Nous suivre

Tennis

Robin Söderling revient sur le calvaire de sa mononucléose

Nicolas Jacquemard

Publié

le

AFP

TENNIS – Officiellement retraité des terrains depuis 2015, Robin Söderling ne s’est jamais vraiment remis de la mononucléose qui l’a frappé durant l’été 2011. 

Il restera à jamais le premier homme à avoir fait chuter Rafael Nadal à Roland-Garros. Le Suédois Robin Söderling s’est confié en long et en large à la radio publique suédoise sur la maladie qui lui a rendu la vie impossible, la mononucléose.

J’avais une anxiété permanente, ça me rongeait de l’intérieur. Je me tenais assis dans mon appartement et je regardais le vide sans comprendre. Le moindre bruit ou mouvement me faisait paniquer. Quand une lettre tombait sur le paillasson, je paniquais tellement que je tombais sur le sol. Si le téléphone sonnait, je tremblais de peur. Je ne pouvais me soigner alors que le seul que je détestais, c’était moi-même.

Au cours de sa carrière, Robin Söderling a remporté dix titres, dont le Masters 1000 de Paris. Le natif de Tibro a aussi disputé deux finales à Roland-Garros, contre Roger Federer en 2009, et Rafael Nadal en 2010.

Dicodusport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?