Rétro Sotchi 2014 #4 : Missillier et Pinturault en mode géant


A l’approche des Jeux Olympiques de Pyeongchang, la rédaction de Dicodusport vous propose de revenir sur les quinze breloques récoltées par la délégation tricolore à Sotchi, il y a quatre ans. Pour notre quatrième volet, retour sur le géant, où Steve Missillier et Alexis Pinturault s’étaient parés d’argent et de bronze.

Avant ce géant, Alexis Pinturault et Steve Missillier sont sur une trajectoire bien différente. Le premier cité, 22 ans, s’affirme depuis le début de saison et a fait des Jeux Olympiques de Sotchi son objectif majeur de la saison. Vainqueur des super combinés de Wengen et Kitzbühel quelques semaines auparavant, le natif de Moûtiers est parmi les favoris pour l’épreuve olympique dans la discipline. Il sera finalement éjecté de la course au titre, en enfourchant lors du slalom. Une déception qui ne l’atteindra pas plus que ça.
Son compatriote Steve Missilier ne fait quant à lui pas partie des prétendants au podium avant d’atterrir en Russie. A 29 ans, le skieur originaire d’Annecy multiplie les tops 15 en Coupe du Monde en slalom et en géant. Mais sur une course d’un jour, tout est tellement possible.

La preuve en est, ce 19 février 2014. Après une première manche où les Tricolores trustent le Top 10 (Fanara 4ème, Pinturault 6ème et Missillier 10ème), derrière l’intouchable Ted Ligety, les deux derniers larrons vont mettre le feu lors du second acte. Missillier, licencié au Grand Bornand, allume la première mèche, en réalisant un second tracé de folie pour s’installer à la première place provisoire. Alors qu’ils sont une quinzaine dans la même seconde derrière Ligety, c’est bien lui qui réalisera le meilleur temps sur le second tracé. Fort. Tandis que Thomas Fanara coince, Alexis Pinturault va lui aussi sortir le grand jeu, en établissant le deuxième meilleur temps de la deuxième manche derrière Steve Missillier. Au final, Ted Ligety décorchera le titre olympique, devant les deux Français. Les premières breloques pour le ski alpin tricolore lors de ces Jeux Olympiques, mais aussi depuis 2006 à Turin, où Joël Chenal s’était paré d’argent, déjà sur le géant.

L’après Sotchi

Là aussi, les deux médaillés empruntent un chemin différent. A 33 ans, Steve Missillier sent le poids des années faire son effet. Embêté par son dos ces dernières semaines, il ne parviendra pas à confirmer. En revanche, Alexis Pinturault est devenu l’un des skieurs les plus redoutés sur le plateau. S’il est passé un peu au travers individuellement lors des deux derniers championnats du Monde (encore le bronze en géant en 2015 et l’or à la Coupe des Nations en 2017), il a remporté le classement général des deux dernières Coupes du Monde en combiné. En attendant la consécration à Pyeongchang ?

Flo Ostermann

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des