star Perche à Clermont-Ferrand, sa ville d’origine. Mercredi, le recordman du monde était en conférence de presse pour présenter l’événement et rassurer sur son état de forme. 

2016 et 2017, deux premières réussies

En 2016, pour la première édition du All Star Perche, tout le gratin mondial avait répondu à l’appel, et le Français avait répondu présent et remporté le concours en effaçant une barre à 6m02. Il avait devancé Shawn Barber, champion du Monde 2015, qui a d’ailleurs remporté l’édition suivante. Renaud Lavillenie le confesse, pour l’édition 2017, il n’était pas en forme et n’a pas pu défendre ses chances mais comme il le dit lui-même, « c’était inconcevable de ne pas sauter ». Chez les femmes c’est la Brésilienne Murer qui a gagné en 2016 et l’Américaine  Morris cette année.

Une édition avec les meilleurs mondiaux

Comme chaque année, les meilleurs mondiaux répondent à l’appel du Clermontois : Sam Kendricks, Shawnacy Barber, Raphael Holzdeppe, Piotr Lisek, Pawel Wojciechowskio seront présents. Un seul absent, le champion olympique brésilien, Thiago Braz, mais pas de quoi gâcher la fête, bien au contraire pour Renaud Lavillenie : « Le monde de la perche ne tourne pas autour de Braz. Il a fait une performance incroyable à Rio, il n’y a aucun doute possible là-dessus. Par contre cet été, personne ne l’a vu. Il était apparemment blessé… ». Les cinq meilleurs perchistes de l’année 2017 seront au rendez-vous d’un concours qui sera la dernière répétition avant les Mondiaux en salle de Birmingham qui auront lieu une semaine après le All Star Perche.

La forme retrouvée !

Renaud Lavillenie a tenu à rassurer sur sa forme actuelle après deux saisons plombées par des petites blessures récurrentes : « Actuellement, sur les performances que je réalise à l’entraînement, je suis de retour sur mes grandes années. C’est plutôt encourageant. Je ne veux cependant pas m’enflammer, le meeting n’est que dans deux mois. Mais en tout cas, d’un point de vue physique, je suis de retour vers ce que j’avais l’habitude d’être. ». Une bonne nouvelle pour le sauteur français qui espère retrouver les sommets de la perche mondiale en 2018, pour décrocher le titre de champion du Monde en 2019, celui qui lui manque à son palmarès gigantesque.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une