Nous suivre

Roland-Garros 2022

Roland-Garros 2022 : Alexander Zverev élimine Carlos Alcaraz et rallie les demi-finales

Antoine Ancien

Publié le

Roland-Garros 2022 Alexander Zverev élimine Carlos Alcaraz et rallie les demi-finales
Photo Icon Sport

ROLAND-GARROS 2022 – Annoncé comme l’un des prétendants légitimes à la victoire finale, Carlos Alcaraz s’est pris les pieds dans le tapis, aujourd’hui, en quarts de finale contre Alexander Zverev. Après deux sets remportés facilement par l’Allemand, la rencontre est montée d’un cran après le gain de la troisième manche par l’Espagnol. Après un tie-break des plus disputés, où Alcaraz a obtenu une balle de deux manches partout, c’est finalement le n°3 mondial qui s’impose (6-4 ; 6-4 ; 4-6 ; 7-6). Comme l’an dernier, il sera au rendez-vous des demi-finales.

Parfois, tout ne tient qu’à un fil. Alexander Zverev et Carlos Alcaraz, respectivement troisième et sixième au classement ATP, ne s’imaginaient sans doute pas devoir sauver chacun une balle du match lors du deuxième tour. Seul grain de sable pour ces deux joueurs, qui depuis ont facilement disposé de leurs adversaires, pour venir croiser le fer en quarts de finale. Rappelons que cette confrontation est un remake de la finale du tournoi de Madrid, où l’Espagnol était sorti vainqueur.

Alcaraz dominé

Après son premier jeu de service remporté, Alcaraz se procure une balle de break. Mais Zverev tient bon et prend lui aussi son service. Les deux joueurs passent de puissantes premières balles dans ce début de match, ce qui empêche les rallyes. Davantage installé dans le court, l’Allemand profite des fautes adverses pour enchaîner les points et réciter son tennis. Il réalise le premier break du match avant de gagner sa mise en jeu, 4-2.  

Sur les quelques longs échanges, Zverev arrive à prendre le dessus en variant les longueurs. Et sait placer la bonne amortie au bon moment. Plus juste, le n°3 mondial aligne un nouveau jeu blanc pour mener 5-3. En-dedans et auteur de nombreuses fautes directes, Alcaraz est dominé. Alors que l’Allemand assure ses services et conclut facilement la première manche, 6-4.

Zverev récite sa partition

Une force de frappe phénoménale (des premières balles flashées à plus de 200 km/h), un revers gagnant avec peu de fautes en retour, c’est la recette gagnante qu’utilise le demi-finaliste Porte d’Auteuil l’an dernier. Alcaraz, capable de fulgurances, remporte quelques magnifiques points. Notamment en anticipant notamment un smash de son adversaire avant de s’offrir une balle de break. Qui est sauvée par le natif d’Hambourg, bien plus solide dans tous les compartiments de jeu.

Si il y a un point positif à mettre au crédit de l’Espagnol, ce sont ses amorties qu’il réussit à la perfection. C’est d’ailleurs sur une contre-amortie qu’il remporte son service, 3-2. Pas dans un grand jour cependant le jeune prodige est breaké sur un service volée de Zverev, 4-3. Un poil fébrile au moment de servir pour le set en étant mené 0-30, le champion olympique de Tokyo n’arrive pas ensuite à convertir ses deux premières balles de set et s’expose même à une occasion de débreak. Il s’adjuge finalement la manche après un jeu d’une durée de 8 minutes, 6-4.

La révolte d’Alcaraz

L’Allemand reste fidèle à son schéma de jeu dans la troisième manche. Il use toujours de grosses premières balles, donne des coups puissants et pousse Alcaraz à la faute.

Le jeune Espagnol de 19 ans, pas en mesure de trouver les clés pour inquiéter Zverev sur sa mise en jeu, fait le nécessaire sur son service en multipliant les amorties. Même si, par saute de concentration son rival lâche quelques doubles fautes, ce dernier manque de caractère pour faire jeu égal. Se précipitant une nouvelle fois, et cette fois sur son service, il est tout proche de se faire breaker mais s’en sort finalement, 5-4.

Au culot, c’est pourtant lui qui a la possibilité de conclure le set sur la mise en jeu de Zverev. Alcaraz ne s’en prive pas et revient à deux manches à une, 6-4.

Plus fort, Alexander Zverev se qualifie en demi-finale

Il faut admettre que l’Espagnol revient de nulle part. Peut-être plus en confiance, il a eu le mérite d’y croire pour se relancer et prendre le poids de ce match. Malgré tout, il y a en face un joueur qui ne lâche rien et qui continue de trouver des longueurs et des angles imparables sur le court.

De la vitesse, de l’intensité et des plus longs rallyes, le duel s’installe enfin sur le court Philippe-Chatrier. Clairement, le niveau de jeu a considérablement augmenté. Zverev est le plus prompt pour jouer un revers dans le court ouvert sur son service, 40-0 avant de recoller au score, 2-2.

Mais tout est plus fluide dans le jeu d’Alcaraz. Qui, à force de frapper fort en fond de ligne s’offre un jeu blanc après un dernier point en coup droit, 4-3. Les deux joueurs se breakent mutuellement après, 5-5. Poussé dans un jeu décisif, dans lequel Alcaraz obtient une balle de deux manches partout, c’est l’Allemand qui fait la différence et qui s’impose sur sa deuxième balle de match (6-4 ; 6-4 ; 4-6 ; 7-6). Il sera opposé à Novak Djokovic ou Rafael Nadal en demi-finale.


Journaliste/rédacteur depuis mai 2021 - Coupe de monde de football, Roland-Garros, 24h du Mans autos...Qu'importe la compétition sportive, je vis le sport à chaque instant de l'année. Passionné depuis l'adolescence par son histoire, ses enjeux ainsi que par le milieu du journalisme, c'est en toute logique que j'ai décidé de rejoindre l'aventure Dicodusport. Mon but ? Vous transmettre ma fièvre sur chacune des disciplines.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une