Nous suivre

Roland-Garros 2020

Roland-Garros 2020 : le bilan de la 1ère journée de qualifications

Tom

Publié

le

Fédération Française de Tennis

Roland-Garros 2020 – Aujourd’hui avait lieu à la Porte d’Auteuil le premier tour des qualifications chez les hommes, qui se jouent en trois tours, à huis clos. Neuf Français étaient engagés. Les qualifications féminines ne débuteront que demain.

La première surprise est arrivée très tôt dans la journée, puisque c’est tout simplement la tête de série n°1 qui a été éliminée. Thiago Seyboth Wild s’est en effet fait sortir par l’Équatorien Emilio Gomez, 154e mondial. Le jeune brésilien, vainqueur de l’ATP 250 de Santiago en février et finaliste au challenger d’Aix il y a une semaine, a été pris à la gorge par son adversaire (défaite 6/3 6/2).

Les têtes de série n°3 et 4 ont subi le même sort. D’un côté, Christopher O’Connell, 111e mondial, s’est incliné face au Suédois Elias Ymer (défaite 7/5 6/4). De l’autre, Pedro Sousa, 112e mondial, n’a pas réussi à dominer le vétéran Lukas Rosol (défaite 6/7 6/2 6/4). Dans les autres résultats, toujours parmi les vétérans, à noter les victoires de Tommy Robredo (6/4 6/2 face à De Greef) et Ivo Karlovic (7/6 6/4 contre Rubin), et la défaite de Paolo Lorenzi (6/7 3/6 face à Van de Zandschlup).

Très bon bilan chez les Français

Côté Français, même sans public pour les encourager, le bilan a été très bon. Sur les neufs tricolores engagés, six sont passés au second tour, dont certains qu’on n’attendait pas vraiment. C’est le cas de la wild-card Kyrian Jacquet (19 ans, 537e mondial), qui a parfaitement contré Maxime Cressy, grand adepte du service-volée. En montant au filet sur 70% de ses services, le naturalisé américain n’a pas su adapter son style de jeu à la terre battue et le jeune français n’en a fait qu’une bouchée (victoire 6/2 6/1). De même pour l’autre wild-card, Tristan Lamasine (268e mondial). Il a facilement battu l’Indien Ramanathan (victoire 7/5 6/2) en fin de journée.

Alexandre Muller et Enzo Couacaud ont eux confirmé qu’on pouvait compter sur eux sur les qualifications. Le premier avait été l’un des deux seuls tricolores à passer l’épreuve des qualifications l’année dernière. Il prend le chemin de la récidive cette année, puisqu’il a dominé en trois sets l’Argentin Trugelliti (victoire 6/3 0/6 6/4). Quant à Enzo Couacaud, il a réalisé une belle performance en sortant la tête de série n°6 Denis Kudla en deux sets (victoire 7/5 7/6). Sérieux et appliqué, le Mauricien d’origine a été beaucoup plus propre que son adversaire, qui finit avec 37 autes directes. Une façon pour lui de répondre et de «dire ce qu’il pensait», quelques jours après son coup de colère suite à la nomination des wild-cards :

Benjamin Bonzi a lui été très solide mentalement pour aller chercher la qualification face à Zdenek Kolar. D’abord mené 1 set à 0, puis 5-2 dans le troisième set, le Français est à chaque fois remonté au mental. Il aura sauvé cinq balles de match avant de s’imposer. Le Toulousain affrontera le géant Ivo Karlovic au prochain tour. Hugo Grenier est aussi revenu au score face à Cedrik-Marcel Stebe, ex-71e mondial. Après avoir perdu le premier set 6/3, le Français s’est imposé dans un match très serré (victoire 3/6 7/5 6/4). Chose rare, Grenier a au total remporté moins de points que son adversaire allemand (95 contre 99).

Pour leurs premières, Rayane Roumane et Giovanni Mpetshi Perricard ne passeront pas le premier tour. Âgé de 17 ans mais mesurant déjà 2m, Mpetshi Perricard n’a pas pu venir à bout du Japonais Soeda dans un tie-break final (défaite 4/6 6/0 6/7). Lui aussi a remporté plus de points que son adversaire malgré sa défaite (94 contre 86). Rayane Roumane a lui été dominé par l’Américain Ulises Blanch en trois sets (défaite 3/6 6/3 3/6). À noter aussi la défaite d’un décevant Geoffrey Blancaneaux, face à un autre Américain, Chris Eubanks (2/6 5/7).

Tom Compayrot


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook